Accueil > Analyse > Taux & Devises

Taux & devises

Taux: tension sur les dettes du 'Sud' après BCE sans suprise

(CercleFinance.com) - Les marchés obligataires européens reculent, ce qui était plus moins prévisible au cas où la BCE ne ferait aucune "annonce": c'était un peu couru d'avance après le coup de booster monétaire de mi-décembre.


Les Bunds et les OAT voient leur rendement se tendre de +3,3Pts, autour de -0,499% et -0,2680% respectivement.
Nette dégradation également sur les Bonos espagnols (+5,5Pt à 0,132%) et de +7Pts sur les BTP italiens à 0,6530% (3ème séance de hausse des taux).

Lors de sa conférence de presse, Ch.Lagarde confirme que la BCE ne prévoit pas de retour au niveau de croissance pré-crise avant la mi-2022.
La progression de la pandémie, les mesures de reconfinement font peser un risque de contraction de l'activité.
La BCE maintient le niveau de son package de soutien "PEPP" à 1.850MdsE et se tient prête à modifier (à accroitre) le périmètre de ses programmes à tout moment.
Les taux resteront inchangés à zéro jusqu'à ce que le niveau d'inflation se renforce et il en va de même du "quantitative easing" (Assets Purchase Program) qui sera lui aussi prolongé aussi longtemps que nécessaire: "la BCE continuera d'intervenir jusqu'en mars" (et probablement juin 2022 selon la plupart des analystes).
Comme le prévoyaient les économistes, la BCE garde des munitions après l'importante recalibration des instruments de politique monétaire annoncée le mois dernier.
Outre-Atlantique, les T-Bonds stagnent autour de 1,100%, soit environ 1Pt de plus que mercredi après la publication d'une série de chiffres "robustes" et nettement supérieurs aux estimations, sauf en ce qui concerne le chômage.

Les inscriptions hebdomadaires aux allocations chômage ont diminué de -26.000 la semaine dernière pour s'établir à 900.000; le nombre de personnes percevant régulièrement des indemnités a diminué de 127.000 la semaine précédente, à 5.054.000.

Les mises en chantier de logement ont augmenté de 5,8% en données CVS le mois dernier aux États-Unis, à 1.669.000 en rythme annualisé selon le Département du Commerce, niveau nettement supérieur au consensus.

Le nombre de permis de construire de logement, censé préfigurer les mises en chantier futures, a quant à lui grimpé de 4,5% à 1.709.000 en décembre 2020, dépassant là aussi sensiblement l'estimation moyenne des économistes.

Le meilleur chiffre du jour restera l'indice "Philly FED" de la Fed de Philadelphie qui bondit de +17,4Pts, à 26,5 en janvier, marquant ainsi une franche accélération de la croissance de l'activité manufacturière dans la région de Philadelphie qui déjoue les attentes les plus optimistes.

Outre-Manche, les Gilts rajoutent +2,5Pt à 0,327% alors que la pandémie commence à ralentir après plusieurs semaines de confinement complet, mais le nombre de décès demeure très élevé.

Copyright (c) 2021 CercleFinance.com. Tous droits réservés.
 

vos questions a

Posez vos questions à l'une des personnes interviewées dans notre liste.

Vos questions à l'adresse suivante : contact@cerclefinance.com vosquestions@cerclefinance.com
Qui sommes-nous ? | Nous contacter | FAQ | Mentions légales | RSS | © Copyright 2007 Cercle Finance. Tous droits réservés.
Indices et cours différés d’au moins 15 mn | Cotations boursières fournies par ABC Bourse.