Accueil > Actualité
Actualite financiere : Actualite bourse

CAC40: les '4 sorcières' se passent bien mais WStreet hésite

(CercleFinance.com) - Paris reprend +5% mais ce n'est pas la principale "info du jour" : Ursula von der Leyen, la Présidente de la Commission européenne annonce la suspension des règles budgétaires de l'UE, c'est symboliquement une des décisions les plus marquantes de ces 20 dernières années d'existence de l'Euro.


La règle des 3% n'existe plus et n'existera probablement plus dans un avenir prévisible... et il est possible qu'une refondation complète de la zone Euro survienne d'ici 2022.
C'est un indice de plus que nous sommes parvenus à la fin d'une ère basée sur l'endettement et les taux bas, mais qui se termine par un "all-in" tous azimuts, le bouquet final ou les liquidités pleuvent par milliers de milliards !
Il est maintenant question de l'accès à 1.800MdsE de prêts aux entreprises pour passer le cap de la crise (les "défauts" de remboursement ne seront plus pris en compte, les règles de provisionnement des pertes pour les banques sont suspendues).

La Bourse de Paris gagne donc 5% mais ne parvient pas à "accrocher" les 4.100 (de manière à terminer la semaine "flat") : le CAC a gagné jusqu'à +6,2% avant de retomber vers 4.000 puis d'en terminer à 4.048, soit une perte hebdo assez anodine de -1,7%.

Wall Street continue d'hésiter à mi-séance, les performances sont un peu décevante: le Dow Jones reperd -1,5%, les S&P500 -1,3%.
Les opérateurs ont accusé le coup en apprenant que le maire de New York fermait les administrations, ce qui va mettre à l'arrête le business, plus aucune autorisation n'étant délivrée dans l'Etat.

Quelques acheteurs semblent procéder à des rachats ciblées, encouragés par l'action massive des banques centrales lancée la veille... à moins que les acheteurs ne soient les banquiers centraux eux-même, lesquels interviennent massivement à l'achat sur les dettes "corporate" et notamment les billets de trésorerie qui assurent le refinancement des opérations courantes de court terme pour les entreprises.

Rappelons que le marché parisien s'était déjà redressé de 2,6% hier, à l'issue d'une séance où la volatilité "intraday" était retombée sous les 5% et où le seuil technique des 3.800 points avait enfin pu être préservé.

Rappelons, également, que la BCE a annoncé hier la mise en place d'un nouveau "package" de 750 milliards d'euros qui sera déployé jusqu'à la fin 2020 au moins, portant sur l'acquisition à la fois de titres publics et privés... un montant susceptible d'être étendu à 1.000MdsE.

De fait, les mesures spectaculaires mises en place par les gouvernements et les banques centrales commencent à être entendues, même si les opérateurs continuent de réagir à l'instinct tant les circonstances apparaissent inédites: difficile de se faire une idée sur la pérennité de ce rebond car les échanges sont très technique en cette séance des "quatre sorcières".

Le Dollar qui était en forte hausse la veille consolide de -0,6% vers 1,0730.
Les taux se détendent sensiblement, de -15,5Pts sur nos OAT à 0,095%, les T-Bonds de -21Pts de 1,13 à 0,92%.

Dans l'actualité des valeurs, Total (+9%) annonce acquérir 100% de la société Global Wind Power (GWP) France qui détient un portefeuille de plus de 1000 mégawatts (MW) de projets éoliens terrestres dont 250 MW seront mis en service à l'horizon 2025.
C'est son fournisseur Technip qui enregistre la plus forte hausse du jour avec +31,8% à 6,18E, devant Airbus et Safran +19%, Accor est juste derrière avec +15%.

Casino annonce la signature avec Aldi France d'une promesse unilatérale d'achat en vue de la cession de trois entrepôts et de 567 magasins du périmètre Leader Price en France métropolitaine, pour une valeur d'entreprise de 735 millions d'euros.

Le groupe Iliad, maison-mère de Free, annonce ce matin qu'il lance une initiative de solidarité en faveur des sous-traitants TPE et PME qui l'accompagnent. "Pour soulager leur trésorerie, le Groupe s'engage à payer immédiatement leurs factures en cours sans attendre le délai de 45 jours fin de mois. Cela concerne plus de 5.000 factures pour plus de 700 fournisseurs, soit un montant total d'environ 50 millions d'euros", détaille le groupe.


Copyright (c) 2020 CercleFinance.com. Tous droits réservés.
 

societes

marches

tendances

 
Qui sommes-nous ? | Nous contacter | FAQ | Mentions légales | RSS | © Copyright 2007 Cercle Finance. Tous droits réservés.
Indices et cours différés d’au moins 15 mn | Cotations boursières fournies par ABC Bourse.