Accueil > Actualité
Actualite financiere : Actualite bourse

CAC40: pas soutenu, ni par W-Street ni par propos de Lagarde

(CercleFinance.com) - La Bourse de Paris a rapidement effacé ses gains initiaux puis rebasculé dans le rouge malgré la déferlante de nouveaux records (pas moins de 5 simultanément) enregistrés hier soir à Wall Street.


L'indice CAC 40 se replie de -0,3% (vers 5.610) tandis que l'Euro stoxx50 se maintient à flot avec à peine +0,2%... ce qui reste bien modeste en regard des +2% du Nasdaq, au-delà des 13.400Pts et probablement au-delà de 13.450 ce jeudi puisque les indices US sont attendus en progression de +0,1% à +0,2%.

Les marchés d'actions américains ont inscrit de nouveaux plus hauts historiques mercredi (pas moins de 5 records indiciels simultanés), soutenus à la fois par des résultats de sociétés bien accueillis et l'arrivée d'une nouvelle administration à Washington: ce fut d'ailleurs la meilleure séance de bourse pour une journée "d'inauguration" depuis 1985 (réélection de Ronald Reagan).

Si les investisseurs ont amené Wall Street vers de nouveaux sommets sous l'ère Trump, ils savent aussi que les actions ont tendance à bien performer sous les mandatures démocrates... autrement, dit les cours grimpent tout le temps, pourvu que les banques centrales rajoutent de la liquidité.

La BCE s'engage à le faire durablement : elle ne prévoit pas de retour au niveau de croissance pré-crise avant la mi-2022.
Elle maintient le niveau de son package de soutien "PEPP" à 1.850MdsE et se tient prête à modifier (à accroitre) le périmètre de ses programmes à tout moment.
Les taux resteront inchangés à zéro jusqu'à ce que le niveau d'inflation se renforce et il en va de même du "quantitative easing" (Assets Purchase Program) qui sera lui aussi prolongé aussi longtemps que nécessaire: "la BCE continuera d'intervenir jusqu'en mars" (et probablement juin 2022 selon la plupart des analystes).
Ce communiqué reprend l'essentiel des éléments contenus dans le précédent publié mi-décembre et n'apporte pas d'éléments nouveaux: il en résulte un léger raffermissement de l'Euro (+0,3% vers 1,2150/$) et un infléchissement un peu plus marqué du CAC40 et de nos OAT à la baisse (le rendement se tend de +3Pts vers -0,274%).

Comme le prévoyaient les économistes, la BCE garde des munitions après l'importante recalibration des instruments de politique monétaire annoncée le mois dernier.
Enfin, Ch.Lagarde s'attend à ce que la mise en place d'une devise numérique "banque centrale" mette plusieurs années.

La journée s'annonçait par ailleurs chargée en indicateurs économiques avec la parution aux Etats-Unis des inscriptions hebdomadaires aux allocations chômage: elles ont diminué de -26.000 la semaine dernière pour s'établir à 900.000; le nombre de personnes percevant régulièrement des indemnités a diminué de 127.000 la semaine précédente, à 5.054.000.

Les mises en chantier de logement ont augmenté de 5,8% en données CVS le mois dernier aux États-Unis, à 1.669.000 en rythme annualisé selon le Département du Commerce, niveau nettement supérieur au consensus.

Le nombre de permis de construire de logement, censé préfigurer les mises en chantier futures, a quant à lui grimpé de 4,5% à 1.709.000 en décembre 2020, dépassant là aussi sensiblement l'estimation moyenne des économistes.

Le meilleur chiffre du jour serait donc l'indice de la Fed de Philadelphie qui bondit de +17,4Pts, à 26,5 en janvier, marquant ainsi une franche accélération de la croissance de l'activité manufacturière dans la région de Philadelphie qui déjoue les attentes les plus optimistes.

Plusieurs poids lourds de la cote doivent également dévoiler leurs résultats trimestriels aujourd'hui, comme le groupe d'assurance américain Travelers dont les comptes sont attendus avant l'ouverture des marchés américains.

Les géants technologiques Intel et IBM l'imiteront dans la soirée, après la clôture de Wall Street, donnant ainsi le coup d'envoi des publications des grands groupes de la technologie.

A Paris, les écarts restent modestes puisque Renault gagne au maximum +2%, Airbus et Véolia en perdent -2%.
Getlink publie un chiffre d'affaires de 815,9 millions d'euros au titre de son exercice 2020, en baisse de 24% à taux de change constant, dont un CA d'Eurotunnel de 692,6 millions (-27%) et un CA d'Europorte de 122,7 millions (-3%).

Vinci Immobilier annonce l'acquisition de 50,1% du capital d'Urbat Promotion, promoteur immobilier spécialisé dans la construction de logements dans le sud de la France, portant ainsi sa participation au capital de la société à 100%.

Air Liquide et BASF annoncent avoir signé un contrat dans le complexe industriel de Yeosu pour étendre les termes de leurs accords long terme existants, en augmentant de 20% les volumes dédiés contractuellement au groupe de chimie allemand.

Copyright (c) 2021 CercleFinance.com. Tous droits réservés.
 

societes

marches

tendances

 
Qui sommes-nous ? | Nous contacter | FAQ | Mentions légales | RSS | © Copyright 2007 Cercle Finance. Tous droits réservés.
Indices et cours différés d’au moins 15 mn | Cotations boursières fournies par ABC Bourse.