Cercle finance - Conseil
Accueil > Actualité
Actualite financiere : Actualite bourse

Paris: les membres de la FED soufflent le chaud et le froid.

(CercleFinance.com) - Les marchés européens ont subi un petit coup de moins bien durant le "fixing", ce qui a privé le CAC40 (+0,8%) d'une clôture au plus haut du jour et de la semaine, mais pas de se place sur la plus haute marche du podium européen puisque Paris fait jeu égal avec Milan et devance largement Francfort (+0,5%), Madrid et Amsterdam (+0,7%), puis surtout Londres (+0,3%).

Mais même si le biais semble résolument haussier à Paris, les volumes restent indigents: 1,6MdsE à 17H29 et ils passaient péniblement le cap des 2MdsE à 17H35: toujours personne à l'achat.

Janet Yellen avait initialement enchanté les marchés en réaffirmant que la conjoncture justifiait de préparer une hausse de taux: les indices US renouaient avec leurs records absolus (+0,5% sur le "Dow", +0,6% sur le "S&P", +0,7% sur le Nasdaq à 5.250Pts).

La patronne de la FED a eu l'habileté de ne pas évoquer de calendrier évidemment... mais son bras droit Richard Fischer affirmait 90 minutes plus tard qu'une hausse de taux dès le 21 septembre reste dans les tuyaux, ce qui a provoqué une inversion de la vapeur avec -0,05% sur le Nasdaq, -0,15% sur le "S&P" et -0,25% sur le Dow Jones qui a perdu jusqu'à -100Pts.
Les pertes se réduisent un peu alors que certains membres de la FED valident la stratégie des taux négatifs, considérée comme le meilleur stimulus actuel (alors que l'exemple japonais, en pleine déflation -et désormais suisse dont la croissance a chuté de 60% en 1 an- apportent un démenti cinglant à cette pétition de principe).

Côté chiffres, les investisseurs ont pris connaissance de la 2ème estimation de la croissance américaine de 2ème trimestre : elle s'établit à +1,1% contre +1,2% en 1ère estimation, ce qui constitue une déception, mais c'est en partie compensé par une embellie côté commerce extérieur US avec une contraction de -8% du déficit à 59,3 contre -64,5Mds$.
En outre, les dépenses des ménages sont rehaussées à +4,4% en rythme annuel contre +4,2% initialement.

La confiance des consommateurs de l'Université du Michigan se dégrade à à 89,8 contre un consensus de 90,6 (et 90,4 en juillet)... mais l'intervention de Janet Yellen écrase ce genre de statistique "subjective".

En France, le produit intérieur brut (PIB) est stable au deuxième trimestre après une hausse de +0,7% au premier, selon l'Insee qui confirme ainsi son estimation rapide pour le trimestre écoulé.

La confiance des ménages français s'est légèrement redressée au mois d'août, à en croire les résultats d'une enquête dévoilée vendredi par l'Insee (+1Pt à 97, le seuil médian des 100 se rapproche).

Sur le front des valeurs, Vivendi cède 1,7% (après -5% en matinée) au lendemain de la publication de comptes semestriels qui ont légèrement manqué les attentes.

Oddo maintient sa recommandation 'achat' et son objectif de cours de 22 euros sur Vivendi, 'considérant que la faiblesse chez Canal+ est intégrée dans le cours actuel et que les perspectives de croissance chez Universal Music Group sont majeures'.

Les analystes de Société Générale (SG) ne démordent pas de leur optimisme sur le dossier Vivendi. Considérant toujours le titre comme une valeur de trading, SG estime que le jeu en vaut la chandelle en raison de la relative faiblesse de la valorisation des actifs du groupe. Le conseil d'achat est confirmé, ainsi que l'objectif de cours à 12 mois de 19,6 euros.

Les valeurs cycliques comme Capgemini (+2,7%) ou un géant comme Total (qui avance de +2%) servaient de locomotive au CAC40.
S&P a confirmé vendredi sa note de crédit de long terme 'B+' sur Areva, toujours assortie d'une perspective qualifiée d'évolutive'.

Copyright (c) 2016 CercleFinance.com. Tous droits réservés.
 

societes

marches

tendances

 
Qui sommes-nous ? | Nous contacter | FAQ | Mentions légales | RSS | © Copyright 2007 Cercle Finance. Tous droits réservés.
Indices et cours différés d’au moins 15 mn | Cotations boursières fournies par ABC Bourse.