Accueil > Analyse graphique

Analyse

Devises: l'E/$ à 0,98, les devises australes dégringolent

(CercleFinance.com) - L'Euro a terminé la journée sans grand changement (-0,2% à 0,9790) mais le calme du FOREX n'est qu'apparent puisque l'Euro a fluctué largement, entre 0,9735 et 0,9850$.

La Livre enregistre une belle remontée depuis 48H, entre 105,3 et 1,1150 ce vendre (+0,3% supplémentaires).
Mais il y a eu des écarts bien plus prononcés avec la chute des devises australes : -1,2% sur le Dollar australien et -1,7% sur le $ néozélandais.
La crainte d'un scénario à la britannique plane sur ces 2 pays très endettés, avec des bulles immobilières colossales.

Plus proche des Etats Unis, le Dollar canadien a lâché -0,9% à 1,3800.

L'Euro n'a pas trop pâti d'une inflation qui atteint officiellement 10% en Europe. Notons que l'inflation s'établit à +8,9% en Italie (selon Istat ce matin) et la France fait figure de bon élève, mais c'est grâce au bouclier tarifaire sur l'énergie.
Les prix à la consommation augmentent de 5,6 % en septembre 2022 sur un an dans l'hexagone, selon l'estimation provisoire réalisée en fin de mois, après +5,9 % le mois précédent.

Les prix à la production de l'industrie française augmentent de nouveau nettement sur un mois (+2,3 % après +2,2 %) en août 2022 selon l'Insee, que les produits soient destinés au marché français (+2,7 % après +1,9 %) ou aux marchés extérieurs (+1,4 % après +2,7 %).

Le Dollar a été soutenu par la confiance des consommateurs américains qui s'est bien améliorée au mois de septembre, mais à un rythme moins marqué qu'en 1ère estimation, selon les résultats définitifs de l'enquête mensuelle de l'Université du Michigan.

Son indice de confiance ressort finalement à 58,6, un niveau bien inférieur à la première estimation (59,5), mais encore supérieur au niveau de 58,2 qui avait été atteint en août.
La composante du jugement des ménages interrogés sur la situation actuelle s'est améliorée à 59,7, contre 58,6 le mois dernier, mais la composante de leurs anticipations est restée stable à 58.
Les anticipations d'inflation des ménages à un horizon d'an se sont toutefois tassées à 4,7% en septembre, soit leur plus bas niveau en un an.

Les dépenses de consommation ont augmenté plus fortement que prévu au mois d'août: elles se sont accrues de 0,4% le mois dernier, a annoncé vendredi le Département du Commerce, alors que le consensus visait une progression de 0,2%.
Le revenu des ménages a lui augmenté de 0,3% en août, conformément aux attentes des économistes, le taux d'épargne ayant atteint 3,5%.

L'indice des prix à la consommation mesuré par les dépenses (PCE), hors prix alimentaires et de l'énergie (dit "core"), a progressé de 0,6% en août après une stabilité en juillet, là où les analystes l'attendaient en hausse de 0,4%.
En variation annuelle, l'indice PCE "core" - très suivi par la Réserve fédérale - affiche une hausse 4,9% contre +4,7% en juillet.



Copyright (c) 2022 CercleFinance.com. Tous droits réservés.
 

vos questions a

Posez vos questions à l'une des personnes interviewées dans notre liste.

Vos questions à l'adresse suivante : contact@cerclefinance.com vosquestions@cerclefinance.com
Qui sommes-nous ? | Nous contacter | FAQ | Mentions légales | RSS | © Copyright 2007 Cercle Finance. Tous droits réservés.
Indices et cours différés d’au moins 15 mn | Cotations boursières fournies par ABC Bourse.