Accueil > Actualité
Actualite financiere : Actualite bourse

Paris: semaine gâchée par rechute de -100Pts de l'après-midi

(CercleFinance.com) - La consolidation qui frappe Wall Street a provoqué une des rares inversions de polarité à la baisse des dernières semaines, le cas de figure inverse étant de loin le plus fréquent.


La Bourse de Paris termine en repli de -0,18%, vers 4.909Pts, c'est à dire plus de 100Pts en deçà de son zénith du jour (5.014Pts).

Le CAC40 ne parvient pas à préserver les 4.940 (une résistance oblique baissière gravite dans cette zone) et le bilan hebdo ressort négatif de -1,4%, le bilan du trimestre s'établit à +8%, à comparer avec celui du Nasdaq-100 qui s'avère encore supérieur à +25% (il tente de préserver le seuil symbolique des 10.000Pts), soit 2 fois la performance du Dow.

L'Euro-Stoxx50 n'a pas non plus échappé à la correction (-0,5% à 3.204) alors que les indices US rechutent à mi-séance de -1,7% (Nasdaq plombé par les -7,5% de facebook) à -2,3% (Dow Jones à 25.150): les 3 indices US historiques repassent négatifs sur la semaine... le Nasdaq-100 également avec -0,8%.
Le Dow jones et le S&P500 repassent également dans le rouge sur le mois de juin tandis que le Nasdaq caracole encore à +4%.

L'optimisme ambiant a été douché par les soucis "sanitaires", les cas de Covid-19 aux États-Unis ont atteint hier de nouveaux plus hauts journaliers (+45.500 cas) en dépassant les niveaux du mois d'avril et plusieurs Etats sont désormais menacés par l'apparition d'une seconde vague du virus", notamment la Floride avec près de 9.000 nouveaux cas en 24H et une progression de +7,5%.
Le gouverneur du Texas, Greg Abbott suspend la levée des mesures de déconfinement, ce qui envoie un nouveau mauvais signal, 48H après que les états du New Jersey et Connecticut aient imposé des mesures de quarantaine en provenance des états touchés par un pic de pandémie.

Petit deception également du côté des chiffres du jour: la confiance des consommateurs américains ressort en hausse à 78 (contre 72,3 en mai) mais le consensus tablait sur 79,1 (à comparer avec 102,4 en juin 2019).
Les dépenses des ménages américains se sont redressées de 8,2% en rythme séquentiel le mois dernier, selon le Département du Commerce, lais moins que prévu car les économistes anticipaient en moyenne un rebond un peu plus proche de 9%.

De leur côté, les revenus des ménages ont reculé de 4,2% en mai, alors que le consensus de marché en attendait une diminution de près de 6%.
En avril, les dépenses des ménages américains avaient chuté de 12,6%, tandis que leurs revenus avaient grimpé de 10,8%.

Avec la poursuite du déconfinement, la confiance des ménages dans la situation économique en France rebondit au vu de l'indicateur synthétique de l'Insee qui gagne quatre points à 97, niveau néanmoins en dessous de sa moyenne de longue période (100).
Le pétrole qui était stable ce matin lâche -2,5% vers 40,4$ à Londres et -2% sur le NYMEX vers 38$.
La parité Euro/$ (1,1215) et l'or (1.765) sont quasi inchangés ce vendredi, les chiffres du jour n'y ont rien changé.

Dans l'actualité des valeurs, Wordline a pris +1% (tandis que son concurrent allemand Wirecard s'effondre de -63% à 1,3E: sa capitalisation est passée de 20MdsE à 160MdsE... une toute petite "small cap" du compartiment "C" d'Euronext).

Bouygues Telecom annonce avoir signé un protocole d'exclusivité avec le Crédit Mutuel pour l'acquisition de l'opérateur alternatif Euro-Information Telecom et la conclusion d'un partenariat de distribution exclusif avec le Crédit Mutuel et le CIC. Le prix d'acquisition comprend une part fixe de 530 millions d'euros payable au closing (attendu d'ici fin 2020) et une part complémentaire entre 140 et 325 millions, conditionnée à l'atteinte de critères de performance économique et payable sur plusieurs années.

Air France-KLM (-3,3%) annonce l'obtention par son entité néerlandaise KLM d'un financement de 3,4 milliards d'euros soutenu par l'État néerlandais, financement qui lui "permettra de surmonter l'actuelle crise du Covid-19 et de préparer l'avenir".

Carrefour (-2,3%) a annoncé jeudi soir qu'à l'issue de la période d'option ouverte du 10 au 23 juin inclus, ses actionnaires ayant choisi le paiement du dividende 2019 en actions ont représenté environ 69% des actions.




Copyright (c) 2020 CercleFinance.com. Tous droits réservés.
 

societes

marches

tendances

 
Qui sommes-nous ? | Nous contacter | FAQ | Mentions légales | RSS | © Copyright 2007 Cercle Finance. Tous droits réservés.
Indices et cours différés d’au moins 15 mn | Cotations boursières fournies par ABC Bourse.