Accueil > Actualité
Actualite financiere : Actualite bourse

Paris: se rapproche des sommets de juillet 2007, S&P record

(CercleFinance.com) - La Bourse de Paris limite sa hausse à +0,47% vers 6.
135/6.140 (après avoir culminé à 6.160 et affiché 0,9% de progression) mais le CAC40 "GR" bat un nouveau record absolu au-delà des 17.090Pts après avoir établi un zénith à 17.172Pts.
Le FMI revoit la croissance française à +5,6% en 2021 (malgré le semi confinement de janvier/mars puis le confinement d'avril) et à +4,2% en 2022.


L'Euro-Stoxx50 gagne 0,7% à 3.972 (record du DAX30 à la clé au-delà de 15.200, avec +0,7%, après 15.300 en séance), porté par la réaction positive de Wall Street aux derniers chiffres de l'emploi et de l'ISM des "services" aux Etats-Unis.

Le FMI revoit ses prévisions de croissance à la hausse pour les Etats Unis et de +6 à +6,4% (du jamais vu depuis 1980, et +3,5% en 2022), la Chine grimperait à +8,4% cette année puis 5,2% en 2022.

La Bourse de New York après des débuts hésitants repasse dans le vert et Wall Street semble bien parti pour aligner une nouvelle série de records absolus : cela se joue à une poignée de points pour le Dow Jones alors que le S&P500 bat un record intraday à 4.085Pts, le Nasdaq grappille +0,3%.

Les investisseurs ont salué la publication de l'ISM des services lundi, qui s'est envolé de 8,4 points à 63,7 en mars, bien au-delà des 58,5 attendus.

Autre très bonne surprise, le rapport sur l'emploi publié vendredi a révélé que l'économie américaine avait créé plus de 900.000 emplois non-agricole en mars, au lieu des 650.000 anticipés.

Aujourd'hui, c'est le nombre de nouveaux jobs disponibles qui ravit Wall Street, avec 7,4 millions contre 7 millions espérés.

Au-delà de l'élan imprimé par Wall Street, le marché parisien profite de nouveaux signes de détente au niveau des rendements obligataires souverains.

Le taux du Bund allemand à 10 ans se stabilise ainsi à -0,32%, tandis que l'OAT française demeure également inchangée, à -0,07%.

De son côté, le rendement des Treasuries à dix ans recule de 5 points de base à 1,67%, le regain d'appétit pour le risque à New York se traduisant également par un certain intérêt pour les actifs refuges.

Si la semaine s'annonce plutôt calme en termes de publications macroéconomiques, les investisseurs étudieront de près les résultats des sociétés américaines, qui devrait commencer à tomber à partir de la semaine prochaine.

Les intervenants de marché pourront ainsi se faire une idée de la santé des entreprises et décider si Wall Street dispose encore d'une marge de progression dans les semaines qui viennent.

"Nous ne serions pas surpris d'assister à une forme de normalisation des gains historiques engrangés au cours de l'année écoulée, avec l'apparition de mouvements de repli logiques durant les 12 mois à venir", pronostique-t-on chez Raymond James.

A Paris, Air France-KLM (+1,7%) annonce des mesures de renforcement de capital concernant Air France (4MdsE), approuvées par la Commission européenne.

Air France-KLM indique s'attendre également à ce que le résultat d'exploitation du premier trimestre 2021 soit de l'ordre de -1,3 milliard d'euros et l'EBITDA, de l'ordre de -750 millions, en dessous de l'EBITDA du quatrième trimestre 2020.

Suez fait part d'une proposition de rencontrer à nouveau le PDG de Veolia dans les tout prochains jours, réitérant son souhait de trouver une solution négociée avec celui-ci "dans les meilleurs délais".

Sodexo (+1,5%) annonce la signature avec Uber Eats d'un accord de partenariat mondial, qui permettra aux détenteurs de cartes restaurant Sodexo de pouvoir régler et se faire livrer leur repas via l'application Uber Eats.

Alstom (stable ce mardi) fait part de l'acquisition de Flertex, spécialisé dans la conception et la fabrication de garnitures de frein (plaquettes, semelles) pour systèmes de freinage, notamment pour le ferroviaire mais aussi pour d'autres applications industrielles.

TF1 affiche mardi l'une des plus fortes hausses de l'indice SBF 120 à la Bourse de Paris, profitant d'une recommandation favorable des analystes de Goldman Sachs, qui jugent le titre sous-valorisé. Goldman Sachs a annoncé avoir relevé sa recommandation sur l'action à "achat" contre "neutre" et porté son objectif de cours à 10,2 euros, contre 7,7 euros précédemment.

Barclays réaffirme sa recommandation "surpondérer" sur Saint-Gobain, qui demeure sa valeur favorite ("top pick") du secteur européen des matériaux de construction, avec un objectif de cours relevé à 63 euros.

UBS réaffirme sa recommandation "achat" sur Publicis (+3%) avec un objectif de cours laissé à 51 euros, le broker indiquant s'attendre à une amélioration de la croissance organique du groupe français de communication au premier trimestre 2021.

Copyright (c) 2021 CercleFinance.com. Tous droits réservés.
 

societes

marches

tendances

 
Qui sommes-nous ? | Nous contacter | FAQ | Mentions légales | RSS | © Copyright 2007 Cercle Finance. Tous droits réservés.
Indices et cours différés d’au moins 15 mn | Cotations boursières fournies par ABC Bourse.