Accueil > Actualité
Actualite financiere : Actualite bourse

Marché: les prises d'initiatives s'annoncent limitées

(CercleFinance.com) - La Bourse de Paris devrait ouvrir en léger repli lundi matin, les prises d'initiatives s'annonçant limitées sur le marché à deux jours des annonces de politique monétaire de la Réserve fédérale américaine.


Aux alentours de 8h15, le contrat future sur l'indice CAC 40 - qui a maintenu basculé sur l'échéance d'octobre - cède 24 points à 6049,5 points, signalant une poursuite de la baisse marquée (-2%) de la semaine passée.

La Fed va une nouvelle fois se trouver sous le feu des projecteurs cette semaine en tenant, à partir de demain, son comité stratégique de deux jours dont les conclusions sont très attendues par les investisseurs.

Il semble entendu pour la totalité des analystes qu'un nouveau tour de vis se prépare, la question étant simplement de savoir s'il s'agira d'une hausse de 75 ou de 100 points de base.

Selon le baromètre "FedWatch" de CME Group, les traders estiment aujourd'hui à 82% la probabilité d'une hausse de 75 points de base des taux directeurs à l'issue de la réunion.

Mais la probabilité d'une hausse de taux de 100 points tient de plus en plus la corde auprès des économistes, qui l'évaluent désormais à hauteur de 18% alors qu'elle était estimée à zéro il y a encore une semaine.

Les déclarations de Jerome Powell à l'issue du conciliabule risquent par ailleurs d'agiter fortement les marchés, surtout si les investisseurs devaient y dévoiler le moindre signe invalidant leur calendrier.

Les marchés ont sévèrement accusé le coup la semaine dernière après l'annonce d'une inflation américaine qui n'a que modestement reculé à 8,3% en août, ce qui laisse la Réserve fédérale dans le même état d'alerte.

Le FOMC préférera sans doute se borner à indiquer que de nouvelles hausses substantielles restent à l'ordre du jour pour les réunions suivantes de novembre et décembre.

Petit motif d'espoir, les anticipations ayant trait à l'américaine semblent avoir reflué depuis quelques semaines, comme l'illustrent les dernières statistiques disponibles.

L'indice de confiance des consommateurs américains de l'Université du Michigan, paru vendredi dernier, a ainsi montré que les anticipations d'inflation des ménages à un horizon d'un an s'étaient tassées à 4,6%, soit leur plus bas niveau en un an, à la faveur du récent reflux des prix de l'énergie

Malgré une économie chinoise qui paraît toujours en difficulté et la crise énergétique persistance en Europe, qui font peser des risques croissants sur l'activité, la Fed pourrait toutefois pourrait réussir à orchestrer un atterrissage en douceur, estiment les stratèges.

Selon ce scénario rêvé, la Fed parviendrait à poursuivre son resserrement monétaire en cours, sans toutefois provoquer un ralentissement de la croissance plus marqué que celui observé ces derniers mois.

Ce contexte serait idéal pour permettre aux marchés d'actions de retrouver un peu d'allant sur des fondamentaux plus sains, au moment où l'indice S&P 500 accuse un recul de près de 10% sur le mois écoulé.

Sur le plan statistique, il conviendra de surveiller, dans les jours qui viennent, les derniers indicateurs sur le secteur immobilier américain, qui devraient montrer que la correction du marché se poursuit.

En Europe, les estimations préliminaires des enquêtes PMI, qui seront dévoilées vendredi, donneront une première indication sur le climat des
affaires en septembre et sur le sérieux d'une menace récessionniste sur le Vieux Continent, sachant que le secteur des services avait montré de sérieux signes de faiblesse en août.

Aucun indicateur de premier plan ne figure à l'agenda aujourd'hui.

Copyright (c) 2022 CercleFinance.com. Tous droits réservés.
 

societes

marches

tendances

 
Qui sommes-nous ? | Nous contacter | FAQ | Mentions légales | RSS | © Copyright 2007 Cercle Finance. Tous droits réservés.
Indices et cours différés d’au moins 15 mn | Cotations boursières fournies par ABC Bourse.