Accueil > Actualité
Actualite financiere : Actualite bourse

Paris: somnolent, le pétrole prend 4,5%, Snowflake +102$

(CercleFinance.com) - La Bourse de Paris a connu un "petit coup de moins bien" en fin d'après-midi (-0,4%) mais s'est bien rattrapé au cours des 10 dernières minutes de la séance, pour finir positif de +0,13% à 5.
074,4.

En ce qui concerne les volumes, cela reste toujours aussi anecdotique, avec 1,62MdsE à 17H29 et un peu plus de 2,8MdsE à 17H35 (encore de gros arbitrages technique, peu d'échanges réels, quasiment pas de flux acheteur).

L'Euro-Stoxx50 en termine sur un gain de +0,2% à 3.338, un score relativement éloigné des indices US à 17H30: le S&P500 prenait +0,4% et le Dow Jones +0,7%, le Nasdaq était plus hésitant à +0,1%.
A mi-séance, la hausse s'érode: le Dow Jones avance toujours de +0,7% mais le "S&P" se contente de moins de +0,3% et le Nasdaq repasse négatif de -0,2%.

A noter cette introduction en bourse explosive: celle de Snowflake (Mnémo "SNOW"), introduite avec un prix d'IPO supérieur de 10% à celui de la fourchette (100/110$) et qui bondit de +102% à l'ouverture, à 245$, pour une capitalisation stratosphérique de 68Mds$ pour un chiffre d'affaire de... 250 millions de $ (le titre est "pricé" 270 fois son C.A) pour une perte de -171Mns$ au 2ème trimestre 2020, après -179Mns$ le précédent).

Wall Street fait donc preuve de confiance en amont du communiqué final la réunion du comité de politique monétaire de la Fed (FOMC), ce soir à 20H.

Aucune annonce spectaculaire n'est attendue, sans compter le fait que contrairement au "black out" médiatique qui précède d'ordinaire le FOMC, la FED a fait connaître son scénario monétaire à l'horizon 2024: pas de hausses de taux (le seul débat possible devient donc: les fera-t-elle passer en négatif ?).
L'ultime suspens réside dans le degré de tolérance à l'inflation: de combien la hausse des prix pourrait-elle dépasser les 2% avant que la FED réagisse (et si elle fait une "moyenne", sur combien de trimestres ? sur 2, 4 ou 6 ?).

Du côté des statistiques, les ventes de détail aux États-Unis déçoivent : elles n'ont augmenté que de 0,6% le mois dernier au lieu de +1% anticipé (après +0,9% en juillet), selon le Département du Commerce.

En excluant le secteur automobile (véhicules et équipements), les ventes de détail américaines se sont accrues de 0,7% en août, alors que le consensus de marché visait une progression bien supérieure, de l'ordre de +1,2%.
"Même si la situation économique se dégrade, les ménages profitent encore d'une épargne accumulée durant le confinement mais l'effet "chèque du Trésor" va s'atténuer, notamment sur les ventes des hard discounters", notait à ce sujet Aurel BGC en début de semaine.

"Le poids des achats sur internet dans les ventes totales sera aussi regardé avec attention alors que la défiance vis-à-vis des valeurs technologiques s'est prolongée la semaine dernière", poursuivait-il.

Outre-Manche, les prix à la consommation au Royaume Uni ont augmenté à un rythme annuel de 0,2% en août (0,00% anticipé), un taux en chute de 0,8 point par rapport à celui affiché le mois précédent, selon l'ONS.

Cette séance restera marquée par l'envolée du baril de +4,5% vers 40$ à New York : les stocks commerciaux de pétrole des États-Unis ont baissé d'environ -4,4 millions de barils, selon des données publiées par l'EIA (Energy Information Administration), ce qui déjoue une prévision de +1,2 million de barils.

Dans l'actualité des valeurs, les secteurs bancaires et automobiles (Renault -1,75%, Peugeot -1%, Faurecia -2%) plombent le CAC40, et la distribution continue de sous-performer (Casino perd -2%, hier c'était Carrefour avec -3%).

Tessi publie au titre du premier semestre 2020 un résultat net en baisse de 55% à 4,6 millions d'euros et un résultat opérationnel courant (ROC) en recul de 24,4% à 17,1 millions (-34,4% à périmètre comparable proforma).

Suez annonce un protocole d'accord avec PreZero visant à explorer l'opportunité de développer des partenariats stratégiques pour promouvoir des solutions innovantes de gestion des déchets et accélérer le développement de l'économie circulaire en Europe.

Fleury Michon annonce avoir conclu avec le groupe Beretta un protocole d'accord portant sur la cession de l'intégralité de ses titres (50% du capital social) dans Piatti Freschi Italia (PFI), à Mariofelice SPA, société mère du groupe Beretta.

Ramsay Santé fait part du projet de cession à Bergman Clinics de six cliniques d'origine Capio situées en Allemagne, transaction dont la finalisation est prévue dans le courant du quatrième trimestre 2020.



Copyright (c) 2020 CercleFinance.com. Tous droits réservés.
 

societes

marches

tendances

 
Qui sommes-nous ? | Nous contacter | FAQ | Mentions légales | RSS | © Copyright 2007 Cercle Finance. Tous droits réservés.
Indices et cours différés d’au moins 15 mn | Cotations boursières fournies par ABC Bourse.