Accueil > Actualité
Actualite financiere : Actualite bourse

Paris: repasse dans le vert, légère hausse à Wall Street

(CercleFinance.com) - Le CAC40 avait effacé ses pertes initiales avant la réouverture de Wall Street: les indices US affichant des hausses de +0,1 à +0,2%, les acheteurs reprennent confiance et Paris progresse de +0,2%, l'Euro-Stoxx50 gagne +0,4%.


Les investisseurs n'accordent donc pas beaucoup de crédit aux propos du conseiller économique de la Maison Blanche qui affirmait hier soir que "la hausse des tarifs douaniers le 15 décembre était toujours sur la table": ils font clairement le pari que les surtaxes seront écartées par la Maison Blanche d'ici vendredi.

Les marchés ne se montrent pas inquiets des conclusions de la Réserve fédérale qui seront rendues publiques à 20H : ils ne s'attendent pas des annonces spectaculaires et parient sur le maintien d'un ton très accommodant.

Du côté des statistiques, les prix à la consommation des Etats-Unis ont augmenté de 0,3% en novembre par rapport au mois précédent, d'après le Département du Travail (soit +2,00% sur 12 mois).

L'inflation sous-jacente "core" est ressortie à +0,2% le mois dernier, un niveau en ligne avec le consensus de marché ainsi que sur 12 mois, à 2,3%.

Sur le marché des changes, l'euro est stable à 1,1085 dollar. Quant au Brent, il recule légèrement (-0,3%), à 63,9$.

Du côté des valeurs, selon différentes sources de presse, dont Les Echos, le patron de Seat, Luca De Meo, serait le mieux placé des différents candidats au poste de directeur général de Renault (le titre reste sans réaction, parfaitement inchangé), vacant depuis l'éviction de Thierry Bolloré.

Lors d'un conseil d'administration qui s'est tenu hier, rapporte le quotidien des affaires, MM. De Meo et Koller (le patron opérationnel de Faurecia) sont apparus comme les candidats les mieux placés, avec selon l'article un "net avantage" pour le premier.

Le titre Valeo recule de -3%, alors que l'analyste Oddo BHF a confirmé un peu plus tôt sa recommandation "alléger" sur celui-ci, confortée par de nouvelles révisions en baisse de ses estimations après un CMD (Capital market day) ayant apporté "des précisions bienvenues mais qui ne rassurent pas pour autant".

Jefferies dégrade son conseil sur Airbus de "achat" à "conserver", en dépit d'un objectif de cours rehaussé de 110 à 120 euros. "Nous pensons qu'Airbus doit investir pour anticiper les pressions environnementales, non seulement pour prévenir un concurrent comme la Chine réalisant une technologie à moindres coûts", ajoute le broker dans sa note.

Copyright (c) 2019 CercleFinance.com. Tous droits réservés.
 

societes

marches

tendances

 
Qui sommes-nous ? | Nous contacter | FAQ | Mentions légales | RSS | © Copyright 2007 Cercle Finance. Tous droits réservés.
Indices et cours différés d’au moins 15 mn | Cotations boursières fournies par ABC Bourse.