Accueil > Actualité
Actualite financiere : Actualite bourse

Paris: se fait distancer par le DAX, E-Stoxx50, S&P & Nasdaq

(CercleFinance.com) - La Bourse de Paris finit en hausse de +0,65% à 6.
054,7, à 0,7% de son record absolu des 6.100,7Pts du 17/01.

L'Euro-Stoxx50 vient d'établir un double zénith historique intraday (3.832 contre 3.828) et de clôture à 3.825 (contre 3.824 au final), dans le sillage du DAX30 qui bat un nouveau record aboslu à 13.668Pts (contre 13.640 le 22/01)

Wall Street nous gratifie également d'une nouvelle cascade de records à l'ouverture: 9.710 pour le Nasdaq (+0,8%) et 3.375 pour le S&P (+0,7%).
A mi-séance, les gains s'étagent entre +0,25% environ pour le Dow Jones, +0,5% pour le S&P500 et le Nasdaq gagne entre 0,7 et 0,8%.

Les investisseurs veulent résolument croire en des conséquences économiques limitées pour le virus 2019-nCoV (c'est l'avis de Ray Dallio, le gérant du plus gros Hedge Fund du monde, mais également de Peter Navarro et Larry Kudlow à la Maison Blanche).

Pour d'autres stratèges, le risque de correction deviendra, cependant, fort si l'extension du coronavirus n'est pas contenue rapidement, c'est-à-dire d'ici la fin du mois de mars.
"Si l'extension de l'épidémie n'est pas maîtrisée lors des toutes prochaines semaines, alors oui, il y aura une forte correction des actions", prévient ainsi Vincent Ganne, analyste chez TradingView.

Ce mardi est ponctué par le "témoignage" de Jerome Powell (en ce moment même) devant la commission des finances du Congrès (et devant le Sénat demain): la FED confirme ses craintes de voir l'épidémie de coronavirus perturber la croissance mondiale.

Mais aux Etats Unis, la consommation demeure solide, le plein emploi est au rendez-vous et l'économie va continuer de croître à un rythme modéré.
En ce qui concerne les marchés, malgré des niveaux records, Jerome Powell considère que "l'expansion des valorisations n'a rien d'insoutenable".
Le Dollar demeure vigoureux, oscillant entre le plancher des 1,089 et 1,0910/$.
Le baril de "Brent" rebondit de +1,3% à Londres et repasse légèrement au-dessus de 54$, ce qui efface la perte de la veille.

Du côté des données statistiques, le produit intérieur brut (PIB) du Royaume Uni a stagné en volume au quatrième trimestre 2019 par rapport au troisième, selon la première estimation de l'Office National de Statistiques, après une croissance séquentielle de 0,5% au troisième trimestre... mais certains experts redoutaient une contraction.

Dans l'actualité des valeurs, avec la hausse du baril (le "WTI" prend +1% et refranchit tout juste les 50$ sur le NYMEX), les valeurs pétrolières se ressaisissent avec Technip-FMC en tête du CAC avec +4,9% puis CGG (+6,4%) et Vallourec en tête du SBF-120 (+5,4%).
Inversement, Michelin lâche -3% après l'annonce d'un Résultat Opérationnel des Secteurs de 3.01 Mds d'euros, soit 12,5 % des ventes. Il était de 2 775 millions d'euros et à 12,6 % en 2018. Le résultat net ressort à 1 730 millions d'euros, en hausse de 70 millions d'euros.
L'analyste Bank of America Global Research confirme sa recommandation "achat" sur le titre Michelin, même s'il note des guidances "prudentes" pour 2020.

Le titre Carrefour (+0,8%) reste stable après l'annonce de la direction générale de la concurrence, de la consommation et de la répression des fraudes (DGCCRF). A la suite des contrôles menés au cours des négociations commerciales pour l'année 2019, la DGCCRF a sanctionné fin 2019 trois premiers distributeurs par des amendes administratives pour non-respect des règles fixées par le code de commerce en matière de formalisme contractuel.

Air Liquide (+2,4%) publie un résultat net part du groupe de 2.242 millions d'euros en 2019, en hausse de 6,1% (+6,7% hors application de la norme IFRS16) et une marge opérationnelle de 17,3%, représentant une amélioration de 90 points de base.

Altran Technologies publie au titre de 2019 un résultat net ajusté en progression de 29% à 212,9 millions d'euros, soit 0,84 euro par action, et une marge opérationnelle de 12,7%, améliorée de 60 points de base par rapport à 2018.

Airbus a été autorisé par les autorités chinoises à reprendre les opérations de la chaîne d'assemblage final de Tianjin.

" Cela signifie que le groupe peut augmenter progressivement la production, tout en mettant en oeuvre toutes les exigences de santé et de sécurité pour les employés d'Airbus, qui reste la priorité absolue " indique la direction.



Copyright (c) 2020 CercleFinance.com. Tous droits réservés.
 

societes

marches

tendances

 
Qui sommes-nous ? | Nous contacter | FAQ | Mentions légales | RSS | © Copyright 2007 Cercle Finance. Tous droits réservés.
Indices et cours différés d’au moins 15 mn | Cotations boursières fournies par ABC Bourse.