Accueil > Actualité
Actualite financiere : Actualite bourse

WallStreet: aversion au risque,plongeon pétrolières/tourisme

(CercleFinance.com) - Wall Streets finit en repli de -2% (moyenne des 100 plus grosses valeurs) mais le pire a été évité, c'est à dire un "sell-off" et des "trous d'air" trahissant des ventes panique touchant les titres les plus chèrement valorisés.
.. comme les "GAFA" (vraiment épargnées s'agissant d'Apple et Amazon).
Le Dow Jones cède environ -2,3%, le S&P-500 -1,85% et le Nasdaq
-1,65%, le Russel-2000 chutant de -2,15%.

Ce genre d'accident est resté cantonné aux valeurs qui vont être laminées par la seconde vague de Covid-19 et les restrictions qui vont être mises en place un peu partout: un nouveau désastre s'annonce pour le secteur du tourisme, les compagnies aériennes, les croisiéristes, les casinos... et cela commence à ressembler à une histoire sans fin (grippe, 3ème vague, mutation du Covid... de quoi anéantir tout espoir de "recovery" d'ici 2022).

Wall Street mite donc la casse après avoir vu les écarts se creuser à mi-séance jusqu'à -3,4% pour le Dow Jones (27.370 au plus bas du jour), -3% pour le S&P500, -2,8% pour le Nasdaq.

Ce dernier (-1,65%) ne succombe pas au plongeon du secteur des "technos" en Europe (-5%), dans le sillage de SAP (-21% à Francfort sur abandon de ses objectifs à l'horizon 2021/2023).

Mais Wall Street ne fait que commencer à prendre la mesure de ce qui se prépare, c'est à dire des reconfinements stricts, comme à El Paso au Texas, qui avait déjà été très éprouvé lors de la 1ère vague.

Les Etats-Unis ont encore battu ce weekend leur record du nombre de nouvelles contaminations au Covid-19, avec plus de 80.000 nouveaux cas journaliers.

C'est tout particulièrement l'augmentation du nombre de cas graves de la maladie qui semble inquiéter les investisseurs.
En début de séance les indices US se montraient plutôt résilients: ils continuaient de caresser l'espoir d'un accord au Congrès sur le "stimulus package" mais Larry Kudlow a semé le doute en expliquant qu'il subsistait dans le projet démocrate présenté par Nancy Pelosi des clauses que Donald Trump ne pouvait pas accepter, même s'il est favorable à un fort stimulus".

Du côté des chiffres du jour, petite déception au niveau des ventes de logements neufs qui se tassent de -3,5% en septembre après +4,8% en août et +14,7% en juillet, soit un volume annuel CVS de 959.000 logements, contre 994.000 en août (le consensus tablait sur 1,0250Mns de transactions).
Le prix médian d'un logement s'inscrit de nouveau en hausse, à 326.800$ contre 322.400$ le mois précédent et 315.700$ un an plus tôt.

Les premiers chiffres du PIB de 3ème trimestre des Etats-Unis et de la zone euro, attendus à la fin de la semaine, devraient également être très surveillés, au même titre que la rafale de résultats d'entreprise qui culminera jeudi avec Apple (stable), Amazon (+0,1%) Alphabet (-3,1%).

Parmi les principaux replis du jour, Booking plonge de -4%, Expedia de -3,6%, Marriott de -5,6%, American Airlines de -6%, Carnival de -8,6%, Royal Caribbean de -9,6%.
Nouveau carnage du côté des pétrolières avec un baril en repli de -3,5% avec Apache -7,8%, Marathon -7%, EOG -6,9%, Conoco -6,8%, Valero -6,1%, Occidental -5,5%...
Côté "technos", Intel lâche encore -3,1%, Paychex et Western Digital -3%, Nvidia et Seagate -3,6%, Workday -6,1% (ce n'est certes pas une vraie "techno").

Copyright (c) 2020 CercleFinance.com. Tous droits réservés.
 

societes

marches

tendances

 
Qui sommes-nous ? | Nous contacter | FAQ | Mentions légales | RSS | © Copyright 2007 Cercle Finance. Tous droits réservés.
Indices et cours différés d’au moins 15 mn | Cotations boursières fournies par ABC Bourse.