Accueil > Actualité
Actualite financiere : Actualite bourse

Wall Street: sept fois plus de pertes d'emplois que prévu

(CercleFinance.com) - La Bourse de New York devrait ouvrir en baisse vendredi matin, sous le coup de l'annonce par le Département du Travail de destructions d'emplois sept fois plus importantes que prévu au mois de mars.


Une demi-heure avant l'ouverture, les contrats futurs sur les indices S&P 500 et Nasdaq 100 reculent d'environ 0,3%, annonçant un début de séance sur la défensive.

Balayée par la lame de fond provoquée par le virus Covid-19, l'économie américaine a détruit 701.000 postes non agricoles le mois dernier, en particulier dans les secteurs de l'hôtellerie et des loisirs.

A titre de comparaison, les économistes et analystes n'anticipaient qu'en moyenne 100.000 destructions d'emplois non agricoles.

Le taux de chômage du mois de mars a, lui, bondi de 0,9 point pour s'établir à 4,4%, signant sa plus forte progression d'un mois sur l'autre depuis l'hiver 1975.

"La catastrophe a commencé", s'alarment ce matin les équipes de Commerzbank.

"Les chiffres du mois écoulé n'ont été collectés que dans la première moitié du mois et ne reflètent pas encore la totalité de la dernière vague de licenciements", explique la banque allemande.

"Cela signifie qu'une destruction sans précédent de plus de 10 millions d'emplois est attendue sur le mois d'avril", prévient Commerzbank.

Ces chiffres de l'emploi semblent si mauvais qu'ils devraient obliger l'administration Trump et la Fed à accroître leurs mesures de soutien dans les semaines qui viennent.

Contrairement à la zone euro - où le mandat de la BCE se borne à la maîtrise de l'inflation - l'état du marché du travail est en effet l'un des éléments clés pris en compte par la Réserve fédérale dans la conduite de sa politique.

Sous l'effet d'un nouveau redressement des cours du pétrole, le compartiment énergétique devrait à nouveau gagner du terrain aujourd'hui et afficher l'une des plus fortes hausses sectorielles du jour.

Les prix pétroliers sont repartis à la hausse suite à un un tweet de Donald Trump affirmant que la Russie et l'Arabie Saoudite seraient prêtes à réduire leur production.

Copyright (c) 2020 CercleFinance.com. Tous droits réservés.
 

societes

marches

tendances

 
Qui sommes-nous ? | Nous contacter | FAQ | Mentions légales | RSS | © Copyright 2007 Cercle Finance. Tous droits réservés.
Indices et cours différés d’au moins 15 mn | Cotations boursières fournies par ABC Bourse.