Accueil > Actualité
Actualite financiere : Actualite bourse

Paris: a bien tenu car W-Street s'alourdissait de -1,5%

(CercleFinance.com) - La Bourse de Paris clôture en repli de -0,7% vers 5.
039,5Pts, un score assez emblématique du comportement du marché ce jeudi, avec des fluctuations entre 4.995 et 5.053.
Bercy minore un peu ses anticipations de récession en France en 2020, à -10% contre -11% et prévoit +8% en 2021 contre +9%.

Le CAC40 a pu préserver les 5.000 grâce à un net rebond de Wall Street après une ouverture "rouge vif": le S&P500 lâchait -1,5% initialement mais seulement -0,5% vers 17h, le Nasdaq -2,1% mais -0,7% vers 17H15.

Deux heures plus tard, à 19H15, c'est de nouveau la déprime avec -0,9% pour le Dow Jones, -1,5% sur le S&P500 et -2,1% sur le Nasdaq.

Ce sont des replis assez marqués, un scénario doublement inhabituel à la veille de la séance des "4 sorcières" et au lendemain d'un communiqué de la FED qui demeure "accommodant".... mais qui n'avait suscité qu'une réaction mitigée de Wall Street la veille.

Les opérateurs américains avaient salué jeudi vers 20H la volonté de la FED de continuer à fournir un puissant soutien monétaire dans un contexte de reprise en demi-teinte et d'inflation contenue sous les 2% jusqu'en 2023 (d'où 3 années supplémentaires de taux zéro au minimum)... mais les choses se gâtent franchement en fin de journée ce jeudi.

Cela gâche un peu la fête mais ne fera oublier les superbes gains des 3 mois ayant précédé (qui furent extrêmement "bullish", avec +10% sur le Nasdaq, et même +60% depuis la séance des "4 sorcières du 21 mars).

Les 3 chiffres US publiés à 14H30 n'ont rien fait arranger les choses car ils sont tous décevants.

Le Département américain du Travail annonce avoir dénombré 860.000 nouveaux inscrits aux allocations chômage la semaine dernière, un nombre en baisse par rapport à la semaine précédente (893.000, nombre révisé par rapport à la première estimation de 884.000).

L'embellie atteint donc -33.000 mais les analystes anticipaient un recul plus prononcé, à 850.000 inscriptions.

L'indice de la Fed de Philadelphie recule de -2,2Pts vers 15 ce mois-ci, marquant ainsi un ralentissement de la croissance de l'activité manufacturière dans la région de Philadelphie.
Le niveau "15" s'avère conforme aux attentes des économistes pour l'indice "Philly Fed" en septembre.

Le Département du Commerce a publié une baisse de -5,1% des mises en chantier de logements (CVS) au mois d'août aux États-Unis, à 1.416.000 en rythme annualisé, là où le consensus anticipait 1,45 million.

Le nombre de permis de construire, censé préfigurer les mises en chantier futures, s'est quant à lui légèrement contracté de 0,9% à 1.470.000, un niveau là-aussi inférieur à l'estimation moyenne des économistes, qui était de 1,53 million.

Sur le front des changes, le Dollar (+0,15%) ignore les "stats US" décevantes et poursuit son redressement face à l'Euro, vers 1,1810.
Le pétrole recède -1% au lendemain d'une flambée de +5% du WTI vers 40,3$

Dans l'actualité des valeurs, Virbac bondit de +8,7% après avoir publié un bénéfice doublé au 2ème trimestre.

Inversement, Unibail-Westfield plonge de -10,1% (sous son plancher historique des 36,3E, avec un nouveau plus bas absolu à 35,99E) suite au lancement d'une augmentation de capital de 3,5MdsE) et Klépierre chute dans son sillage de -8%.

Latécoère publie un résultat net de -94 millions d'euros pour les six premiers mois de 2020, contre -5,9 millions au premier semestre 2019, ainsi qu'un EBITDA courant de -17,2 millions, soit une marge de -7,4% contre +7,6% un an auparavant.

Le groupe Thales (+0,2%) annonce qu'il va accompagner, avec Leonardo, la marine polonaise dans la lutte anti sous-marine grâce au sonar Flash Sonics.

Bouygues Construction annonce que sa filiale de développement immobilier Linkcity s'associe à Keys Asset Management, pour créer un véhicule d'investissement en vue de développer le Build to Rent (BTR).

Le Conseil d'Administration d'Engie s'est réuni aujourd'hui afin de procéder à l'analyse de l'offre de Veolia concernant une partie de la participation détenue dans le capital de Suez. Le Conseil a considéré que cette offre n'est pas acceptable en l'état : il invite Véolia à relever son offre, Suez reste très opposé çà cette opération.


Copyright (c) 2020 CercleFinance.com. Tous droits réservés.
 

societes

marches

tendances

 
Qui sommes-nous ? | Nous contacter | FAQ | Mentions légales | RSS | © Copyright 2007 Cercle Finance. Tous droits réservés.
Indices et cours différés d’au moins 15 mn | Cotations boursières fournies par ABC Bourse.