Accueil > Actualité
Actualite financiere : Actualite bourse

Marché: à la recherche de nouveaux points bas

(CercleFinance.com) - Après sa chute abyssale de plus de 20% de la semaine passée, la Bourse de Paris devrait connaître une nouvelle zone de turbulences lundi matin, dans un marché rendu nerveux par la rapide propagation du Covid-19 dans le monde occidental.


D'après les indications fournies par certains courtiers, l'indice CAC 40 se dirige vers une ouverture en baisse de l'ordre de 5,8%, à 3880 points.

Le week-end écoulé a été marqué par une montée en flèche des niveaux d'alertes au niveau mondial, la plupart des pays européens demandant désormais à leurs populations de se confiner chez elles.

Les restaurants, les bars et les autres commerces non essentiels ont fermé leurs portes en Europe et les Etats-Unis se dirigent sans doute vers le même type de mesures dans les jours qui viennent.

"En ce début de semaine, les marchés vont devoir encaisser les fermetures d'entreprises, les fermetures de frontières, et la panique engendrée par l'épidémie de coronavirus à travers le monde", commente Nicolas Chéron, le responsable de la recherche marchés chez Binck.fr.

Le stratège évoque une semaine "cruciale" pour les marchés, mais estime qu'un pic de pessimisme a été atteint en fin de semaine passée.

L'analyste de Binck.fr prévient toutefois qu'il est nécessaire que le marché parisien évite de repasser sous les 3800/3900 points, "sous peine de se faire de nouveau peur".

Sans attendre sa réunion prévue cette semaine, la Fed a annoncé dimanche qu'elle avait décidé d'abaisser ses taux directeurs à des niveaux proches de zéro et dévoilé 700 milliards de dollars de nouveaux rachats d'actifs.

Ce geste n'a cependant aucun effet sur les contrats futurs américains, qui s'enfoncent dans le rouge après avoir été mis en mode "coupe circuit" cette nuit.

"Le geste rapide de la Fed pourrait être catastrophique si la pandémie venait à se poursuivre car cela restreint les possibilités de la réserve fédérale américaine pour rassurer les marchés", avertit Vincent Boy, analyste chez IG.

Les investisseurs semblent désormais miser sur la mise en place de fortes mesures fiscales et budgétaires, une annonce qui pourrait survenir cet après-midi à l'issue de la visioconférence que tiendront les dirigeants du G7 afin d'établir réponse "coordonnée" face à la crise du coronavirus.

En attendant, les marchés pourraient être tentés d'aller rechercher de nouveaux points bas.

Pour les équipes de Capital Economics, les investisseurs cherchent actuellement à répondre à trois questions, à savoir (1) dans quelle ampleur les marchés vont encore chuter, (2) quand va se profiler une éventuelle reprise et (3) à quoi ressemblera ce redressement.

"La mauvaise nouvelle, c'est que même après avoir dégringolé de plus de 20% au cours des dernières semaines, le S&P 500 est encore loin d'être sous-valorisé", souligne le bureau de recherche londonien.

L'indice de référence se négocie en effet sur la base d'un ratio cours/bénéfices (P/E) de Shiller, également appelé CAPE, de 23 ou 24 actuellement, contre 20 au moment de la crise de 2002 ou 12 en 2009, explique le cabinet d'études économiques.

Copyright (c) 2020 CercleFinance.com. Tous droits réservés.
 

societes

marches

tendances

 
Qui sommes-nous ? | Nous contacter | FAQ | Mentions légales | RSS | © Copyright 2007 Cercle Finance. Tous droits réservés.
Indices et cours différés d’au moins 15 mn | Cotations boursières fournies par ABC Bourse.