Accueil > Actualité
Actualite financiere : Actualite bourse

Taux: écarts peu significatifs, semaine légèrement positive

(CercleFinance.com) - Il peut y avoir plusieurs explications au pullback haussier des marchés obligataires après la séance de correction de jeudi.

Hier, c'était logiquement la conséquence d'un retour du "risk-on" sur les marchés européens et américain.
Le redressement des indices US se poursuit ce vendredi mais les taux se détendent : le rendement des Treasuries à dix ans repart à la baisse, -2Pts à 2,74% contre 2,76% hier soir.
A noter que les T-Bonds restent enfermés depuis 72H entre 2,7100 et 2,785%, le bilan hebdo, c'est une petit embellie de -4Pts qui reste peu significative si réellement les "minutes" de la FED étaient moins "faucon" qu'attendu (beaucoup de supputations à ce sujet, ainsi qu'au "pic" d'inflation qui serait derrière nous).

L'embellie était également perceptible en Europe : nos OAT effacent -3Pts à 1,488%, les Bunds -2,4Pts à 0,9700%.
Plus au Sud, les Bonos effacent -3Pts à 2,036%, les BTP italiens en revanche stagnent vers 2,9050%.
Outre-Manche, les taux se détendent de -4Pts à 1,9280%.

Les chiffres US du jour n'expliquent que partiellement les mouvement de yo-yo sur les T-Bonds (entre 2,71 et 2,765%): les dépenses des ménages américains ont augmenté de 0,9% en avril par rapport au mois précédent aux Etats-Unis, d'après le Département du Commerce (consensus du marché +0,7%).
Le coût du carburant a évidemment accru les dépenses mais les consommateurs ont aussi réalisé des "achats d'anticipation" alors que les conditions de crédit se tendent et que le prix des voitures augmente.

De leur côté, leurs revenus se sont accrus de 0,4%... ce qui pouvait également expliquer une dégradation des taux longs.
Mais le chiffre le plus attendu qui concernait le taux de hausse annualisée de l'indice des prix PCE (panier de la ménagère) a rassuré : le PCE s'est tassé de 0,3 point à +6,3% en données globales, et à +4,9% hors énergie et alimentation (malgré une progression séquentielle de +0,2%, mais Wall Street retient le repli symbolique sous les 5,00%).

L'indice de confiance des consommateurs du Michigan déçoit : il est révisé assez nettement à la baisse pour s'établir en définitive à 58,4 pour le mois qui s'achève, contre une estimation préliminaire de 59,1, après 65,2 en avril.
Cette contraction de -10% d'un mois sur l'autre, plus forte qu'estimé initialement, a été entrainée à la fois par la composante de la situation actuelle et par celle des attentes du consommateur, en recul toutes deux à respectivement 63,3 et 55,2.



au pétrole qui caracole vers 118$ à Londres et 115$ sur le NYMEX, des niveaux plus revis depuis fin mars. Wall Street, après +2% la veille, le S&P500 rajoute +1,5%, le Nasdaq +2,3% à 12.010 (+900Pts repris en 3 jours, +3,5% hebdo), le Dow Jones +0,7% (il se rapproche des 33.000Pts).

La journée avait bien commencé en Asie avec la flambée de +2,5% de Hong Kong, la Bourse de Tokyo affichait des gains de près de 0,6% en fin de séance (ce qui porte à plus de 1,4% sa progression sur le mois écoulé).
Pékin a détaillé des mesures visant à améliorer le commerce extérieur, dans le but de maintenir la stabilité de l'économie et des chaînes d'approvisionnement.

Du coté des indicateurs, les investisseurs viennent de prendre connaissance des


Copyright (c) 2022 CercleFinance.com. Tous droits réservés.
 

societes

marches

tendances

 
Qui sommes-nous ? | Nous contacter | FAQ | Mentions légales | RSS | © Copyright 2007 Cercle Finance. Tous droits réservés.
Indices et cours différés d’au moins 15 mn | Cotations boursières fournies par ABC Bourse.