Accueil > Actualité
Actualite financiere : Actualite bourse

Marché: des mouvements 'rapides et imprévisibles'

(CercleFinance.com) - Suite aux nombreux soubresauts des derniers jours, la Bourse de Paris devrait tenter de repartir de l'avant vendredi matin, en s'appuyant sur de fragiles signes d'apaisement sur le marché obligataire.


Vers 8h15, le contrat "future" sur l'indice CAC 40 - échéance mai - gagne 63 points à 6251 points, laissant espérer un rebond de l'ordre de 1% à l'ouverture.

Après avoir perdu jusqu'à 2,6% hier, le marché parisien avait achevé la séance sur un recul plus modéré de 1%, à 6206 points, dans un contexte de repli généralisé en Europe.

Sur l'ensemble de la semaine, le CAC s'en sort pour l'instant plutôt bien avec une baisse relativement limitée de l'ordre de 0,8%.

"Les dernières semaines ont fait du mal, sachant que les investisseurs commencent à intégrer le scénario d'une récession, et nous avons observé une incroyable volatilité intraday sur toute une série d'actifs au cours des dernières 24 heures", souligne Jim Reid, analyste marchés chez Deutsche Bank.

Après avoir accusé des pertes de près de 2% jeudi, l'indice S&P 500 est ainsi parvenu à limiter son repli en fin de séance pour finir sur une perte d'à peine 0,1% hier soir.

Si l'envolée de l'inflation et son corollaire, la remontée des taux d'intérêt, demeurent la préoccupation première des investisseurs, les places boursières pourraient profiter aujourd'hui d'un début d'accalmie sur le compartiment obligataire.

Comme l'euro, les rendements des emprunts d'Etat de référence de la zone euro ont piqué du nez hier en dépit de la perspective de plus en plus crédible d'une hausse des taux de la BCE dès le mois de juillet.

Celui du Bund allemand à dix ans pointe désormais à 0,83%, une embellie qui se confirme aussi au niveau des OAT françaises, dont le rendement est revenu à 1,36%.

Sur le marché américain, le rendement des Treasuries à dix ans a suivi en partie les fluctuations de ceux de la zone euro, retombant sous la barre des 2,90%.

Le choc drastique sur les obligations semble un peu se calmer, ce qui pourrait permettre aux investisseurs de se reconcentrer sur les actions.

Dans une note publiée cette semaine, les analystes de Muzinich & Co. mettent cependant en garde contre "des mouvements de marché rapides et imprévisibles".

"L'avenir économique montre des nuages orageux à l'horizon et une croissance plus faible finira par se produire; la situation macroéconomique est nuageuse", prévient la société d'investissement.

"Sans précédent récent pour un contexte de hausse des taux largement mondial et de resserrement monétaire, il y a une possibilité de dislocation à court terme", avertit le spécialiste du crédit d'entreprises.

Au chapitre macroéconomique, les investisseurs attendent principalement la publication, cet après-midi aux Etats-Unis, des prix à l'importation en avril de la confiance des consommateurs du Michigan.

Dans la zone euro, ce sont les derniers chiffres de la production industrielle qui paraîtront en fin de matinée, permettant de dresser un état des lieux de la conjoncture sur le Vieux Continent.

Copyright (c) 2022 CercleFinance.com. Tous droits réservés.
 

societes

marches

tendances

 
Qui sommes-nous ? | Nous contacter | FAQ | Mentions légales | RSS | © Copyright 2007 Cercle Finance. Tous droits réservés.
Indices et cours différés d’au moins 15 mn | Cotations boursières fournies par ABC Bourse.