Accueil > Actualité
Actualite financiere : Actualite bourse

Wall Street: dopé par la nomination de J.Yellen aux finances

(CercleFinance.com) - Comme un bonheur n'arrive jamais seul, de nouvelles annonces de vaccin (Astra Zeneca revendique 90% d'efficacité en "phase 3" sur certaines typologies de patients) ont été complétées par l'annonce de la nomination de Janet Yellen comme future Secrétaire US au Trésor.
.. puis la confirmation de la victoire de Joe Biden dans l'état clé du Michigan.

Le Dow Jones gagné 1,12% à 29.591, effaçant ses pertes de la semaine dernière. Le S&P-500 s'adjuge +0,56% (à 3.577) grâce au compartiment des valeurs pétrolières (qui affichent une hausse moyenne de +8%, une des plus fortes de l'histoire).

Le Nasdaq a grappillé +0,22% à 11.880 grâce à la hausse du seul titre Tesla qui engrange encore +6,6% et inscrit un nouveau record absolu à 526$.

Pour la seconde séance consécutive, le Russel-2000 a effectué un véritable cavalier seul à la hausse et il termine sur un gain spectaculaire de +1,85%, pulvérisant un nouveau record absolu de clôture à 1.818Pts et record absolu intraday à 1.827,6 vers 21H (heure de l'annonce de la nomination de J.Yellen aux finances).

Joe Biden a tenu parole, il a constitué et dévoilé son équipe avant Thanksgiving... et il a clôturé les nominations en apothéose, avec celle -qui ne faisait plus grand mystère depuis ce weekend- de Janet Yellen au poste de (future) Secrétaire US au Trésor.

Cette même Janet Yellen qui fut conseillère de Barack Obama avant de prendre la tête de la FED en 2014 et jusqu'en janvier 2018, Trump décidant de ne pas renouveler son mandat (parce que trop marquée "démocrate") pour lui préférer Jerome Powell, avec lequel les relations tourneront rapidement au vinaigre pour dériver vers une franche animosité (plusieurs fois Trump menacera de remplacer Powell à mi-mandat, du jamais vu en un siècle d'existence de la FED, aucun de ses patrons ne fut jamais limogé).

Janet Yellen une "colombe monétaire" qui approuve et soutient tous les programmes de relance budgétaire et qui n'a jamais identifié la formation d'une bulle à Wall Street en 26 ans de carrière à la FED : ni la bulle des "dot.Com", ni la bulle des "subprime" (et par principe, les inconvénients du dégonflement d'une bulle l'emportent sur les bénéfices selon elle).

Dans l'après-midi, les investisseurs avaient pris connaissance de l'indice PMI composite IHS Markit de l'activité globale aux Etats Unis: en l'absence de confinement, elle progresse de 56,3 vers 57,9 en novembre.

Ce score est le plus élevé depuis 68 mois, ce qui ne signifie pas que le PIB croît plus fortement qu'en mars 2013... mais que la série reprise actuelle est plus rapide (ou véloce) qu'à l'époque.

Avec la perspective d'un retour à la normale de la croissance une fois le Covid éradiqué par un ou plusieurs vaccins (les spécialistes des questions de santé sont beaucoup plus prudents que Wall Street dans leurs prévisions), le secteur énergie a littéralement flambé avec Occidental +16,8%, Apache +12,4%, Diamondbak +11,7%, EOG +11%, Valero +10,4%, Marathon Oil +10,2%, Devon +10%, Pipneer +9,1%, Halliburton +8,9%, Nal Oilwell et Concho +7,9%, Conoco +7,7%, Schlumberger +6,9%, Oneok +6,7%, Exxon +6,6%, Chevron +6,1%....

Le Nasdaq s'est maintenu dans le vert grâce à Tesla +6,6% (à 522$, qui a bénéficié d'un relèvement d'objectif de cours de Beremberg à 560$ et qui pèse désormais 30% de la capitalisation de tous les constructeurs et équipementiers automobiles), Applied +4,9%, Micron +4,5%, NXP +3,6%, KLA +3,2%,

Le Nasdaq a longtemps évolué dans le rouge dans le sillage de Verisk -3,1%, Apple -3%, Netflix -2,4%, Baidu et Zoom -2,3%, eBay +1,9%, Qualcomm -1,5%...



Copyright (c) 2020 CercleFinance.com. Tous droits réservés.
 

societes

marches

tendances

 
Qui sommes-nous ? | Nous contacter | FAQ | Mentions légales | RSS | © Copyright 2007 Cercle Finance. Tous droits réservés.
Indices et cours différés d’au moins 15 mn | Cotations boursières fournies par ABC Bourse.