Accueil > Actualité
Actualite financiere : Actualite bourse

Taux:nette décrue avec validation d'un scénario de récession

(CercleFinance.com) - Cette journée est marquée par une soudaine détente des taux longs dans l'Eurozone alors que le scénario d'une récession semble devenu une évidence pour l'année en cours : il pourrait en résulter une action moins agressive de la BCE d'ici fin 2022.

Le fait que les taux courts demeurent ancrés au-dessus des taux longs est en effet considéré comme le signal annonciateur d'une possible entrée en récession de l'économie US depuis fin 2021 (confirmé par le recul de -1,4% du PIB US au 1er trimestre).
L'Europe ne sera pas épargnée: le rendement des OAT s'est soudainement détendu ce matin de -17Pts à 1,375%, celui des Bunds de -15Pts à 0,85%, idem pour les Bonos espagnols à 1,898%, celui des BTP italiens de -18Pts à 2,735%.
Les écarts restent identiques cet après-midi après la publication du "PPI" aux Etats Unis.
Le rendement du Bund reflue de près de 28 points de base en 4 séances, sa plus forte baisse hebdomadaire depuis début mars.
Le rendement de l'OAT française de -24 points, ce qui intègre une révision de -25Pts des anticipations de hausse des taux d'ici fin 2022.
Globalement, le marché anticipe -en moyenne- 83 points de base des taux de la BCE d'ici la fin de l'année, contre +95Pts (soit 4 tours de vise) en début de semaine.
Côté données "macro", le Département du Travail a publié l'indice des prix à la production aux Etats-Unis: ils ont augmenté de 0,5% en avril par rapport au mois précédent, et de 0,6% hors alimentation, énergie et services commerciaux, des taux à peu près conformes aux consensus.

L'apparente décrue sur les douze derniers mois provient d'un "effet de base": la hausse des prix producteurs s'est établie en avril à 11% en données brutes et à 6,9% hors alimentation, énergie et services commerciaux, après des taux annuels de respectivement 11,5% et 7,1% observés au mois de mars.
Les T-Bonds confirment leur embellie de la matinée (-5Pts à 2,863%): l'écart entre les emprunts d'Etat à cinq et 10 ans s'est nettement resserré cette semaine, le rendement du "5 ans" (2,855%) évoluant désormais pratiquement au même niveau que celui du "10 ans".

"La courbe de taux américaine donne un fort sentiment de déjà-vu", relève William De Vijlder, le chef économiste de BNP Paribas. "Son aplatissement marqué, ces dernières semaines, a rapidement donné lieu à des commentaires dans la presse selon lesquels il pourrait annoncer une récession", ajoute-t-il.
Enfin, outre-Manche, les "Gilts" se détendent de -13Pts à 1,689%, ce qui démontre leur arrimage au Bund plutôt qu'aux T-Bonds depuis 48H.




Copyright (c) 2022 CercleFinance.com. Tous droits réservés.
 

societes

marches

tendances

 
Qui sommes-nous ? | Nous contacter | FAQ | Mentions légales | RSS | © Copyright 2007 Cercle Finance. Tous droits réservés.
Indices et cours différés d’au moins 15 mn | Cotations boursières fournies par ABC Bourse.