Accueil > Actualité
Actualite financiere : Actualite bourse

Spie: vigoureuse, la reprise accélère encore (+18% en hebdo)

(CercleFinance.com) - Pour une reprise, c'est une reprise : en hausse de 18% sur la semaine à cette heure, l'action Spie, le groupe de "services multitechniques", s'offre la meilleure performance de l'indice SBF 120 sur la période.
Le rebond engagé en début d'année (+ 40% depuis lors) se poursuit. L'un des points saillants : l'assainissement du bilan, qui semble appelé à continuer.

Voilà un titre qui revient de loin : introduite en Bourse en juin 2015 à 16,5 euros, soit un peu au-dessus du milieu d'une fourchette allant de 14,5 à 17,5 euros, l'action Spie n'a guère bougé jusqu'à la fin de l'année 2016. Elle s'est réveillée en 2017 pour culminer jusqu'à plus de 27 euros, avant de connaître un mouvement d'érosion quasi-continu à la suite d'un warning. Au point d'avoir atteindre, en fin d'année dernière, un point bas historique dans la zone des 11 euros.

Soit, mais comme l'ont confirmé les résultats annuels publiés le 12 mars, les tendances s'améliorent. La croissance organique des ventes, soit 2,6% sur l'année, a atteint 3% au seul 4e trimestre (T4), après un maigre 0,5% au T3. En données proforma, la marge d'EBITA s'est améliorée de 5,9 à 6% sur l'exercice, et en outre, la génération de cash flow libre a décollé de 23% à 288,3 millions d'euros. Un bon point pour le bilan et d'ailleurs, l'endettement net a été réduit de l'ordre de 12% à 1,35 milliard, ramenant le ratio relatif à l'EBITDA proforma de 3,3 à 3 fois.

Autre signal positif : il sera proposé de relever le dividende de 3,6% à 0,58 euro par action. D'ailleurs, la direction de Spie se montre plutôt optimiste pour la croissance en 2019 (+ 2,5 à + 4,5% à changes constants, pronostique-t-elle), et s'attend à une marge d'au moins 6%. En outre, Spie anticipe aussi la "poursuite de la réduction de son levier financier."

Chez UBS, on relève que ces comptes sont globalement en ligne avec les attentes. En revanche, le marché ne s'attendait, en 2019, qu'à une augmentation des ventes hors changes de 2,5%, alors que la direction n'exclut une performance bien supérieure.

Et enfin, les éléments bilantiels, eux, s'avèrent bien meilleurs. Ainsi, la dette nette annoncée est inférieure de 100 millions d'euros environ aux attentes du consensus, rapportent les spécialistes, et la génération de trésorerie a été bien plus forte que prévu. Ce qui constitue un puissant levier de revalorisation.

Copyright (c) 2019 CercleFinance.com. Tous droits réservés.
 

societes

marches

tendances

 
Qui sommes-nous ? | Nous contacter | FAQ | Mentions légales | RSS | © Copyright 2007 Cercle Finance. Tous droits réservés.
Indices et cours différés d’au moins 15 mn | Cotations boursières fournies par ABC Bourse.