Accueil > Actualité
Actualite financiere : Actualite bourse

CAC40: +fort gain hebdo depuis 2011, W-Street +fort histoire

(CercleFinance.com) - Le CAC40 explose à la hausse de +3,7% et teste les 5.
200 (avec 7MdsE échangés : une vraie panique à l'achat sur les "cycliques").
Les épisodes d'euphorie boursière telle que nous l'observons depuis lundi se comptent sur les doigts d'une seule main depuis la crise de 2008; le dernier exemple remonte à décembre 2011.

Le CAC40 referme au passage le "gap" du 6 mars et affiche un score hebdomadaire de +10,65%, ce qui s'avère donc être l'une des semaines les plus haussières du 21ème siècle, hors rebond sur un plancher historique (comme en mars 2009).

Le dernier rapport mensuel sur l'emploi américain constitue une "divine surprise" puisque l'économie américaine aurait généré 2,509 millions d'emplois non agricoles le mois dernier, selon le Département du Travail.

Le taux de chômage retombe de 14,7 vers 13,3% (il était attendu au mieux inchangé)... mais il y a un "biais": la statistique est construite à partir des personnes ayant "pointé" au chômage et il se serait produit une "erreur" de prise en compte de 4,6 millions de chômeurs recensés comme ayant repris une activité.
Le taux de chômage -si l'erreur devait effectivement être corrigée- ressortirait alors à 16,3% et non pas 13,3% comme annoncé.
De toute façon, le chiffre de mai resterait nettement meilleur que prévu puisque le consensus tablait sur une dégradation de -8 millions.

Le Dow Jones affiche une hausse de près de +3% vers 27.250 (au plus haut depuis le 6 mars, le record estival de 2019 est égalé)) et un gain hebdo de +7%, dans le cadre d'une spectaculaire rotation sectorielle qui dessert les "technos": le Nasdaq Composite se contente de +1,6% vers 9.775 mais cela sera suffisant pour inscrire la seconde meilleure clôture de l'histoire.

Le Nasdaq-100 vient de battre un nouveau record absolu à 9.800, après un zénith de 9.742Pts la veille et le Nasdaq composite égale son record absolu des 9.838 du 19 février dernier.

Il n'existe pas de précédent historique d'un Nasdaq ayant gagné +44% en 10 semaines, ni d'un record égalé après une correction supérieure à -20%.

Il n'existe pas non plus d'exemple de record absolu du Nasdaq une année de récession (après que le cycle se soit retourné).
Et les indices US enregistrent bel et bien la plus forte hausse de l'histoire sur 10 ou 11 semaines, et ce serait également le cas sur 3 mois complets... et même sur 1 an (absence de tout retracement).

L'autre statistiques du jour était beaucoup moins "souriante": après une chute de 15% en mars, les commandes à l'industrie allemande ont plongé de 25,8% en avril par rapport au mois précédent, soit leur plus forte contraction depuis le début de la série statistique en janvier 1991, d'après Destatis.

Toujours selon l'office fédéral de statistiques, les commandes industrielles provenant d'Allemagne ont dévissé de 22,3%, alors que celles du reste de la zone euro ont chuté de 30,6% et celles des autres pays du monde, de 26,7%.

Le Dollar prend sa revanche en ce vendredi : il rebondit de +0,4% vers 1,1290/E.

Les marchés obligataires se dégradent avec un "NFP" inespéré : le rendement du "10 ans" bondit de +12Pts vers 0,94%, au plus haut depuis mi-mars.

L'appétit pour le risque affecte particulièrement le métal précieux puisque l'once d'or retombe de -2,5% vers 1.68$/Oz.

Côté valeurs, les "algos" jouent les valeurs "à fort béta" avec agressivité: tous les titres ayant déjà fortement monté ces 5 derniers jours s'envolent littéralement avec +15% sur Unibail (+50% hebdo), +12,5% sur Airbus, +10,3% sur Sté Générale +8,7% sur Peugeot et +9,8% sur Renault...

Saint-Gobain annonce la création de son propre centre de formation d'apprentis (CFA) afin de former des jeunes à ses métiers et de répondre à ses besoins de recrutement, en particulier sur les métiers à forte volumétrie, ou au contraire en tension ou émergents.

Technicolor annonce avoir reçu une proposition globale indicative, ayant le soutien, à ce jour, d'institutions financières représentant environ 59% des prêteurs du prêt à terme B et des prêteurs de la facilité de crédit renouvelable.

Le groupe Carrefour annonce qu'il relève son ambition environnementale en se fixant un nouvel objectif de -30% d'émissions carbones sur les produits vendus dans ses magasins, soit l'équivalent de 20 mégatonnes de CO2 en moins.


Copyright (c) 2020 CercleFinance.com. Tous droits réservés.
 

societes

marches

tendances

 
Qui sommes-nous ? | Nous contacter | FAQ | Mentions légales | RSS | © Copyright 2007 Cercle Finance. Tous droits réservés.
Indices et cours différés d’au moins 15 mn | Cotations boursières fournies par ABC Bourse.