Accueil > Actualité
Actualite financiere : Actualite bourse

Paris: dans le rouge, pénalisé par le recul de Wall Street

(CercleFinance.com) - Après avoir cédé jusqu'à près de 2,4% en fin de journée, la bourse de Paris est parvenue à limiter quelque peu ses pertes : elle achève la séance sur un repli de 1.
53%, à 5676 points, dans le sillage de Wall Street qui recule de -1.6% sur le Dow Jones, -2.1% sur le S&P500 et -3% sur le Nasdaq.

En Europe, Francfort, Londres et l'E-Stoxx50 cèdent entre 1.9% et 2%.

Les marchés ont creusé leurs pertes après avoir pris connaissance d'une nouvelle salve d'indicateurs, le plus attendu étant l'indice préliminaire des prix en Allemagne pour le mois de septembre. Celui-ci est ressorti au-dessus des attentes, provoquant une nouvelle tension des taux.

L'indice des prix à la consommation en Allemagne, calculé selon les normes européennes IPCH a progressé de 2,2% par rapport à août et de 10,9% sur un an (consensus Reuters de 1,3% et 10,0%/an) : les Bunds se dégradent de +9Pts vers 2,23% et nos OAT de +8Pts à 2,84%.

Par ailleurs, l'activité économique des Etats-Unis s'est contractée de 0,6% au deuxième trimestre en rythme annualisé, selon la 3ème et dernière estimation le Département du Commerce, les entreprises américaines ayant nettement réduit leurs dépenses d'investissement face à la menace d'une récession.

L'indice des prix de base dit "PCE", très surveillé par la Réserve fédérale, a néanmoins été revu à la hausse, à +7,3% en rythme annuel, après une première estimation de +7,1%.

Hors éléments volatils que sont l'énergie et l'alimentation, le PCE en version "core" s'établit à +4,7%, à comparer avec +4,4% dans sa précédente estimation.

Les analystes redoutent une nouvelle envolée des prix à la consommation vers 10% sur le mois en cours après la fin du rabais sur les prix à la pompe et les tarifs de train.

Tous ces chiffres ressortis au-dessus du consensus ajoutent une incertitude supplémentaire et occasionnent une vive remontée des rendements des obligations souveraines aux Etats-Unis : les T-Bonds se tendent de +8Pts à 3,7850%.

La pire performance du jour revient aux "Gilts" britanniques qui affichent +18Pts à 4,1850%, malgré le soutien apporté par la BoE aux émissions de maturité de 10 à 50 ans.

L'Euro se maintient au-dessus des 0,9700 face au Dollar et rajoute même +0,5% à 0,9783 contre 0,954 la veille.

Du côté des valeurs, nouvel effondrement de -21% d'Orpea (vers 10,5E) après des résultats dégradés et des doutes sur le maintien des conditions de refinancement si les marges se dégradent trop.

Accor a relevé son objectif d'EBE pour l'exercice 2022, désormais attendu entre 610 et 640 millions d'euros. Pour mémoire, il visait jusqu'ici un résultat annuel de plus de 550 millions d'euros.

Le groupe hôtelier indique qu'il prévoit, pour son activité de services aux propriétaires qui comprend notamment les ventes, le marketing, la distribution et la fidélisation, de revenir à un excédent brut d'exploitation (EBE) à l'équilibre au second semestre 2022.

La Food and Drug Administration (FDA) des États-Unis a approuvé Dupixent® de Sanofi (dupilumab) pour le traitement du prurigo nodulaire de l'adulte. Dupixent devient le premier et le seul médicament indiqué expressément pour le traitement du prurigo nodulaire aux États-Unis.

Renault Group tiendra un Capital Market Day le mardi 8 novembre 2022. A cette occasion, Luca de Meo, CEO de Renault Group et Thierry Piéton, CFO de Renault Group, présenteront une mise à jour de la stratégie du groupe et des objectifs financiers moyen-terme du plan Renaulution.

Le groupe LVMH et ses Maisons ont annoncé le versement d'une prime de partage de la valeur aux collaborateurs dont la rémunération brute annuelle totale est inférieure ou égale à trois fois le SMIC. Cette prime de 1000 à 1500 euros sera versée au mois de septembre.

BUT, Conforama, MDA Company, le groupe Casino et Intermarché annoncent un nouveau partenariat à l'achat sur les biens techniques avec la création de la centrale d'achats baptisée Sirius Achats.

Enfin, Atos fait savoir qu'il ne donnera pas suite à une lettre d'intention non-sollicitée émanant de onepoint et associée au fonds d'investissement anglo-saxon ICG, portant sur une acquisition potentielle du périmètre " Evidian " pour une valeur d'entreprise de 4,2 milliards d'euros.


Copyright (c) 2022 CercleFinance.com. Tous droits réservés.
 

societes

marches

tendances

 
Qui sommes-nous ? | Nous contacter | FAQ | Mentions légales | RSS | © Copyright 2007 Cercle Finance. Tous droits réservés.
Indices et cours différés d’au moins 15 mn | Cotations boursières fournies par ABC Bourse.