Cercle finance - Conseil

Sondage

A quel niveau sera la CAC40 à fin Juin 2015 :

En hausse à 5680Pts
En hausse à 5450Pts
Stable sur le niveau des 5130Pts
En baisse à 4610Pts
En baisse à 4400Pts
 

a la une

07/07/2015 16:47:00
Bourse en ligne

Tendances

Europe: les marchés souffrent aussi de la baisse du pétrole.

Les marchés actions européens sont désormais tous en territoire négatif. La timide tentative de rebond au surlendemain du référendum grec a vécu et les prix du pétrole sont en net repli, ce qui pèse sur les indices.

Vers 16h30, le CAC 40 abandonne 1,8%, tandis que le Dax et le Footsie MIB (Milan) chutent tous deux de 1,4%. L'AEX (Amsterdam) et l'Ibex 35 (Madrid) cèdent eux aussi 1,4%. Enfin, le SMI (Zürich) cède 0,3% et à Londres le Footsie 100 recule de 0,9%.

Après le "non" grec de dimanche, les opérateurs souhaitent que des progrès soient réalisés aujourd'hui à l'occasion de l'Eurogroupe exceptionnel qui a débuté à 13h00 à Bruxelles. Le président du conseil européen Donald Tusk a par ailleurs convoqué un sommet extraordinaire de la zone euro à la suite du référendum grec, lequel a conforté Athènes dans sa stratégie de défiance à l'endroit de ses créanciers, mais fait redouter une sortie du pays de la zone euro. Ledit sommet doit se tenir à Bruxelles à partir de 18h00. Enfin, le Premier ministre Alexis Tsipras sera demain au Parlement européen.

"Nous avons déjà fait preuve de beaucoup de solidarité avec la Grèce et la dernière proposition que nous avons faite était très généreuse", a déclaré Angela Merkel, ce qui laisse présager de tractations toujours très difficiles. "Il reviendra aux chefs d'Etat d'établir une proposition à partir de celles effectuées par le gouvernement grec", a pour sa part indiqué François Hollande, qui souligne à juste titre qu'"il n'y a plus beaucoup de temps, il y a urgence pour la Grèce mais aussi pour l'Europe".

Enfin, il est désormais "temps pour la Grèce d'adopter sa propre monnaie", estime Hans-Werner Sinn, président de l'institut IFO, ce qui vient corrober l'analyse du président du Parlement européen Martin Schulz, président du Parlement européen, selon lequel "les Grecs devront introduire une autre monnaie, puisqu'ils n'auront plus d'euros à disposition comme moyen de paiement".

Sur le plan des indicateurs, le ministère allemand de l'Economie a fait état ce matin d'une stagnation de la production industrielle en mai en séquentiel, contre +0,1% attendu et après +0,6% (chiffre révisé de +0,9%).

Le déficit commercial américain s'est, lui, creusé ce même mois, a rapporté le Département du Commerce, s'établissant à 41,9 milliards de dollars, après 40,7 milliards le mois précédent (chiffre révisé de 40,9 milliards en estimation initiale) et contre un consensus de - 42,5 milliards de dollars.

Du côté des valeurs, Technip, indiscutable lanterne rouge du CAC 40, dévisse de 9% après l'annonce d'une accélération des plans d'économies et la suppression de 6.000 postes. Le groupe parapétrolier a en effet indiqué "anticiper la dégradation de l'environnement du marché pétrolier et gazier" et a lancé un "profit warning" sur une partie de ses prévisions, entraînant notamment Subsea 7 (-7% à Londres) et Saipem (-6% à Milan) dans son sillage.

Plus largement, les entreprises pétrolières et parapétrolières pâtissent du net reflux des cours de l'or noir, dans un contexte d'interrogations sur le ralentissement de l'appétit de la Chine, d'accumulation des réserves aux Etats-Unis et d'incertitudes au sujet de l'issue des négociations en cours entre l'Occident et l'Iran, quatrième plus gros producteur de l'Opep.


Copyright (c) 2015 CercleFinance.com. Tous droits réservés.

FIL ACTUALITE

 
Qui sommes-nous ? | Nous contacter | FAQ | Mentions légales | RSS | © Copyright 2007 Cercle Finance. Tous droits réservés.
Indices et cours différés d’au moins 15 mn | Cotations boursières fournies par ABC Bourse.