Accueil > Actualité
Actualite financiere : Actualite bourse

Paris: dans le vert malgré l'absence de catalyseurs

(CercleFinance.com) - La bourse de Paris accélère sa progression et avec un gain de +0,5% à 6665 (au plus haut depuis le 21 avril).


Le CAC40 aligne une 7ème séance au sein de la fourchette 6.600/6.660 points (il se situe 0,1% au-dessus à 17H), le CAC40 étant porté par TotalEnergies qui grimpe de +4,5% alors que l'Arabie Saoudite dément envisager une hausse de 500.000 barils/jour (mais qui a répandu cette "rumeur", sur la base de quelle "source" ?).

Wall Street s'inscrit en hausse de 0,7% (S&P500) à +0,9% (Dow Jones), sans surprise puisque dans 90% des cas, les indices US montent -pour des raisons "tactiques"- en amont du long pont de Thanksgiving et du "Black Friday" (puis le "Cyber Monday")... et il reste 24H pour ramener le "S&P" au-dessus du seuil psychologique des 4.000.

Les investisseurs à la recherche de catalyseurs "réels" devront attendre demain pour découvrir les derniers indices d'activité PMI en Europe, des commandes de biens durables et de la confiance des consommateurs du Michigan aux Etats-Unis.

Les investisseurs tenteront encore d'y déceler des points d'inflexion concernant l'inflation, les taux et la croissance, autant d'éléments susceptibles d'annonce un atterrissage en douceur de l'économie.

Avec des volumes d'échange peu nourris (1,65 MdE en 8 heures), la récente temporisation semble avoir permis à l'indice CAC 40 de renforcer sa base haussière, estiment en tout cas les chartistes de Kiplink Finance.

"Graphiquement la zone supérieure de 6680 à 6710 points devrait être testée, avant que l'indice CAC 40 ne s'attaque ensuite à la résistance majeure des 6750 points", prophétise la société de Bourse parisienne.

Pour Kiplink, un retour sur les plus hauts annuels, c'est-à-dire aux niveaux du début de l'année, reste envisageable.

Les dernières projections de l'OCDE -toutes revues à la baisse pour 2023- n'invitent pourtant pas à l'optimisme : en Europe, l'économie devrait croitre de 0,5% seulement puis de +2,2% en 2024, aux Etats Unis ce sera 0,5% en 2023 et 1% en 2024 (très en-deçà de la moyenne historique), la Chine sera à +4,6% en 2023 et 4,1% en 2024... à condition que le "zéro Covid" n'asphyxie pas l'économie.

Or Shanghaï est quasiment confiné à compter de ce jour : les centres commerciaux, les lieux de loisirs, et même les parcs sont fermés, à Pékin, ce sont toutes les écoles, à Guangzhou, 5 millions d'habitants sont tenus de s'enfermer chez eux, les arrivées dans les aéroports sont sous étroite surveillance, tous les "cas suspects" sont envoyés à l'isolement...

Là encore, les "rumeurs" d'assouplissement du "zéro Covid" qui ont euphorisé les marchés semblent ne reposer sur aucune réalité concrète (le nombre de "cas" détectés est au plus haut cette année) ni changement de stratégie du gouvernement : des centaines de milliers de chinois sont enfermés en quarantaine dans des "camps sanitaires" et les tests massifs amplifient les flux "d'isolés".

Ceci amène à questionner la solidité des motifs ayant justifié les +17% en ligne droite du CAC (et les +21% du DAX à 14.450) depuis son creux de la fin septembre: l'indice a en effet réussi à ramener son repli annuel à quelque 7%, un retard qui pourrait être en partie absorbé par le mythe du "rally de Noël", qui veut que la fin de l'année soit propice aux actions.

Côté obligataire, et comme la veille à pareille heure, les taux ne se détendent plus que de -2Pts sur les OAT et les Bunds (ils avaient effacé ces gains en clôture lundi) et les T-Bonds affichent -3Pts à 3,785%.

Dans l'actualité des sociétés, Air Liquide et TotalEnergies annoncent un contrat de long terme, dans le contexte de la reconversion en bioraffinerie du site de Grandpuits de TotalEnergies, pour produire et valoriser de l'hydrogène renouvelable et bas carbone.

Société Générale a annoncé mardi son intention de créer une coentreprise avec le spécialiste de la gestion d'actifs AllianceBernstein qui combinerait leurs activités de cash et de recherche actions.

Orpea annonce avoir décidé de rembourser l'intégralité du montant dû à la CNSA, soit, sur la base des informations disponibles, 55,8 millions d'euros, montant qui le conduira à doter une provision complémentaire de 30,1 millions d'euros dans ses comptes 2022.

EssilorLuxottica annonce avoir signé avec la Casa di Moda Brunello Cucinelli, un accord de licence exclusif de dix ans pour la conception, la fabrication et la distribution de montures de prescription et de lunettes de soleil sous la marque Brunello Cucinelli.

Enfin, Capgemini annonce avoir acquis 23red, agence créative basée au Royaume Uni, spécialisée dans le développement de marques et de campagnes, qui accompagne des clients principalement dans le secteur public et caritatif.

Copyright (c) 2022 CercleFinance.com. Tous droits réservés.
 

societes

marches

tendances

 
Qui sommes-nous ? | Nous contacter | FAQ | Mentions légales | RSS | © Copyright 2007 Cercle Finance. Tous droits réservés.
Indices et cours différés d’au moins 15 mn | Cotations boursières fournies par ABC Bourse.