Accueil > Actualité
Actualite financiere : Actualite bourse

Taux: de nouveaux planchers historiques sur les T-Bonds US

(CercleFinance.com) - Les marchés obligataires US pulvérisent tous le records, dans le cadre d'un arbitrage massif au profit des T-Bonds alors qu'une nouveau "sell-off" motivé par la réduction de l'exposition au risque a provoqué une chute de -950Pts du Dow Jones au bout d'une heure de cotations (après -1.
000Pts en séance mardi).


Les T-Bonds "2030" pulvérisent de nouveaux plancher historiques avec 1,241% de rendement sur le "10 ans" (-9Pts de base) et 1,745% sur le "30 ans" vers 16H30 (1,79% ce soir).
La panique se calme un peu ce soir avec -2,5Pts vers 1,31/1,308% (courbe toujours inversée avec du "3 mois" à 1,464%)

Les spécialistes "pricent" désormais 2 baisse de taux par la FED d'ici la fin du 1er semestre (fourchette actuelle : 1,75/1,50%).
Christine Lagarde de son côté, a mis en garde les marchés ce jeudi contre l'espoir d'une intervention rapide pour stopper la débâcle boursière.

Les Bunds ont également été plébiscités : ils ont affiché jusqu'à -0,567% avant de remonter à -0,535% (soit -4Pts par rapport à mercredi).
Nos OAT ont glissé jusqu'à -1,27% avant de se retendre un peu vers -0,248% (soit -2,5Pts de base par rapport à la veille).
Comme la "sécurité" devient le maître mot, les BTP italiens ont été mis sous pression: ils ont vu leur rendement se tendre de +9Pts vers 1,088%.
Les "bonos" espagnols ne s'en sorte guère mieux avec +7Pts à 0,318%.

Pour l'anecdote, le "10 asn" grec tombé il y a une semaine sous 1,00%, à parité avec le "10 ans" italien est remonté à 1,238%

Donald Trump n'est visiblement pas parvenu à rassurer les marchés hier soir en expliquant que l'épidémie provenant de Chine est contenue et que ce sont surtout les démocrates et les médias démocrates qui font peur à Wall Street alors qu'il n'y aucune raison de paniquer.

Dans le climat de capitulation actuel, il les chiffres du jours publiés à 14H30 ne n'ont été d'aucun secours, bien qu'ils soient satisfaisants aux Etats Unis et étayent le diagnostic économique positif de D.Trump et L.Kudlow.

Conformément à son estimation initiale, la croissance du PIB américain ressort à 2,1% en rythme annuel au quatrième trimestre 2019, selon la deuxième estimation du Département du Commerce (là où les économistes anticipaient en moyenne une petite révision à 2,2%) soutenue par les dépenses de consommation des ménages, les dépenses des administrations, l'investissement fixe résidentiel et les exportations.

Par ailleurs, l'indice de prix PCE a augmenté de 1,3% au quatrième trimestre, à comparer à une hausse de 1,5% au troisième. Hors alimentation et énergie, ce taux chute de +2,1% à +1,2% d'un trimestre sur l'autre.

Le Département du Commerce fait état ce jeudi d'une baisse de -0,2% des commandes de biens durables aux États-Unis en janvier 2020, là où le consensus anticipait une baisse plus marquée à -1,5%, après une hausse de +2,9% le mois précédent (+2,4% en estimation initiale pour décembre).

Toutefois, en excluant les équipements de transport, catégorie particulièrement volatile, le niveau des commandes de biens durables s'est redressé de +0,9% d'un mois sur l'autre.

Le Département américain du Travail annonce ce jeudi avoir dénombré 219.000 nouveaux inscrits aux allocations chômage la semaine dernière (contre 212.000 attendu), en hausse de 8.000 par rapport à la semaine précédente (chiffre légèrement révisé, de 210.000 à 211.000).


Copyright (c) 2020 CercleFinance.com. Tous droits réservés.
 

societes

marches

tendances

 
Qui sommes-nous ? | Nous contacter | FAQ | Mentions légales | RSS | © Copyright 2007 Cercle Finance. Tous droits réservés.
Indices et cours différés d’au moins 15 mn | Cotations boursières fournies par ABC Bourse.