Accueil > Actualité
Actualite financiere : Actualite bourse

CAC40: ne lâche rien, W-Street tente un rebond technique

(CercleFinance.com) - La Bourse de Paris repasse dans le vert, pour une poignée de points, à la faveur d'un redressement de Wall Street, et alors que Sanofi sert de locomotive au CAC40 avec +7%.

Wall Street tente de se redresser après -3% de repli en 48H (-1,5% par 2 fois) avec un Dow Jones à +0,2%, un S&P500 à +0,1% et un Nasdaq de retour à l'équilibre.

Les marchés continuent d'invoquer (depuis presque 3 semaines) l'annonce d'un nouveau desserrement des restrictions sanitaires en Chine.
Mais que le "zéro Covid" soit abandonné ou non, il y a de plus en plus de capacités d'accueil dans les camps d'isolement : ce sont des millions de citoyens mis en quarantaine (peu importe le motif) et qui ne vont pas travailler pendant 10 jours, ou plus en fonction de leur "PCR".

A noter l'effondrement des exportations et importations chinoises le mois dernier pour cause de confinements massifs: la croissance pourrait ne pas y dépasser 3% au 31 décembre 2022.
UBS relate "un bon nombre de déconfinements au niveau local, la réouverture de certains bureaux et commerces et de moindres obligations en matière de tests PCR, tout comme l'arrêt des confinements dans certaines localités"

"Le gouvernement veut aussi généraliser la vaccination chez les personnes les plus âgées et mieux informer la population sur le variant Omicron", ajoute UBS.

"Nous attendons un rebond vigoureux de la consommation et de l'activité dans les services suite à ces mesures, mais le redressement ne devrait pas être aussi puissant que celui constaté à la mi-2020 aux Etats-Unis et en Europe", prévient toutefois l'établissement helvétique.

Les analystes craignent en effet que ce processus de déconfinement prenne du temps (de 3 à 6 mois selon des observateurs sur place) et que la situation économique continue de se dégrader dans l'intervalle.

"Une reprise significative de l'activité économique chinoise en 2023 contribuerait à améliorer le tableau de la croissance mondiale, mais la prudence reste de mise car la voie de la réouverture de la Chine est loin d'être claire", tempère ainsi Geraldine Sundstrom, gestionnaire de portefeuille en allocation d'actifs chez PIMCO.

Les récentes mesures d'assouplissement avaient déjà entraîné une hausse des prix de certaines matières premières et d'autres actifs liés à la Chine, à commencer par les valeurs du luxe.

Sans surprise, la présentation des nouvelles mesures sanitaires décidées par Pékin fait monter le pétrole, avec un baril de brut léger américain qui avance à 75$.

En Europe, les investisseurs ont pris connaissance, dans la matinée, des derniers chiffres du PIB de troisième trimestre de la zone euro.

Le PIB corrigé des variations saisonnières a augmenté de 0,3% et de 0,4% dans l'UE par rapport au trimestre précédent, selon une estimation publiée par Eurostat, l'office statistique de l'Union européenne.
En Allemagne, la croissance ressort en baisse de -0,1% en novembre.

En France, la balance commerciale se redresse de 0,5 milliard d'euros, et s'établit à -14,4 milliards d'euros en moyenne mobile sur trois mois, en octobre 2022 d'après les données CVS-CJO de l'administration des douanes. Ce regain est porté par l'amélioration de la balance énergétique.


Aux Etats-Unis la deuxième estimation de la productivité au troisième trimestre est révisée en nette hausse : elle a augmenté à un rythme annualisé de 0,8% sur la période juillet-septembre, selon une deuxième estimation publiée mercredi par le Département du Commerce (contre +0,3% initialement).

Dans le détail, la production par travailleur a augmenté de 3,3%, pour un nombre d'heures travaillées en hausse de 2,5%.

Les coûts unitaires de la main d'oeuvre ont parallèlement augmenté de 2,4% au troisième trimestre, ce qui implique des pressions sur les salaires, avec une hausse annuelle qui atteint 5,3% sur 12 mois.

D'une année sur l'autre, c'est-à-dire par rapport au troisième trimestre 2021, la productivité américaine a baissé de 1,3%.
Reste à découvrir les traditionnels stocks hebdomadaires de pétrole US.

Les marché obligataires se détendent légèrement avec des T-Bonds US à 3,55%, l'once d'or progresse de +0,7% à 1.784$.
Nos OAT effacent -1Pt à 2,2400%, les Bunds -2Pts à 1,78%, les BTP italiens -6Pts à 3,602%.




Copyright (c) 2022 CercleFinance.com. Tous droits réservés.
 

societes

marches

tendances

 
Qui sommes-nous ? | Nous contacter | FAQ | Mentions légales | RSS | © Copyright 2007 Cercle Finance. Tous droits réservés.
Indices et cours différés d’au moins 15 mn | Cotations boursières fournies par ABC Bourse.