Accueil > Actualité
Actualite financiere : Actualite bourse

Paris: succombe à de mauvais PMI, malgré efforts de la BCE

(CercleFinance.com) - Quel contraste entre les 2 rives de l'Atlantique !
Wall Street évolue en légère hausse (+0,1% à mi-séance) tandis que la Bourse de Paris finit en nette baisse (-1,05% à 5.

631).
Les indices du vieux corrigent après avoir battu des records annuels et historiques de vendredi. L'Euro-Stoxx50 se plie également de près de -1%, à 3.537 dans le sillage de Francfort avec -1,1.
Londres limite la casse avec -0,2% mais la "City" est frappée par la faillite de Thomas Cook, la plus vieille agence de voyage du monde, avec 600.000 clients répartis autour de la planète et qu'il va falloir rapatrier

Après deux semaines d'assouplissement monétaire conduit par les grandes banques centrales, les investisseurs avaient à coeur de savoir comment se porte actuellement l'économie mondiale.

Malgré l'optimisme des marchés -souvent bénéfique à l'économie réelle- c'est la douche froide suite à la chute inattendue -et sévère- des indices PMI en Europe (en 1ère estimation).

Le "flash PMI composite" d'IHS Markit pour l'ensemble de la zone euro plonge de 52 vers 50,4 points, son plus bas niveau en 75 mois. Le consensus l'attendait vers 51,9 points, comme le mois précédent.
Le "flash PMI des services" chute de 53,3 vers 52 ce qui tend à démontrer que le repli de l'activité manufacturière commence à contaminer le secteur tertiaire.

Ce n'est pas encore le cas aux Etats Unis où la conjoncture se montre bien plus robuste que prévu: l'indice PMI composite d'IHS Markit progresse de façon inespérée de +0,3% à 51 en estimation flash pour le mois de septembre.
Les analystes étaient moins optimistes, puisqu'ils misaient sur un effritement du PMI composite à 49,6.
Et le PMI manufacturier a progressé de façon plus nette (+0,7Pt) que le PMI des services" (+0,2%)... ce qui constitue donc une double bonne surprise.
C'est ce qui explique que Wall Street n'a pas tardé à ressortir du rouge... dès la clôture des places européennes en fait !

Vendredi, les marchés d'actions américains n'avaient pas été en mesure de signer une quatrième semaine d'affilée de progression du fait de l'annulation par une délégation chinoise de la visite d'une ferme dans le Montana.

Peu auparavant, lors d'une conférence de presse commune avec le Premier Ministre australien, Donald Trump estimait que la Chine n'en faisait pas assez en matière d'achats de produits agricoles américains.

Les questions commerciales n'en ont donc pas fini de tarauder les investisseurs mais les flux continuent de soutenir les actifs financiers.

Le Dollar progresse de +0,2% vers 1,0985 face à un Euro affaibli par les mauvaise PMI.
Le pétrole reflue de -1% à 64,2$ sur le Brent à Londres.

Du coté des valeurs, Peugeot finit lanterne rouge avec -4%, Kering et Dassault finissent au coude à coude à -3,1%.

Capgemini (-1%) annonce avoir déposé ce jour auprès de l'Autorité des marchés financiers (AMF) un projet de note d'information relatif à son offre publique d'achat amicale visant l'intégralité des actions Altran Technologies au prix de 14 euros par action.

Le secteur des matériaux de base est pénalisé ce début de semaine par une série d'indicateurs PMI pour le moins inquiétants dans la zone euro et alors que les négociations commerciales entre Washington et Pékin peinent à aboutir.

Oddo a dégradé sa recommandation sur ArcelorMittal (-5,9% et -15% en une semaine) à 'réduire' tout en abaissant drastiquement sa cible de 18 à 12E avec un EBITDA réduit à 900Mns$ contre 1.375Md$ précédemment au 3ème trimestre et de 6Mds$ à 5Mds$ en année pleine.

Vallourec perd plus de 5%, alignant une 5ème séance consécutive de repli alors que Sté Générale a abaissé sa recommandation sur le dossier d'acheter' à 'conserver.

Europcar décroche de -8,8%, au plus bas historique. Exane BNP Paribas dégrade le loueur de 'surperformer' à 'neutre' et réduit l'objectif de cours de 9 à 6,1E.

La Deutsche Bank a annoncé avoir conclu un accord en vue de transférer ses activités de Prime Finance et d'Electronic Equities à BNP Paribas (-2,8%).

Solvay augmente ses capacités de composites thermoplastiques avec une nouvelle ligne de production sur son site américain d'Anaheim, en Californie. Cette augmentation va permettre de répondre à la forte croissance de la demande des clients de l'aéronautique.


Copyright (c) 2019 CercleFinance.com. Tous droits réservés.
 

societes

marches

tendances

 
Qui sommes-nous ? | Nous contacter | FAQ | Mentions légales | RSS | © Copyright 2007 Cercle Finance. Tous droits réservés.
Indices et cours différés d’au moins 15 mn | Cotations boursières fournies par ABC Bourse.