Accueil > Actualité
Actualite financiere : Actualite bourse

Taux: l'aversion au risque diminue, BTP italiens relancés

(CercleFinance.com) - Les marchés obligataires n'ont pas eu le temps de digérer la principale "info du jour" : Ursula von der Leyen, la Présidente de la Commission européenne annonce la suspension des règles budgétaires de l'UE, c'est symboliquement une des décisions les plus marquantes de ces 20 dernières années d'existence de l'Euro.


Ces règles d'orthodoxie héritées des années 90 avaient de facto cessé d'exister le 16 mars (et même une semaine avant, en plein krach des compagnies aériennes, d'Airbus, de Renault... devenus nationalisables) mais il manquait une mise au point, et en l'occurrence un point final officiel.

L'Allemagne se prépare également à la mise en oeuvre d'un plan de soutien massif de 500MdsE à son économie.
Il y a tout juste un mois, l'Allemagne n'envisageait pas d'y consacrer plus de 50MdsE: une multiplication par 10 ne semble plus impressionner personne.

La grande question que cela soulève est: quelle confiance les prêteurs vont-ils accorder à des états qui vont gonfler leur endettement dans des proportions inconnues à ce jour, même dans la période post-Lehman ?
Pour l'Allemagne, pas de problème, mais qu'en sera t'il pour un pays comme l'Italie ?
En attendant, les BTP italiens se redressent et leur rendement chute symétriquement: -20Pts à 1,62% (et même 1,516% au plus bas, soit une division par 2 par rapport à mercredi matin).
Les BTP ont pâti de l'impression qu'il n'existait de véritable engagement à réduire les spreads de la part de la BCE, et pas de coordination des efforts des pays européens pour endiguer la crise.
Les Bonos espagnols s'améliorent également avec -17Pts à 0,63%

La journée s'est en tout cas achevée sur une nouvelle embellie des marchés obligataires alors que la tension et le climat de panique se dissipe un peu sur les marchés.
La volatilité et l'aversion pour le risque diminuent un peu, et cela soutient les bons du Trésor: les taux se détendent sensiblement, de -15,5Pts sur nos OAT à 0,095%, les T-Bonds de -20,5Pts de 1,1300 à 0,925%.

La tension retombe également dans le compartiment des dettes corporate est maintenant question de l'accès à 1.800MdsE de prêts aux entreprises pour passer le cap de la crise (les "défauts" de remboursement ne seront plus pris en compte): les règles de provisionnement des pertes pour les banques sont également suspendues.

Beaucoup d'entreprises sont en train cesser toute activité: après les constructeurs automobiles, c'est au tour des équipementiers... et cela va impacter une chaîne de milliers de sous-traitant (PMI-PMI) qui seront à court de trésorerie dans les jours ou les semaines à venir.

Copyright (c) 2020 CercleFinance.com. Tous droits réservés.
 

societes

marches

tendances

 
Qui sommes-nous ? | Nous contacter | FAQ | Mentions légales | RSS | © Copyright 2007 Cercle Finance. Tous droits réservés.
Indices et cours différés d’au moins 15 mn | Cotations boursières fournies par ABC Bourse.