Accueil > Indices

Paris: teste l'obstacle des 5450, rebond +1,5% Brent à 72,3$

(CercleFinance.com) - La Bourse de Paris -un peu moins tonique cet après-midi- ne parvient pas à accrocher les 5.
450 : le CAC40 termine sur un gain de 0,46% à 5.447 (ex-support du 7 au 18 juin dernier) et se fait distancer par l'Euro-Stoxx50 qui a en revanche amplifié son avance au fil de l'après midi et finit au plus haut, avec +0,76%, vers 3.484.
Wall Street s'infléchit tout doucement à la hausse à mi-séance puisque le S&P500 grappille +0,2% et le Dow Jones +0,3% tandis que le Nasdaq (-0,1%) tente de revenir à l'équilibre( mais difficile de trouver un catalyseur pour reprendre son ascension en direction des 8.000).
A noter le rebond +1,5% du Brent à 72,3$, rebond beaucoup plus modeste du sur le NYMEX (+0,3% à 68,25$).

Côté chiffres US, les mises en chantier de logements neufs ont baissé de 12,3% en données CVS au mois de juin (à 1.173.000 en rythme annualisé, après 1.337.000 en mai et 1.320.000 attendu).

Le nombre de permis de construire, censé préfigurer les mises en chantier futures, a lui aussi baissé de -2% s'établissant à 1.273.000.

En Europe, l'indicateur définitif des prix à la consommation dans la zone euro pour le mois de juin ressort à +2% en juin 2018, contre +1,9% en mai, et celui de l'Union européenne est également ressorti à 2% en juin, comme en mai, selon des données publiées ce jour par Eurostat.

Les taux annuels les plus faibles de l'Union européenne ont été observés en Irlande (0,7%) et au Danemark (1,1%). Les taux annuels les plus élevés ont quant à eux été enregistrés en Roumanie (4,7%) et en Estonie (3,9%).

Les plus fortes contributions au taux d'inflation annuel de la zone euro proviennent de l'énergie (+0,76 points de pourcentage), suivie des services (+0,57 pp)... des chiffres "sages" et pas suffisants pour anticiper un changement d'orientation dans la politique monétaire de la BCE.

Côte "micro", le CAC40 a été soutenu par ST-Micro avec +3,1%, loin devant Valéo et Schneider avec un peu moins de +1,5%.
Inversement, bioMérieux chute lourdement (-4,9%) après avoir annoncé un chiffre d'affaires de 1,169 milliard d'euros au 30 juin 2018, contre 1,134 milliard d'euros au 30 juin 2017. La croissance des ventes s'est élevée à 10,4 % à taux de changes et périmètre constants.

Publicis (-0,8%) a annoncé l'acquisition de la société américaine Payer Sciences, présentée comme une agence marketing dans le domaine de la santé.

Ubisoft (+4%) a battu un nouveau record absolu en intraday (à 107,9E) a réalisé un chiffre d'affaires de 400,0 ME au premier trimestre 2018-19 (415,4 ME à taux de change constants). Le groupe confirme ses objectifs sur l'exercice. Il s'attend à un chiffre d'affaires d'environ 2 000,0 ME, un net bookings d'environ 2 050,0 ME, un résultat opérationnel non-IFRS d'environ 440,0 ME et un free cash flow d'environ 300,0 ME.

Virbac (+7,1%) a publié des ventes en léger recul au deuxième trimestre (-0,7%), en raison d'effets de change négatifs, repli moins sévère que prévu


Copyright (c) 2018 CercleFinance.com. Tous droits réservés.
 
 
Qui sommes-nous ? | Nous contacter | FAQ | Mentions légales | RSS | © Copyright 2007 Cercle Finance. Tous droits réservés.
Indices et cours différés d’au moins 15 mn | Cotations boursières fournies par ABC Bourse.