Accueil > Actualité > Tendances

Wall Street: le scénario si parfait des records à 0,01% près

(CercleFinance.com) - Formidable, ébouriffante, sensationnelle.
.. comment qualifier la précision des algorithmes ?

Les Dow Jones et le S&P500 clôturent en "hausse" de +0,01%, sachant qu'à la mi-séance, ces 2 indices affichaient -0,01% et +0,02%.

Le Nasdaq a vu beaucoup plus grand, avec un "formidable" +0,2%, le Nasdaq-100 grimpe même de +0,3% à 8.492 (après un zénith de 8.523 vers 16H)... mais c'était également les scores affichés à la mi-séance.
Sur la semaine écoulée, le S&P500 prend +0,7% et le Nasdaq Composite +0,9%.

Et comme un bonheur n'arrive jamais seul, le "VIX" se détendait spectaculairement de -9,5% vers 12,6, revenant à la case départ (son niveau de vendredi dernier) après son étrange embardée de lundi qui l'avait vu passer de 12,25 à 16,05 au cours de la même séance (soit 30% d'écart entre le plus bas et le plus haut du jour, et +17% par rapport au 6/12).

Seule fausse note, le Russel-2000 ne participe pas au marathon des records absolus : il termine en repli de -0,42%.

En fait, les 4 dernières heures de la séance se sont déroulées au sein d'un corridor de 0,05% d'amplitude : la camisole algorithmique a été enclenchée puis appliquée de façon implacable (quel autre adjectif employer) après
une séquence "portes de saloon" dont Trump fut l'instigateur.

Il avait douché Wall Street vers 15H en expliquant que les rumeurs de levée des tarifs douaniers véhiculées par le Wall Street Journal sont un gros "Fake" : "les surtaxes de 25% sont maintenues, celle prévus ce weekend pas encore levées".
Les indices US qui étaient attendus en forte hausse de +0,8% perdaient -0,2%...

Mais à 16H, la Chine venait au secours de New York en mettant fin à l'ambiguïté entretenue à dessein (ni confirmation ni infirmation d'un accord).
Car la Pékin a bel et bien attendu 24H pour confirmer l'existence d'un "accord de phase I", puis une suppression de surtaxes douanières coordonnée avec les US.

Cette annonce faisait rebondir le S&P500 de +15Pts et un nouveau record absolu à été inscrit à 3.182, record également pour le Nasdaq à 8.769 puis sur le Dow Jones à 28.290.

Le Vaudeville rebondissait vers 16H30 avec Donald Trump qui annonçait que la surtaxe de +15% prévue à partir du 15 décembre ne sera pas appliquée (le Wall Street Journal avait donc raison !) et que le taux de 15% appliqué sur 120Mds$ d'importations chinoises depuis septembre serait abaissé à 7,5%.

Wall Street a donc tangué durant 2 heures et demi au gré des annonces des uns et des autres avant d'enfiler la camisole algorithmique décrite en préambule.

Les indices US ont aligné une 10ème semaine de hausse d'affiliée depuis le 3 octobre... le scénario idéal avant d'aborder la semaine précédent Noël qui sera consacrée aux "habillages de bilans" dans un contexte de planètes bien alignées et qui devraient le rester jusqu'à la séance des "4 sorcières" du vendredi 20 décembre.

Côté chiffres "macro", ce fut une vraie déception côté consommation: la période de Thanksgiving n'a pas été aussi faste que le laissait espérer le bond de 18% des ventes en ligne.
Les ventes de détail aux Etats-Unis n'ont augmenté que de 0,2% au mois de novembre, d'après le Département du Commerce, là où les économistes visaient en moyenne une hausse de 0,3%, après une hausse de 0,4% le mois précédent.

En excluant le secteur automobile, c'est encore plus décevant: les ventes au détail américaines se accrues de seulement 0,1% le mois dernier, après une progression de 0,3% le mois précédent, tandis que les économistes espéraient en moyenne un gain de 0,2% en novembre.

Mais ce chiffre qui aurait pu plomber Wall Street à la veille du weekend a été totalement éclipsé par le feuilleton commercial et douanier.

Cela n'a en revanche pas échappé au marché obligataire puisque le rendement des T-Bonds s'est fortement détendu, de 1,90% vers 1,825%, de telle sorte que la semaine écoulée s'avère également positive sur le marché obligataire

Côté valeurs, quelques gains peu spectaculaires sur Adobe +3,9%, Intuit +2,7%, Paypal +1,9%, Akamai +1,6%... et bien sûr Apple qui fait la différence sur les 3 principaux indices avec +1,4% et un nouveau record absolu à 275,15$.

Cette hausse a largement compensé les replis de Broadcom -3,8%, AMD -2,8%, Alexion -1,8%, Qualcomm -1,4%, Facebook -1,3%.


Copyright (c) 2019 CercleFinance.com. Tous droits réservés.
 

wall street

paris

europe

Sondage

A quel niveau sera le CAC40 à fin Décembre 2019 :

En hausse à 6150Pts
En hausse à 6000Pts
Stable sur le niveau des 5900Pts
En baisse à 5780Pts
En baisse à 5720Pts
Qui sommes-nous ? | Nous contacter | FAQ | Mentions légales | RSS | © Copyright 2007 Cercle Finance. Tous droits réservés.
Indices et cours différés d’au moins 15 mn | Cotations boursières fournies par ABC Bourse.