Accueil > Actualité
Actualite financiere : Actualite bourse

CAC40: soutenu par Total Energies en attendant 'minutes' FED

(CercleFinance.com) - La bourse de Paris efface ses gains de la matinée et oscille depuis 2 heures entre le rouge et le vert: l'indécision domine malgré la décrue des rendements obligataires.

C'est Total Energie (+3,5% à 54,4E) qui maintient à lui seul les valeurs françaises à flot (CAC40 +0,2%).
A Wall Street, l'entame de séance est de nouveau baissière avec -0,2% pour le Dow Jones et le Nasdaq (11.220) et 0,00% pour le S&P500

Les investisseurs ne retrouvent pas vraiment d'appétit pour les actions du fait d'inquiétudes récurrentes quant à de possibles hausses de taux agressives de la part des banques centrales, principal facteur de risque sur les marchés aujourd'hui.
James Bullard de la FED reste favorable au recours à une hausse de +75Pts de base car le rythme des 50Pts est déjà "pricé".
Christine Lagarde a pris la parole à Davos et s'est engagé sur un calendrier en matière de gestion des taux, affirmant qu'il n'y aura plus de taux négatifs (les prises en pension spéciales sont à -50Pts de base) d'ici la fin de l'été (ce qui induit 2 fois +25Pts avant la fin septembre).

Mais certains intervenants se demandent désormais si le cycle de resserrement monétaire ne pourrait pas être freiné par l'affaiblissement de l'économie mondiale, qui se matérialise de plus en plus dans les derniers indicateurs: le chemin de crète entre le "trop" et le "trop peu" devient très étroit pour les banques centrales.
Les "minutes" de la FED publiées à permettront peut-être de cerner quel degré d'agressivité ses membres sont prêts à employer pour juguler l'inflation.

Si elle faisait preuve de plus de prudence et de mesure, cela pourrait favoriser un rebond de Wall Street qui aligne pour l'heure une 8ème semaine de repli consécutif, du jamais vu depuis 1 siècle. "Une inflexion, voire l'espoir d'une inflexion, pourrait s'avérer être un catalyseur de rebond boursier ainsi qu'économique, avec l'assouplissement des conditions financières", estime La Financière de l'Echiquier.
Sur le front macro-économique, les commandes de biens durables ont progressé de 0,4% aux Etats-Unis le mois dernier (après 0,6% en mars), selon le Département du Commerce, une hausse inférieure au consensus.

En excluant le secteur des transports, aux variations considérées comme particulièrement erratiques, les commandes de biens durables américaines se sont modestement accrues de 0,3% en avril, une augmentation là aussi moins forte que celle espérée par les économiste.
En Europe, l'INSEE indique une baisse de la confiance des ménages français en mai, mais moins fortement qu'en mars et avril : à 86, l'indicateur synthétique baisse d'un point et reste ainsi bien au-dessous de sa moyenne de longue période.

Le solde d'opinion des ménages relatif à leur situation financière passée perd deux points et celui relatif à leur situation financière future est stable. Ils sont en outre moins nombreux à juger opportun d'épargner.

Bien que les perspectives restent encore sombres pour les mois à venir, la croissance mondiale est encore anticipée à hauteur de 3,3% cette année, ce qui pourrait pousser les investisseurs à revenir progressivement sur les actions.

"Les meilleures affaires boursières ne se réalisent pas quand l'horizon est dégagé, mais, au contraire, quand il est particulièrement bouché", rappelle à ce titre La Financière de l'Echiquier.

Sur le marché obligataire, le rendement des Treasuries à dix ans se détend à 2,73% contre 2,76% mardi soir, nos OAT effacent 3,5Pts de base à 1,453%, les Bunds -2,5Pts à 0,925%.

Dans l'actualité des sociétés françaises, TotalEnergies (+3,5%) annonce la signature avec Global Infrastructure Partners (GIP) d'accords pour l'acquisition de 50% de Clearway Energy Group (CEG), présenté comme le cinquième acteur américain des énergies renouvelables.

Stellantis va approfondir son partenariat avec l'américain Palantir, les deux groupes prévoyant désormais de collaborer dans des domaines tels que la chaîne d'approvisionnement.

Par ailleurs, Stellantis et Samsung SDI annoncent un investissement de plus de 2,5 milliards de dollars dans une coentreprise pour la construction d'une usine de production de batteries lithium-ion pour des véhicules électriques à Kokomo dans l'Indiana, aux États-Unis.

Enfin, Manutan International publie un résultat net en croissance de 34,1% à 26,7 millions d'euros au titre de son premier semestre 2021-22, avec un chiffre d'affaires de 439,7 millions d'euros, en croissance de 11,8% par rapport à fin mars 2021, avec une accélération de la croissance au cours du deuxième trimestre (+18,1%).


Copyright (c) 2022 CercleFinance.com. Tous droits réservés.
 

societes

marches

tendances

 
Qui sommes-nous ? | Nous contacter | FAQ | Mentions légales | RSS | © Copyright 2007 Cercle Finance. Tous droits réservés.
Indices et cours différés d’au moins 15 mn | Cotations boursières fournies par ABC Bourse.