Accueil > Actualité
Actualite financiere : Actualite bourse

Taux: se tendent fortement, espoir accord commercial sino-US

(CercleFinance.com) - Renversement de la vapeur à la baisse sur les marchés obligataires alors que Wall Street pulvérise de nouveaux records et que les places européennes se rapprochent de leurs sommets, dopés par l'espoir dun "grand accord commercial" évoqué par Donald Trump dans l'un de ses tweets du jour.


Le retour de l'appétit pour le risque pénalise les bons du Trésor de façon très marquée puisque le rendement des T-Bonds US bondit de +10Pts à 1,898%.
Et cela n'a évidemment rien à voir avec le communiqué de la Réserve fédérale publié mercredi soir et qui ne contenait aucune annonce spectaculaire (maintien d'un ton très accommodant, avec une porte ouverte pour de nouvelles baisses de taux si la conjoncture se dégrade).

Les Bunds se dégradent nettement, avec +6Pts à -0,366% et nos OAT affichent +5,2Pts à 0,036%.

Plus au Sud, les BTP italiens se tendent de 3Pts à 1,33% et les "bonos" espagnols de +4,2Pts à 0,45%.

Les marchés obligataires ont décroché lorsque Donald Trump a twitté "qu'un très grand accord avec la Chine est proche" : le Wall Street Journal croit savoir que les négociateurs américains ont proposé aux chinois d'enterrer la hausse de tarifs prévue pour le 15 décembre (sur 160Mds$ de produits importés pas encore taxés), mais également d'effacer la moitié de la surtaxe de +25% appliquée précédemment sur 360Mds$ de produits chinois.

Ainsi, la 1ère prestation Christine Lagarde à la tête de la BCE a été reléguée au second plan.

Le conseil des gouverneurs de la BCE a décidé de laisser inchangés -sans surprise- son taux d'intérêt des opérations principales de refinancement ainsi que ceux de la facilité de prêt marginal et de la facilité de dépôt, à respectivement 0,00%, 0,25% et -0,50%.

Ch.Lagarde confirme que les taux resteront à leurs niveaux actuels ou à des niveaux plus bas jusqu'à ce que les perspectives d'inflation convergent durablement vers un niveau suffisamment proche de, mais inférieur à 2% sur son horizon de projection.

Le pronostic le plus éloigné concerne l'inflation à fin 2022: elle devrait se situer vers +1,7%, ce qui signifie qu'une réévaluation de la stratégie ne devrait pas être nécessaire 3 ans.
Le programme d'achats d'actifs à un rythme mensuel de 20MdsE sera prolongé "aussi longtemps que nécessaire" (donc aucun horizon de temps).

La BCE va compenser en totalité le remboursement des titres arrivant à échéance acquis dans le cadre de l'APP pendant une période prolongée, y compris après la date -lointaine- à laquelle elle commencera à relever ses taux.

Même si de faibles risques de ralentissement prédominent et que les taux demeurent nuls à négatifs durant encore 3 bonnes années, Ch.Lagarde récuse le terme de "japonification" de l'économie et ne voit aucune récession se dessiner.
Elle affirme n'être ni "colombe" ni "faucon" mais une "chouette" (simplement vigilante).

Les données macro-économiques publiées ce jeudi étaient négatives aussi bien aux US que dans l'Eurozone : le Département américain du Travail a recensé +49.000 nouveaux inscrits aux allocations chômage la semaine dernière (à 252.000) alors que le consensus tablait sur seulement +10.000, à 213.000 inscriptions.

En Europe, la production industrielle corrigée des variations saisonnières a diminué de 0,5% en octobre dans la zone euro et de 0,4% dans l'ensemble de l'Union Européenne, selon les estimations d'Eurostat.

En septembre 2019, la production industrielle avait diminué de 0,1% dans la zone euro et avait augmenté de 0,1% dans l'UE. Par rapport au même mois de 2018, la production industrielle a diminué de 2,2% dans la zone euro et de 1,7% dans l'UE en octobre.
En France, l'indice des prix à la consommation (IPC) de la France augmente de 0,1% en novembre (+0,2% corrigé de variations saisonnières), après une stabilité en octobre, selon l'Insee qui confirme donc son estimation provisoire de fin novembre.

Les investisseurs resteront attentifs aux nouvelles en provenance du Royaume Uni, où des élections législatives ont lieu.
Si l'issue s'annonce serrée, beaucoup d'observateurs tablent sur une victoire finale des conservateurs: les "gilts" ont fluctué nerveusement ce jeudi, ils se tendent au final de +4Pts à 0,8110%.

Copyright (c) 2019 CercleFinance.com. Tous droits réservés.
 

societes

marches

tendances

 
Qui sommes-nous ? | Nous contacter | FAQ | Mentions légales | RSS | © Copyright 2007 Cercle Finance. Tous droits réservés.
Indices et cours différés d’au moins 15 mn | Cotations boursières fournies par ABC Bourse.