Accueil > Actualité > Tendances

Wall Street : hésite en matinée, puis opte pour une embellie

(CercleFinance.com) - Wall Street a fini par opter pour la hausse, sous l'impact positif d'une vague de rachats à bon compte après une chute hebdo de -3% pour le S&P500 et -5,6% pour le Nasdaq.


Les principaux indices US qui avaient rouvert en hausse de +0,7 à +0,8% avaient pratiquement effacé l'intégralité de leurs gains initiaux après 90 à 100 minutes de cotations... mais c'est à ce moment que les acheteurs ont décidé de reprendre la main (le S&P500 revenant au contact du support des 4.960).
Cette séance de lundi a permis d'observer commet Wall Street se comportait "spontanément", en l'absence de "stats" ou de prises de parole de banquiers centraux: la préservation des supports en a été facilitée.
Au final, le "S&P" reprend près de +0,9% (à 5.010 après avoir gagné jusqu'à +1,5% vers 20H30), le Nasdaq Composite +1,1% à 15.450, dans le sillage de Nvidia (+4,4%, après -10% vendredi), Illumina +2,4%, de Micron +2,2%, Microchip +2,3%, Cadence Design +1,7%, Alphabet +1,4%.

A noter que Tesla, le titre le plus actif du jour, a encore chuté de -3,4% (et jusqu'à -5% en séance) après l'annonce d'une réduction du prix de ses modèles de -2.000$ pour tenter de contrer la concurrence chinoise (sacrifiant ainsi ses marges, ce qui lui coûte déjà près de -20% en 1 mois et -43% depuis le 1er janvier).

Le Dow Jones (+0,7%) refranchit laborieusement les 38.000 et en termine à 38.240 dans le sillage de Goldman Sachs +3,3%, Bank of America +1,7%, Amazon +1,5%.
La saison des résultats va commencer à tourner à plein régime aux Etats-Unis cette semaine, avec les résultats des titans de la tech Microsoft, Meta Platforms et Alphabet, qui pourraient offrir un second souffle aux marchés.

"Nous pensons que le récent contexte d'aversion au risque et la correction qui a affecté les valeurs technologiques représente une évidente opportunité d'achat avant les résultats à venir", indique Dan Ives, analyste chez Wedbush Securities.

Au-delà des résultats, les investisseurs vont surveiller les premiers chiffres du produit intérieur brut (PIB) pour "le T1" (le consensus anticipe un ralentissement de la croissance, à 2,9%, après celle de 3,4% enregistrée au quatrième trimestre) puis l'évolution de l'inflation avec la parution, vendredi, de l'indice PCE aux Etats-Unis, l'indicateur de la dynamique des prix préféré de la Fed.

Copyright (c) 2024 CercleFinance.com. Tous droits réservés.
 

wall street

paris

europe

Sondage

A quel niveau sera le CAC40 à fin Mai 2024:

En hausse à 8620Pts
En hausse à 8450Pts
Stable sur le niveau des 8200Pts
En baisse à 7750Pts
En baisse à 7430Pts
Qui sommes-nous ? | Nous contacter | FAQ | Mentions légales | RSS | © Copyright 2007 Cercle Finance. Tous droits réservés.