Accueil > Actualité
Actualite financiere : Actualite bourse

Taux : nette tension sur contrepied haussier sur les actions

(CercleFinance.com) - La chute des marchés obligataires illustre peut-être un phénomène de vases communicants avec les indices boursiers dont le redressement (+1,8% pour le CAC40, +1,6% pour le DAX) n'avait été anticipé par personne, en tout cas dans ces proportions, et pas en l'absence de catalyseurs crédibles (qu'est-ce qui explique ce soudain retour du "risk-on" ?).

Après presque 8 semaines de repli, orchestrer une forte remontée des actions dans des volumes inexistants (moins de 1,8MdE échangés à 17H30, 2,8MdsE à 17H35, soit 1 milliard de volume "technique") a pu apparaître tentant pour quelques opérateurs influents, en cette journée semi-fériée de l'Ascension.

Les investisseurs évoquaient ce matin -sans s'enflammer- le discours jugé modéré de la Fed concernant l'évolution de sa politique monétaire.
Les "minutes" de la dernière réunion du comité de politique monétaire de la Fed qui attestent d'une unanimité pour limiter la hausse de taux de début mai à +0,5%... et ce sera probablement le cas des suivantes.

Le comité stratégique de la Fed a également laissé la porte ouverte à une pause potentielle dans ses hausses de taux plus tard dans l'année, afin d'évaluer les effets de ses mesures de resserrement.

Si ce ton plus "colombe" est une "bonne nouvelle" pour Wall Street, cela devrait l'être aussi -et à plus forte raison- pour les T-Bonds US.
Ce n'est manifestement pas le cas puisque les T-Bonds US repartent à la baisse (+3,6Pt à 2,782%).
La publication du chiffre révisé de la croissance aux Etats Unis au mois d'avril -l'estimation est revue à la baisse de -1,4% à -1,5%- n'a apporté aucun soutien à l'obligataire.
Pas davantage les inscriptions hebdomadaires au chômage qui sont reparties à la baisse la semaine dernière aux Etats-Unis (-8.000) à 210.000.

Le Département du Travail précise que la moyenne mobile sur quatre semaines est ressortie à 206.750, soit une hausse de 7.250 par rapport aux 199.500 unités de la semaine précédente.

Le nombre de personnes percevant régulièrement des indemnités s'est pour sa part élevé à 1,346 million lors de la semaine du 14 mai, contre 1,317 million la semaine précédente.

Sur le front obligataire européen, nos OAT se tendent de 3Pts à 1,514% et les Bunds se dégradent désormais de +5Pts à 0,997%, les 1,000% sont tutoyés.

Plus au Sud, les BTP se tendent de +5,2Pts à 2,941% et les Bonos espagnols sont les seuls à ne pas perdre de terrain avec un rendement inchangé à 2,054%.
Les anticipations inflationnistes risquent d'être ravivée par la forte hausse du baril de pétrole : +1,7% à 116,5$ pour le Brent et le WTI bondit de +2,8% vers 114$ sur le NYMEX.

Copyright (c) 2022 CercleFinance.com. Tous droits réservés.
 

societes

marches

tendances

 
Qui sommes-nous ? | Nous contacter | FAQ | Mentions légales | RSS | © Copyright 2007 Cercle Finance. Tous droits réservés.
Indices et cours différés d’au moins 15 mn | Cotations boursières fournies par ABC Bourse.