Accueil > Actualité
Actualite financiere : Actualite bourse

Paris: en forte hausse après les créations d'emplois US

(CercleFinance.com) - La Bourse de Paris explose à la hausse (+2,3% vers 5.
040Pts) mais la hausse était déjà spectaculairement plus vigoureuse qu'attendu ce matin, avec +1,5% avant les chiffres de l'emploi (et le test des 5.000).

L'Euro-Stoxx50 fait encore mieux avec +2,6% vers 3.312 et Wall Street est anticipé en hausse de +1,5 à +1,8%.

Une nouvelle fois, certains opérateurs semblent avoir fait preuve d'un "flair" admirable car les chiffres dévoilés par le département du travail sont littéralement époustouflants : une "divine surprise" puisque les créations d'emplois ont explosé en juin à 4,8 millions contre 3 à 3,25 millions anticipé... c'est 50% de plus que prévu.

Mais surtout, ADP avait recensé la veille +2.369.000 emplois dans le secteur privé américain (contre 3.000.000 anticipé), un chiffre qui ne comptabilise pas les fonctionnaires, naturellement.

Autrement dit, l'écart entre le "privé" et le NFP atteint plus de 2,5 millions de salariés : s'agit d'un recrutement massif de fonctionnaires ?
Pourtant, cette catégorie a été peu touchée par le chômage.

Le taux de chômage justement ressort à 11,3% contre 12,5% anticipé mais là encore, apparaît un "gap" énorme par rapport au cumul des données hebdomadaires: la semaine dernière par exemple, le nombre de demandeurs n'a reculé que de -55.000 rapport à la semaine précédente qui était déjà décevante (à 1.427 millions contre 1.482Mns).

Comment 4.8 millions d'emplois ont-ils pu être créés sans que le chômage hebdomadaire ne ressorte en baisse d'au moins 200.000, chaque semaine ?

Le NFP est tellement "tonitruant" (peu importe son degré de crédibilité) qu'il écrase tous les autres données économiques, comme le déficit commercial des États-Unis qui s'est creusé de +9,7% à -54,6 milliards de dollars en mai 2020, selon le Département américain du Commerce, contre -49,8 milliards le mois précédent (révisé à la hausse de -49,4 milliards en estimation initiale) alors que le consensus l'anticipait en retrait de 52Mds$ en mai.



Pour en revenir au CAC40 qui tente de border la résistance des 5.020Pts: "Techniquement, la tendance de fond reste haussière, sauvegardée essentiellement par des clôtures répétitives dans la zone de neutralité entre 4.910 et 4.950 points", notent les équipes de Kiplink.

Du côté des statistiques déjà publiées, en mai 2020, le taux de chômage corrigé des variations saisonnières s'est établi à 7,4% dans la zone euro, en hausse par rapport au taux de 7,3% d'avril, d'après Eurostat. Dans l'UE, il s'est établi à 6,7%, contre un taux de 6,6% en avril.

Eurostat estime qu'en mai, 14,366 millions de personnes étaient au chômage dans l'UE, dont 12,146 millions dans la zone euro. Par rapport à avril, le nombre de chômeurs a augmenté de 253.000 dans l'UE et de 159.000 dans la zone euro.

Dans l'actualité des valeurs, les bancaires, jugées en retard, trustent le podium avec BNP-Paribas et Société Générale à +6%... seul Arcelor fait mieux avec +6,5%.

Airbus Defence and Space annonce la signature d'un contrat pour son satellite de télécommunications OneSat avec la deuxième plus grande entreprise de télécommunications d'Australie et du principal opérateur de satellites Optus. Le satellite est le premier contrat d'Airbus avec l'opérateur australien. Airbus réalisera la fabrication de l'engin spatial Optus 11.

Engie (+4,4%) annonce la signature d'un accord avec Hannon Armstrong pour lui vendre 49% de participations dans un portefeuille de 2,3 gigawatts (GW) d'énergies renouvelables. Il gardera le contrôle d'une partie du portefeuille et continuera d'assurer la gestion des actifs.

Le Groupe M6 annonce avoir conclu l'acquisition d'Epithète Films, société détentrice d'un catalogue de 25 longs métrages, parmi lesquels la trilogie Belle et Sébastien, Malabar Princess, Ridicule, La jeune fille et les loups, Tu seras mon fils.

Barclays réitère sa recommandation "surpondérer" et son objectif de cours de 17,5 euros sur Carrefour, malgré un abaissement de 4% de ses estimations de BPA pour le géant de la distribution alimentaire, pour tenir compte des derniers mouvements de changes.

Crédit Suisse confirme son conseil à l'achat sur la valeur STMicro et relève son objectif de cours à 28 E (contre 25,50 E).

Copyright (c) 2020 CercleFinance.com. Tous droits réservés.
 

societes

marches

tendances

 
Qui sommes-nous ? | Nous contacter | FAQ | Mentions légales | RSS | © Copyright 2007 Cercle Finance. Tous droits réservés.
Indices et cours différés d’au moins 15 mn | Cotations boursières fournies par ABC Bourse.