Accueil > Actualité
Actualite financiere : Actualite bourse

Wall Street: fin de séance bullish, les banques US exultent

(CercleFinance.com) - Wall Street s'est envolé au cours de la dernière demi-heure, les acheteurs remportant un bras de fer demeuré longtemps indécis (le Dow Jones était encore dans le rouge vers 20H45).


Au final, le Dow Jones grimpe de +1,2% vers 25.745, le S&P500 et le Nasdaq de +1,1%.
Le "bull trend" s'est imposé sur le finish grâce à la confirmation que les "régulateurs" -cédant aux pressions de Donald Trump qui joue à fond la carte de Wall Street et des banques systémiques- assouplissent significativement la "règle Volcker" (adopté en 2013) qui garantit la séparation des activités bancaires et cantonne notamment les activités de banque d'affaire, de banque de détail et d'assurance.

La FED avait donné son feu vert cet après-midi... elle est donc imitée par la SEC (le gendarme boursier américain) et diverses autorités de supervision bancaire.
Les banques vont pouvoir accroître nettement leurs prises de risques avec les hedge funds et divers fonds de capital-risque en mobilisant beaucoup moins de fonds propres.
C'est le retour des activités spéculatives à peu de frais: les leçons du passé ne sont décidément jamais apprises et Wall Street se félicite que Donald Trump ait réussi à rendre les banques soudain beaucoup moins sures, au moment ou les faillites et les défauts sur les dettes se multiplient.
Les banques ont clairement poussé le S&P500 vers les 3.100 dans le sillage de Wells Fargo +4,7%, Goldman Sachs +4,6%, Morgan Stanley +3,9%, Bank of America et Citigroup +3,7%, JP Morgan +3,3%...
Elles n'ont pas bronché sur l'annonce que la FED impose aux 34 principales banques US de plafonner les dividendes et de s'interdire les rachats d'actions au 3ème trimestre (une courte parenthèse en fait).

Les opérateurs ont également salué les commandes de biens durables aux Etats-Unis qui ont rebondi de 15,8% au mois de mai un plongeon de 18,1% en avril, selon le Département du Commerce, surpassant ainsi le consensus qui visait une progression de l'ordre de 10%.
Le Département américain du Travail annonce ce jeudi avoir dénombré 1.480.000 nouveaux inscrits aux allocations chômage la semaine dernière, à comparer à 1.540.000 la semaine précédente (1.508.000 en estimation initiale).
Le rythme des inscriptions au chômage continue donc de ralentir, mais dans des proportions une nouvelle fois moindres que ce qu'espérait le consensus, les économistes tablaient en effet sur 1,3 million d'inscriptions.

Tout ce qui précède a complètement occulté la forte progression du nombre de nouveaux cas de Covid-19 atteint +45.650/jour aux Etats Unis (contre +38.000 la veille, dont 5.600 pour le seul Texas).
C'est un nouveau record depuis le pic épidémique du 17 mars.

"Malgré tous ces risques, les marchés restent surgonflés à la liquidité et il est possible qu'après une baisse importante comme celle constatée hier, les optimistes se remettent à acheter les indices", prédit toutefois Vincent Boy, analyste marchés chez IG.

Le Nasdaq a été dopé par Workday +3,5%, Cognizant +3,3%, Biomarin +3%, Nvidia (+2,8% à 280$, il égale sa meilleure clôture du 22 juin, soit 281$ et une capitalisation de 234Mds$).

Copyright (c) 2020 CercleFinance.com. Tous droits réservés.
 

societes

marches

tendances

 
Qui sommes-nous ? | Nous contacter | FAQ | Mentions légales | RSS | © Copyright 2007 Cercle Finance. Tous droits réservés.
Indices et cours différés d’au moins 15 mn | Cotations boursières fournies par ABC Bourse.