Accueil > Actualité
Actualite financiere : Actualite bourse

Getlink: reste sensible aux dernières nouvelles du Brexit

(CercleFinance.com) - En baisse de 4% ce midi à la Bourse de Paris, l'action Getlink (ex-Eurotunnel), société opérant le tunnel ferroviaire sous la Manche, confirme sa sensibilité économique et financière aux dernières nouvelles de la manière dont le Royaume-Uni va sortir de l'Union européenne.


Après bien des difficultés internes, le gouvernement britannique dirigé par Theresa May a fini par valider un projet d'accord ("draft agreement") de sortie de l'Union européenne qui, hier, a été adressé aux 27 autres Etats-membres de l'Union européenne.

"La démarche itérative de la Première ministre May remporte sa première victoire", salue La Banque Postale AM, mais l'acte n'est pas terminé : "Reste à gagner la bataille de l'opinion publique britannique pour espérer gagner celle de Westminster (le parlement britannique, ndlr) et ainsi remporter le 'match'. Il va y avoir du suspens", ajoutent-ils. Et pas plus tard que tout de suite puisque dès aujourd'hui, plusieurs ministres du cabinet May, dont celui chargé spécifiquement du Brexit, Dominic Raab, ont signifié leur "désaccord sur l'accord" en démissionnant.

Autant dire que rien n'est joué. D'ailleurs, la livre sterling re-dégringole contre l'euro aujourd'hui sur le marché des changes, en perdant 1,5% de sa valeur après - 0,4% hier déjà, des variations très importantes pour une monnaie.

Getlink, qui opère une infrastructure de transport lourd reliant les côtes du nord de la France au sud de l'Angleterre, ne peut qu'y être sensible. D'une part d'un point de vue conjoncturel, puisque le Brexit affecte la dynamique de l'économie du Royaume-Uni, en la tirant vers le bas, mais aussi celle de ses grands partenaires commerciaux, comme la zone euro et la France.

D'autre part d'un point de vue financier, puisque la variation de la parité euro/sterling joue sur les facturations et les résultats du groupe (qui tient ses comptes en euro, et ceux de ses filiales britanniques en sterling), et aussi sur son bilan, une bonne partie de sa dette étant libellée dans la devise britannique.

Voici ce qu'indiquait le document de référence 2017 du groupe, en sa page 120 : "Un peu moins de la moitié du chiffre d'affaires du groupe est réalisée en livres sterling, alors qu'une proportion plus importante des dépenses (exploitation et investissement) est due en euros. Par ailleurs, l'emprunt à long terme du groupe est libellé en livre sterling à hauteur, en nominal au 31 décembre 2017, de 1,765 milliard et en euros à hauteur, en nominal au 31 décembre 2017, de 2,022 milliards".

Selon les données à fin 2017, le groupe estime qu'une variation de +/- 10% de la parité de changes ferait passer le CA publié 2017 (1.033 millions d'euros) à 1.075 et 991 millions respectivement. Et le résultat avant impôts des activités poursuivies (52 millions) à respectivement 62 et 41 millions.

Quid des capitaux propres ? De 2.051 millions à fin 2017 en données publiées, les fonds propres ressortiraient, dans ces mêmes conditions, alors à respectivement 2.270 et 1.832 millions.

A suivre sur l'agenda de Getlink : le CA et le trafic de l'année 2018, attendus le 22 janvier 2019.

EG




Copyright (c) 2018 CercleFinance.com. Tous droits réservés.
Les informations et analyses diffusées par Cercle Finance ne constituent qu'une aide à la décision pour les investisseurs. La responsabilité de Cercle Finance ne peut être retenue directement ou indirectement suite à l'utilisation des informations et analyses par les lecteurs. Il est recommandé à toute personne non avertie de consulter un conseiller professionnel avant tout investissement. Ces informations indicatives ne constituent en aucune manière une incitation à vendre ou une sollicitation à acheter.
 

societes

marches

tendances

 
Qui sommes-nous ? | Nous contacter | FAQ | Mentions légales | RSS | © Copyright 2007 Cercle Finance. Tous droits réservés.
Indices et cours différés d’au moins 15 mn | Cotations boursières fournies par ABC Bourse.