Accueil > Actualité
Actualite financiere : Actualite bourse

Wall Street: réagit peu aux menaces de Trump, marché soutenu

(CercleFinance.com) - Cette séance des "trois sorcières" - qui marque l'arrivée à expiration de toute une série de contrats de futurs et d'options mensuels - fut soporifique, les indices US étant placés sous "camisole algorithmique" (cela avait commencé la veille avec des écarts insignifiants) ultra-serrée, comme en témoignent des écarts de clôture voisins de zéro.

Le Dow Jones affiche -0,03% (ce qui préserve un gain de +0,15% sur la semaine), le S&P500 -0,09% à 2.802 et le Nasdaq -0,07% à 7.820 (soit environ -0,1% hebdo mais +4% depuis le 1er juillet).
La volatilité s'est légèrement réveillée, passant de 12 à 12,85 en 3 séances, mais cela traduit toujours un haut niveau de complaisance... ou alors un soutien sans faille des "sherpas" aux actions américaines dans un contexte de potentiel retournement de tendance.

Pas de statistiques "macro" mais une actualité politique très dense avec Donald Trump se déchaînant contre l'Europe, la Chine, le Japon : dans une interview tôt ce matin sur CNBC, il a déclaré que Wall Street avait tellement monté grâce à lui, et accumulé tellement de gains depuis son élection, que les marchés pouvaient s'accommoder d'une guerre commerciale.

Il a rajouté que le temps où les adversaires commerciaux profitaient de la naïveté et de la faiblesse de l'Amérique est révolu.
Il en a profité pour accuser la Chine et les européens de manipuler leur monnaie en baissant leurs taux d'intérêt: or en Europe, ces taux n'ont plus bougé depuis 2016, et jamais depuis l'élection de Trump (et même son entrée en campagne début 2016).
En revanche, la PBOC laisse effectivement filer le Yuan à la baisse ("Regardez ! il chute comme une pierre") : il a perdu -8% en 3 mois, à 6,7825/$.
Donald Trump met en garde Pékin contre une surtaxation de 505Mds$ de produits chinois (soit la totalité des importations en provenance de Chine).
La riposte chinoise coûte déjà très cher aux producteurs de soja du middle-west et du Dakota et ils ne seront pas les seuls frappés par la riposte chinoise.

Mais les marchés semblent surtout avoir peu apprécié les critiques de Trump à l'encontre de la politique de resserrement des taux de la FED, ce qui constitue une grande première... même si ses justifications semblent recevables: "les travailleurs américains font d'énormes efforts pour la croissance et la hausse des taux brise cet élan".

Mais la principale raison de la hausse des taux provient du gonflement des déficits à raison de 1.000Mds$ par an (+5%), le rythme s'étant accéléré consécutivement à la "tax reform" adopté mi-décembre 2017.

En ce qui concerne les valeurs, pas d'écarts spectaculaires, IBM lâche -1,9% au lendemain de ses résultats, JC.Com perd -3,4% au sein du Nasdaq et Philip Morris fut l'une des vedettes du S&P500 avec plus de 4,2% de gain.
Symétriquement, General Electric a chuté de -4,5% en réaction à ses résultats... et à l'anticipation d'un coût de 400Mns$ en cas de taxation des produits chinois.

Copyright (c) 2018 CercleFinance.com. Tous droits réservés.
 

societes

marches

tendances

 
Qui sommes-nous ? | Nous contacter | FAQ | Mentions légales | RSS | © Copyright 2007 Cercle Finance. Tous droits réservés.
Indices et cours différés d’au moins 15 mn | Cotations boursières fournies par ABC Bourse.