Accueil > Actualité
Actualite financiere : Actualite bourse

Vivendi: du dynamisme, et l'opération UMG se présente bien

(CercleFinance.com) - En hausse de plus de 4% ce midi à Paris, l'action Vivendi a - au moins - deux bonnes raison de tenir la tête d'un indice CAC 40 à l'équilibre : une activité bien orientée, et la perspective d'une réduction du capital avec la cession partielle de la "pépite" UMG.


En effet, la croissance à données comparables des ventes du "conglomédias" a (encore) accéléré au 3e trimestre (T3) : après + 3,3% au 1er trimestre et + 4% au premier semestre (S1), elle a atteint 5,6% entre juillet et septembre, défiant une conjoncture mollissante en Europe. Un taux qui a d'ailleurs dépassé les attentes du marché.

A l'exception de Canal +, qui ne bouge plus guère (- 0,2% au T3) mais a le mérite de ne pas se contracter, toutes les divisions sont bien orientées, à commencer par l'activité phare de Vivendi : Universal Music Group (UMG), la filiale musicale toujours portée par le streaming : après 6,8% au S1, sa croissance organique déjà soutenue s'est littéralement envolée au T3 pour atteindre 13,5 % ! En pleine forme, UMG représente désormais plus de 40% du CA de Vivendi.

Ce n'est pas tout : la cession d'Editis, le pôle édition, avance. Et surtout, Vivendi a maintenant entamé la procédure d'ouverture du capital d'UMG, en lançant la première sélection des banques-conseils qu'il chargera de l'opération. Un second tour devrait être organisé avant la fin de l'année, puis un nombre réduit de ces banques sera chargé "de trouver les meilleurs partenaires pour UMG", dont Vivendi entend céder jusqu'à 50% des parts.

Selon quelles modalités ? "Les chiffres de l'exercice 2018 d'UMG, qui seront publiés le 14 février 2019, serviront de base aux discussions avec les partenaires potentiels", indique Vivendi. L'accélération de la croissance d'UMG est, de ce point de vue, une très bonne nouvelle pour le groupe, qui aura un beau dossier à présenter aux investisseurs potentiels. D'autant qu'en raison de la mauvaise orientation des marchés financiers ces derniers temps, avoir écarté une introduction en Bourse pour cause de "complexité" s'avère judicieux.

Rappelons que la marge opérationnelle ajustée d'UMG s'est améliorée de 170 points de base entre le 1er semestre 2017 et celui de 2018, pour atteindre 12,7%. Et que les 326 millions d'euros de résultat d'exploitation ajusté semestriel de la filiale concentraient 60% de ceux de Vivendi.

L'opération a donc toutes les chances de se dérouler dans de bonnes conditions financières. Par la suite, les actionnaires de Vivendi - dont le groupe Bolloré est le premier, avec 20,5% des parts - profiteront vraisemblablement d'une offre publique de rachat d'actions (OPRA) qui réduira le capital de l'entreprise, et reluera mécaniquement les actionnaires qui le resteront.

EG



Copyright (c) 2018 CercleFinance.com. Tous droits réservés.
Les informations et analyses diffusées par Cercle Finance ne constituent qu'une aide à la décision pour les investisseurs. La responsabilité de Cercle Finance ne peut être retenue directement ou indirectement suite à l'utilisation des informations et analyses par les lecteurs. Il est recommandé à toute personne non avertie de consulter un conseiller professionnel avant tout investissement. Ces informations indicatives ne constituent en aucune manière une incitation à vendre ou une sollicitation à acheter.
 

societes

marches

tendances

 
Qui sommes-nous ? | Nous contacter | FAQ | Mentions légales | RSS | © Copyright 2007 Cercle Finance. Tous droits réservés.
Indices et cours différés d’au moins 15 mn | Cotations boursières fournies par ABC Bourse.