Accueil > Actualité
Actualite financiere : Actualite bourse

Wall Street: le rouge s'impose toujours

(CercleFinance.com) - Wall Street devrait débuter en net repli lundi matin, poursuivant sa correction de vendredi dans un marché toujours inquiet de la recrudescence des cas de contamination au Covid-19, notamment en Europe.


Une demi-heure avant l'ouverture, les contrats "futures" sur les grands indices américains perdent entre 1,4% et 2%, annonçant un début de séance en rouge foncé.

Le S&P 500 et le Nasdaq avaient déjà perdu 0,6% la semaine dernière et aligné une troisième séance consécutive de repli, ce qui avait conduit les deux indices à menacer d'importants supports.

Au final, plus de la moitié des pertes ont néanmoins pu être effacées au cours des deux dernières heures de cotations vendredi, dans des volumes considérables liés aux arbitrages de fin de trimestre.

Conséquence, le Dow Jones ne cédait à la clôture que 0,9%, le S&P 500 lâchait 1,1% et le Nasdaq Composite perdait 1,1%, ce qui lui permettait de préserver le seuil des 10.800 points.

Mais l'indice VIX de volatilité du CBOE, l'indicateur très suivi de la nervosité des investisseurs, flambe de nouveau de 18% à 30,5 points, son plus haut niveau depuis le début du mois.

"Faut-il en conclure que le marché haussier a rendu son dernier souffle?", s'interrogent les experts de La Financière de l'Echiquier.

La société de gestion parisienne reconnaît que beaucoup de bonnes surprises sont désormais passées, comme la stabilisation de l'épidémie aux Etats-Unis, la baisse du dollar ou la dynamique positive des révisions de bénéfices.

En Europe, les principaux indices s'inscrivent eux aussi en net recul ce lundi: l'Euro STOXX 50 abandonne plus de 3% et à Francfort, le DAX lâche 3,2%.

Sur le marché obligataire, le rendement des bons du Trésor américain à dix ans se tasse à moins de 0,66%, illustrant la volonté de se mettre à l'abri des investisseurs.

Ce tableau morose ne signifie pas forcément que les marchés d'actions américains ont épuisé leur potentiel de progression, préviennent les équipes de Raymond James.

"Nous continuons de penser que les tendances intermédiaires demeurent favorables et que la récente correction offre l'occasion de se renforcer et qu'il s'agit d'avantage d'un mouvement de rotation que d'un exode du marché", affirme Mike Gibbs, le responsable du portefeuille d'actions et de la stratégie technique du gestionnaire américain.

"Nous aurions tendance à maintenir notre exposition aux grosses capitalisations au détriment des petites et à ajouter davantage de dimension cyclique à nos portefeuilles", conclut-il.

Copyright (c) 2020 CercleFinance.com. Tous droits réservés.
 

societes

marches

tendances

 
Qui sommes-nous ? | Nous contacter | FAQ | Mentions légales | RSS | © Copyright 2007 Cercle Finance. Tous droits réservés.
Indices et cours différés d’au moins 15 mn | Cotations boursières fournies par ABC Bourse.