Accueil > Actualité
Actualite financiere : Actualite bourse

WallStreet: les planètes se désalignent, les banques chutent

(CercleFinance.com) - Le Dow Jones termine près du plus bas du jour avec -0,58% (28.
514), le S&P500 lâche -0,66% (à 3.489), le Nasdaq perd -0,8%.

Wall Street a subi plusieurs facteurs qui assombrissent l'optimisme qui prévalait depuis mardi dernier.
Steven Mnuchin, a confirmé qu'il est peu probable qu'un accord soit trouvé entre républicains et démocrates sur le "Relief plan" avant le scrutin présidentiel du 3 novembre.
Cela confirme les échos de l'après-midi selon lesquels les points de vue étaient très éloignés entre démocrates (qui plaident pour 1.800Mds de stimulus) et le républicains (500Mds$ débloqué en urgence, ciblés sur les secteurs les plus en difficulté.

Autre facteur négatif, après Johnson & Johnson, c'était au tour du laboratoire pharmaceutique Eli Lilly d'annoncer l'interruption de l'essai clinique d'un traitement expérimental contre le Covid sur des volontaires pour des raisons de sécurité sanitaire.

L'espoir de l'arrivée imminente d'un vaccin ou d'un traitement efficace du nouveau coronavirus - jugé indispensable pour la reprise de l'activité - s'éloigne donc encore un peu plus.

Budgétairement, les Etats Unis s'enfoncent dans le rouge, selon les derniers chiffres disponibles : le déficit atteindra -3.700Mds$ en 2020 (taux de -17,5%), et la dette un encours de 27.000Mds$, soit 136% du PIB américain.
Côté "stats", selon le Département du Travail, les prix à la production aux Etats-Unis ont augmenté de 0,4% en septembre en brut (là où le consensus attendait une hausse de 0,1%) comme hors alimentation, énergie et négoce (contre une hausse de 0,2% anticipée).

En comparaison avec la même période en 2019, les prix à la production américains se sont accrus de 0,4% le mois dernier (après -0,2% en août). Hors éléments volatils ("core rate"), le taux en rythme annuel est passé de +0,3% à +0,7% d'un mois sur l'autre.

Une nouvelle déferlante de résultats de sociétés a rythmé cette séance de mercredi, les banques restent en 1ère ligne avec Goldman Sachs qui a fait état d'un bond de 94% de son bénéfice net trimestriel à 3,5Mds$ (contre 1,8Md$ au Q3 2019), grâce au boom des activités de trading obligataire et à la baisse de ses provisions pour créances douteuses (tout comme JP-Morgan la veille les avait fortement réduites).

Bank of America (-5,3%) a publié un bénéfice net en baisse de 16% à 4,9Mds$ au troisième trimestre 2020, soit 51 cents par action, un BPA supérieur de deux cents à l'estimation moyenne des analystes.

Contrairement à "GS" et JPM, les provisions pour pertes sur crédit ont presque doublé à 1,4 milliard du fait de la Covid-19.

Pour Wells Fargo (-6%), le résultat net se chiffre à 2Mds$ (contre 4,6 milliards un an plus tôt), soit 0,42$ de profit par titre.

C'est bien mieux qu'au trimestre précédent, qui avait vu la banque enregistrer une perte de 2,3 milliards de dollars... mais les perspectives pour la fin de l'année sont incertaines et médiocres.

Le secteur bancaire a fini lanterne rouge avec Wells Fargo -6%, Bank of America -5,3%, Citigroup -1,5%, JP Morgan -0,6%

Le Nasdaq a reculé dans le sillage d'Illumina -4,4%, Splunk -3,1%, Amazon et Netflix -2,3%, Citrix -2,2%, Paypal et e-Bay-2%, Facebook -1,6%.

Copyright (c) 2020 CercleFinance.com. Tous droits réservés.
 

societes

marches

tendances

 
Qui sommes-nous ? | Nous contacter | FAQ | Mentions légales | RSS | © Copyright 2007 Cercle Finance. Tous droits réservés.
Indices et cours différés d’au moins 15 mn | Cotations boursières fournies par ABC Bourse.