Accueil > Indices

Paris: spectaculaire rebond, Wall Street bien orienté

(CercleFinance.com) - Après une période de morosité en milieu de semaine voilà qu'un vague d'euphorie déferle sur Paris.
Porté par la nette détente des taux, le CAC40 a allégrement franchi les 6.000 points en début d'après-midi, achevant sa course aux 6.073 points sur le gong final, après une hausse journalière de 3,23 % - qui porte la progression hebdomadaire à 2,5 % environ.

L'E-Stoxx50 s'adjuge 3% et devance Londres (+2.7%) tandis que Francfort ferme la marche (+1.6%).
La spectaculaire détente sur le compartiment des taux longs a ainsi incité les opérateurs à réinvestir le marché actions.

Sur le marché obligataire, en effet, le rendement des Treasuries à dix ans confirme son retour en direction du seuil psychologique des 3%, alors qu'il flirtait encore avec la barre des 3,5% la semaine dernière.
Nos OAT oscillent de part et d'autre des 2,00% contre 2,48% une semaine plus tôt.

Le CAC40 qui gagnait déjà près de +2% en début d'après-midi a subitement accéléré à la hausse après la publication d'un baromètre de la confiance des ménages (Université du Michigan ou "U-Mich") qui est révisé légèrement à la baisse (à 50 contre 50,2) mais qui ressort au-dessus des attentes (48).

Ce "moins pire que prévu" tombe à point nommé : les consommateurs se montrent un peu moins pessimistes sur les perspectives d'inflation alors que le prix des carburants aux États-Unis vient de repasser sous la barre psychologique des 5$ dans les stations services de la plupart des Etats (sauf la Californie).

Autre facteur de soutien, le Département du Commerce annonce un rebond surprise de 10,7% des ventes de logements neufs aux États-Unis au mois de mai, soit un volume annualisé CVS de 696.000 contre 629.000 en avril (chiffre révisé de 591.000 en estimation initiale).

Le prix médian des ventes de logements neufs américains s'est établi à 449.000 dollars le mois dernier. Le stock de logements neufs prêts à la vente représentait 7,7 mois au rythme d'écoulement actuel.

Wall Street se saisit de ces bons chiffres pour accélérer à la hausse après une bonne entame de séance : le Dow Jones, le S&P500 et le Nasdaq progressent de concert et s'arrogent entre 2,1 et 2,2 % chacun.

Toutefois, les investisseurs les plus prudents disposent encore de solides arguments pour ne pas se précipiter à l'achat en mode "FOMO": le climat des affaires en Allemagne mesuré par l'institut IFO se dégrade de nouveau, à 92,3 en juin, après 93 le mois précédent, ce qui déjoue un consensus tablant sur un rebond vers 94.

"Alors que l'inflation devrait rester élevée et que l'approvisionnement en gaz du pays semble de plus en plus précaire, les chances que le pays tombe en récession cette année ont considérablement augmenté", prévient le bureau d'analyse économique.

Pointant à la fois la menace d'un rationnement du gaz dans l'industrie et le risque de récession aux États-Unis à cause des hausses de taux de la Fed, Commerzbank a pour sa part abaissé sa prévision de croissance pour l'Allemagne en 2023 de 2,5% à seulement 1%.

En France, l'INSEE révise à la hausse son estimation de l'inflation de 6 à 6,8% d'ici octobre, pour une moyenne annuelle de 5,5%, la croissance devrait néanmoins demeurer soutenue avec +2,3%, soit plus de 2 fois celle anticipée Outre Rhin.

Sur le front de l'énergie, le baril de Brent (+3%) se maintient dans son canal haussier, au-delà de 113$ le baril de WTI flirte avec les 107$ à New York.

Dans l'actualité des valeurs, Stellantis a annoncé vendredi qu'il allait devenir actionnaire de la société de production de lithium décarboné Vulcan Energy, un investissement de 50 ME pour 8 % du capital, qualifié de "hautement stratégique" par son directeur général Carlos Tavares.

Sanofi et GSK annoncent les données positives de l'essai de leur vaccin bivalent D614 et Bêta (B.1.351), "premier candidat à démontrer son efficacité, dans le cadre d'un essai contrôlé par placebo et dans un contexte de circulation élevée du variant Omicron".

Enfin, Airbus a indiqué hier soir avoir signé un protocole d'accord avec l'aéroport international de Munich. L'idée est de développer CityAirbus NextGen, un avion électrique à décollage et atterrissage verticaux (eVTOL), tandis que l'aéroport de Munich proposera des services et des solutions d'infrastructure au sol.


Copyright (c) 2022 CercleFinance.com. Tous droits réservés.
 
 
Qui sommes-nous ? | Nous contacter | FAQ | Mentions légales | RSS | © Copyright 2007 Cercle Finance. Tous droits réservés.
Indices et cours différés d’au moins 15 mn | Cotations boursières fournies par ABC Bourse.