Accueil > Actualité
Actualite financiere : Actualite bourse

Marché: les publications trimestrielles vont s'intensifier

(CercleFinance.com) - La Bourse de Paris devrait ouvrir sur une note négative lundi matin, alors que la saison des résultats entre dans sa deuxième semaine, aux Etats-Unis comme en Europe.


Vers 8h15, le contrat "future" sur l'indice CAC 40 - désormais passé sur l'échéance novembre - cède 23,5 points à 6699 points, annonçant un début de séance prudent.

Après les banques américaines en hors d'oeuvre la semaine passée, le bal des publications trimestrielles va s'intensifier dans les prochains jours et monopoliser l'attention des investisseurs.

Cette nouvelle semaine doit notamment permettre de prendre connaissance des premiers résultats des grands groupes industriels, biopharmaceutiques et technologiques.

Plusieurs poids lours de l'indice Dow Jones ont prévu de dévoiler leurs comptes au cours des jours qui viennent, dont Johnson & Johnson, Verizon, Intel ou American Express.

Du côté des valeurs technologiques, les publications de Netflix et Tesla intéresseront tout particulièrement les investisseurs.

En Europe, ce sont les géants Ericsson et ASML qui présenteront leurs performances du troisième trimestre, après Philips aujourd'hui.

A ce stade encore très précoce de la saison des résultats, 74% des composantes de l'indice S&P 500 ont fait mieux que prévu au niveau des bénéfices, avec des chiffres en moyenne supérieurs de 11% aux estimations du consensus.

"C'est en-dessous des niveaux exceptionnellement élevés enregistrés au cours des cinq derniers trimestres (c'était attendu), mais quand même au-dessus des moyennes historiques", soulignent les analystes de Raymond James.

"Si les bonnes surprises se poursuivent à ce rythme, les résultats des sociétés du S&P 500 sur le troisième trimestre devraient avoir progressé de 3,3% en rythme séquentiel (contre un consensus qui visait initialement un repli de 7%)", font-ils valoir dans une récente note.

Raymond James souligne que les prévisions de bénéfices des entreprises américaines ont été revues à la hausse de plus de 20% depuis le début de l'année, un phénomène que le gestionnaire d'actifs rapproche de la hausse annuelle de 19,5% du S&P.

L'agenda économique s'annonce plus calme, avec tout de même les chiffres des prix à la consommation en zone euro au programme de la séance de mercredi.

Les investisseurs guetteront avec impatience les signes d'une confirmation des tensions inflationnistes, qui conduisent beaucoup d'intervenants à anticiper un resserrement plus rapide que prévu des politiques monétaires.

"Aux Etats-Unis, les marchés financiers estiment aujourd'hui à 50% les chances d'un relèvement de taux de la Réserve fédérale en juillet prochain, avec une hausse de taux quasiment acquise d'ici au mois de septembre", rappellent les économistes de Danske Bank.

La tendance n'échappe pas à l'Europe, où bon nombre d'observateurs prévoient désormais une hausse de taux à horizon janvier 2023, un scénario que la banque danoise juge pour l'instant exagéré.

Des hausses de taux trop brutales en réponse à une poussée inflationniste simplement provoquée par des pénuries et des perturbations de l'offre pourraient en effet avoir de sérieuses conséquences sur l'économie.

Certaines analystes font remarquer que les indicateurs de la croissance mondiale restent relativement faibles, alors que le dossier Evergrande et le rationnement de l'électricité suscitent encore de vives inquiétudes.

Copyright (c) 2021 CercleFinance.com. Tous droits réservés.
 

societes

marches

tendances

 
Qui sommes-nous ? | Nous contacter | FAQ | Mentions légales | RSS | © Copyright 2007 Cercle Finance. Tous droits réservés.
Indices et cours différés d’au moins 15 mn | Cotations boursières fournies par ABC Bourse.