Accueil > Actualité
Actualite financiere : Actualite bourse

Paris: ne lâche rien après les nouvelles statistiques

(CercleFinance.com) - La Bourse de Paris ne lâche rien, le CAC40 consolide à plat après trois séances de progression, alors que la tendance reste à la consolidation en Europe: l'E-Stoxx50 ne lâche pas plus de 0,3% et se maintient au-dessus des 3.
700.

Une rotation sectorielle semble bien enclenchée, au détriment des valeurs "growth" et de tout ce qui était ultra-spéculatif, en faveur de la "value", ce qui est plus favorable au CAC40.

Les tensions sont de retour sur les marchés obligataires de part et d'autre de l'Atlantique, avec des rendements des Treasuries à dix ans qui ont repris cinq points de base à 1,49% hier soir aux Etats-Unis: les marchés semblent faire une fixation sur le palier des "1,50%" et ils espèrent que Jerome Powell fera retomber la pression lors de son intervention ce jeudi.

Les indicateurs économiques figurant au programme aujourd'hui ne vont pas forcément permettre de se faire une idée sur la trajectoire de l'inflation, mais ils pourraient permettre d'en savoir plus sur l'état de la reprise, notamment en Europe.

Les investisseurs ont pris connaissance du taux de chômage au sein de la zone euro, qui n'a jusqu'ici que peu augmenté compte tenu de la sévérité du choc économique provoqué par la pandémie. En janvier 2021, le taux de chômage corrigé des variations saisonnières de la zone euro était de 8,1%, inchangé par rapport à décembre 2020, tandis que celui de l'ensemble de l'UE s'est maintenu à 7,3%, selon les données dévoilées par Eurostat.

Aux Etats-Unis, on attendait le chiffre de la productivité non-agricole : elle a chuté de 4,2% aux Etats-Unis au T4 2020 en rythme annuel, selon la seconde estimation du Département du Travail, qui avait annoncé initialement une chute de 4,8% après une croissance de 4,2% au trimestre précédent.

Cette réduction de la productivité traduit une augmentation de 10,1% du nombre d'heures travaillées, surpassant largement la hausse de 5,5% de la production. Par ailleurs, les coûts unitaires salariaux ont grimpé de 6% (révisé de 6,8% en estimation préliminaire).

Petite déception sur les inscriptions aux allocations chômage: elles ont augmenté de +9.000 à l'issue de la semaine du 22 février aux Etats-Unis, selon le Département du Travail, pour s'établir à 745.000.

La moyenne mobile sur quatre semaines s'établit à 790.750, en recul de 16 750 d'une semaine à l'autre.

Enfin, le nombre de personnes percevant régulièrement des indemnités a diminué de 124 000 la semaine précédente, à 4 295 000.

Du coté des valeurs, Thales (-0,5%) publie au titre de 2020 un résultat net ajusté part du groupe en baisse de 33% à 937 millions d'euros et une marge d'EBIT en diminution de trois points à 8%, pour un chiffre d'affaires de 17 milliards d'euros, en baisse de 7,7% (-10,4% en variation organique).

Le résultat net, part du groupe de Vivendi (-4,3%) est un bénéfice de 1 440 millions d'euros (1,26 euro par action de base), contre 1 583 millions d'euros en 2019 (1,28 euro par action de base). Le résultat net ajusté est de 1 228 millions d'euros (1,08 euro par action de base), contre 1 741 millions d'euros en 2019 (1,41 euro par action de base), en baisse de 29,5%.

Copyright (c) 2021 CercleFinance.com. Tous droits réservés.
 

societes

marches

tendances

 
Qui sommes-nous ? | Nous contacter | FAQ | Mentions légales | RSS | © Copyright 2007 Cercle Finance. Tous droits réservés.
Indices et cours différés d’au moins 15 mn | Cotations boursières fournies par ABC Bourse.