Accueil > Analyse > Taux & Devises

Taux & devises

Taux: léger mieux en Europe, la lourdeur persiste sur TBonds

(CercleFinance.com) - La tension des taux retombe un peu ce 21/02 après le coup de stress généré par une opération massive de refinancement du Trésor américain avec 179Mds$ d'émission de "treasuries" (de 4 semaines à 2 ans) qui ont finalement été absorbées sans trop de casse.

Reste à placer environ 75Mds$ de T-Bonds à 5 et 7 ans d'ici jeudi soir.

Une série de PMI préliminaires ont été publiés ce mercredi, plutôt décevants en "séquentiel" mais le niveau d'activité va demeurer globalement élevé en Europe.

Les Bunds se détendent à la marge (-1,2Pt à 0,723%), des OAT de -1Pt symbolique à 1,002%, plus au sud, les "Bonos" affichent -2Pts à 1,512%.

Accalmie également sur les BTP italiens qui avaient vu leur rendement passer en 72H de 1,96 à 2,163%: ils se détendent de -2Pts à 2,142%.

Mais la nervosité demeure à moins de 10 jours des élections législatives du 4 mars qui devrait consacrer le triomphe des partis eurosceptiques (Forza italia/Ligue du Nord puis de son côté "5 étoiles").

Les nouvelles économiques sont assez "mitigées" (pour adopter un point de vue optimiste): le PMI de l'Eurozone a été mesuré à 57,5 en février, en repli de 1,3 point en rythme séquentiel, ce qui témoigne d'un ralentissement de la croissance du secteur privé dans la région (les PMI des services recule à 56,7 contre 58 et le PMI manufacturier de 58,5 contre 59,3).
En France, le PMI "composite" ressort à 57,8 contre 59,6 (services à 57,9 contre 59,2 et manufacturier à 56,1 contre 58,4), le PMI de l'Allemagne recule à 57,4 contre 58,5 (les services à 55,3 contre 57, le manufacturier 60,3 contre 60,6).

"Les indices PMI des deux premiers mois du trimestre, qui permettent généralement d'estimer les chiffres officiels du PIB, annoncent une croissance économique de 0,9% au premier trimestre 2018", note Chris Williamson, chief business economist à IHS Markit.


Aux Etats Unis, on note le recul de -3,2% des reventes de logements anciens contre +0,7% attendu.

Les investisseurs espèrent en savoir plus ce soir sur l'évolution des débats au sein de la Réserve fédérale, qui doit publier le compte rendu de sa réunion de politique monétaire de la fin janvier (la dernière présidée par Janet Yellen), qui s'était soldée par un statu quo sur les taux d'intérêt.

"On veut savoir en particulier si ces "minutes" ouvriront la porte à davantage de hausses de taux après la réforme fiscale que les trois qui avaient été signalées en décembre dernier par la Fed", indiquent les équipes de Danske Bank.
Les T-Bonds US à 10 ans font preuve d'un peu plus de fermeté et la tension retombe: le 2028 affiche 2,898% contre 2,90% en fin de séance mardi, en revanche, cela ne s'arrange pas sur le "très court" puisque le "1 mois" se dégrade de +2,5Pts à 1,397%, le "2 ans" de +0,5Pts à 2,27% (nouveau record annuel et depuis 2008), et même écart pour le "5 ans" à 2,653%.

Le moins que l'on puisse dire c'est que l'imminence d'une embellie sur les T-Bonds US n'est pas flagrante.




Copyright (c) 2018 CercleFinance.com. Tous droits réservés.
 

vos questions a

Posez vos questions à l'une des personnes interviewées dans notre liste.

Vos questions à l'adresse suivante : contact@cerclefinance.com vosquestions@cerclefinance.com
Qui sommes-nous ? | Nous contacter | FAQ | Mentions légales | RSS | © Copyright 2007 Cercle Finance. Tous droits réservés.
Indices et cours différés d’au moins 15 mn | Cotations boursières fournies par ABC Bourse.