Accueil > Dossier

Faurecia:point d'activité bien accueilli

Relativement plus rassurant pour l'année 2019



Pour l'heure, deux des trois grands équipementiers automobiles français, Plastic Omnium et Faurecia, ont dévoilé leur point d'activité au titre du 1er trimestre 2019. Globalement, le point de Faurecia, et surtout ses prévisions, est mieux accueilli. Notons que le troisième équipementier, Valeo, se livrera demain (25 avril) à l'exercice

Qu'ont donc annoncé les deux premiers groupes? Plastic Omnium a enregistré un CA consolidé trimestriel de 2,1 milliards d'euros, soit une forte hausse en données publiées (+ 33,2%) portée principalement par l'extension de périmètre découlant de la prise de contrôle de HBPO. En données comparables, les facturations se sont tassées de 0,3%, alors que selon le cabinet IHS, la production automobile mondiale reculait de 6,8%. En conséquence, la "surperformance" de Plastic Omnium par rapport à son marché atteint 6,5 points de pourcentage, "dont 13,6 points pour Plastic Omnium Modules qui confirme son fort potentiel de croissance". Or en 2018, ce taux n'était que de 3,4 points.

Et chez Faurecia ? Cette filiale de Peugeot SA a enregistré des facturations supérieures aux attentes de 4,3 milliards stables en données publiées, et en retrait de 1,1% à changes constants. A données comparables, Faurecia a donc fait mieux que son marché à hauteur de 8,5 points de pourcentage au T1, dont 7 points dans la branche Seating (sièges) et 8,2 point dans sa troisième division, qui est aussi la plus rentable, Clean Mobility. En 2018, la surperformance de Faurecia était de 8,1 points. De ce point de vue, un léger avantage semble aller à Faurecia.

Une impression qui se renforce lorsqu'on en vient aux prévisions pour l'ensemble de 2019. A l'occasion de la présentation des résultats annuels de 2018 de Plastic Omnium, le 14 février dernier, le PDG Laurent Burelle déclarait : "nous sommes confiants dans notre capacité à encore progresser en 2019". Soit, mais M. Burelle déclare désormais : "l'ensemble de nos équipes est mobilisée pour faire face à une production automobile mondiale désormais anticipée en baisse sur l'ensemble de l'année 2019."

Auparavant, le groupe pensait que la production auto globale se reprendrait en 2019, sachant que 2018 s'était soldée sur une baisse de 1%, dont - 4,3% au second semestre (S2). Il n'est plus de cet avis et anticipe même, au premier semestre (S1) comme sur l'ensemble de 2019, une contraction de 5% !

De plus, si le groupe entend toujours surperformer son marché de 5 points de pourcentage, il ne l'escompte plus sur l'ensemble de l'année, mais seulement au S1 2019, du moins pour l'instant. "Les prévisions du marché automobile du deuxième semestre 2019 seront clé afin de confirmer l'évolution de nos résultats annuels", indique le groupe. Bref, les perspectives s'annoncent moins favorables et la visibilité se dégrade.

Mais chez Faurecia, on veut plus volontariste en confirmant, telles quelles, les prévisions formulées en février, qui reposaient déjà sur l'hypothèse d'une baisse de 1% de la production auto mondiale en 2019, "avec un premier semestre difficile". Une hypothèse plus pessimiste qui semble se confirmer aujourd'hui.

Faurecia compte donc toujours, sans tenir compte du japonais Clarion qui est en cours d'intégration et va constituer l'ossature de sa quatrième division, surperformer son marché de 150 à 350 points de base. A suivre.

EG
 

lexique

 
 
 
 
Qui sommes-nous ? | Nous contacter | FAQ | Mentions légales | RSS | © Copyright 2007 Cercle Finance. Tous droits réservés.
Indices et cours différés d’au moins 15 mn | Cotations boursières fournies par ABC Bourse.