Accueil > Actualité
Actualite financiere : Actualite bourse

CAC 40: regain d'appétit pour le risque grâce à la Chine

(CercleFinance.com) - La Bourse de Paris est attendue en hausse vendredi matin, à l'orée d'une séance qui s'annonce relativement calme, la tendance étant principalement soutenue par la décision de la Chine d'abaisser ses taux.


Vers 8h15, le contrat "future" sur l'indice CAC 40 - livraison mai - s'adjuge 53 points à 6328 points, laissant entrevoir un rebond de moins de 1% à l'ouverture.

La banque centrale chinoise a annoncé dans la nuit qu'elle avait décidé de réduire son taux préférentiel de prêts à plus de cinq ans, sur lequel de nombreux prêteurs basent leurs taux hypothécaires, de 15 points de base pour le ramener à 4,45%, une baisse plus importante que prévu.

"Le marché chinois de l'immobilier résidentiel est sous pression depuis plusieurs mois maintenant, avec des ventes de logements en recul mais aussi des prix sur le déclin", rappellent les économistes de Danske Bank.

"Pour ne rien arranger, le reste de l'économie est désormais mis sous pression par les confinements destinés à endiguer l'épidémie de Covid-19", ajoute la banque danoise.

Suite à ces initiatives de la BPOC, les marchés chinois ont clôturé en nette hausse vendredi et le CSI 300 des grandes capitalisations a grimpé de 1,7%, ce qui devrait imprimer une tendance positive en Europe.

En dépit des craintes entourant la croissance mondiale, les marchés d'actions européens avaient plutôt bien résisté hier, le CAC 40 ayant achevé la séance de jeudi sur une perte de moins de 1,3% à 6272 points.

Wall Street a également limité son repli hier, en dépit d'une série d'indicateurs de nature à alimenter l'inquiétude quant à la santé de l'économie américaine.

Le Dow Jones a cédé 0,7%, tandis que le Nasdaq Composite fini sur un recul de l'ordre de 0,3%.

La séance de vendredi devrait rester assez calme en l'absence d'indicateurs de premier plan.

Malgré ces signes apparents de stabilisation des indices boursiers, bon nombre d'analystes estiment que les marchés ne sont pas encore sortis du bois.

Chez Berenberg, on s'inquiète en particulier du mouvement de repli concomitant qui touche les cours de Bourse et le compartiment obligataire, un phénomène rarement constaté au cours des 25 dernières années.

"Cette tendance qui consiste à "tout vendre" a fait beaucoup de dégâts", déplore l'intermédiaire financier.

"Cette anomalie vient surtout réduire la capacité et la volonté des investisseurs et des institutions de prendre des risques aussi facilement qu'auparavant", prévient l'entreprise d'investissement allemande.

Copyright (c) 2022 CercleFinance.com. Tous droits réservés.
 

societes

marches

tendances

 
Qui sommes-nous ? | Nous contacter | FAQ | Mentions légales | RSS | © Copyright 2007 Cercle Finance. Tous droits réservés.
Indices et cours différés d’au moins 15 mn | Cotations boursières fournies par ABC Bourse.