Accueil > Actualité
Actualite financiere : Actualite bourse

Marché: les investisseurs cherchent à temporiser

(CercleFinance.com) - La Bourse de Paris devrait ouvrir en légère hausse lundi matin, dans un marché toujours nerveux avant une nouvelle semaine décisive qui sera marquée par les derniers développements ayant trait à la propagation du Covid-19.


Vers 8h15, le contrat futur sur l'indice CAC 40 - livraison avril - avance de 42,5 points à 4386 points, annonçant un timide redressement dans les premiers échanges.

En rechutant de 4,2% vendredi, le marché parisien s'était franchement éloigné de la zone des 4500 points, même si un petit sursaut de Wall Street lui avait permis de préserver un gain hebdomadaire de plus de 7%.

Sachant que cette correction est survenue après une envolée de 24% en une semaine, il n'est guère surprenant d'assister à une phase de digestion d'un rally haussier "sans précédent", estiment les gérants.

"Le moral des investisseurs a été fragilisé vendredi par l'accélération du virus en Asie Pacifique, par les retards pris dans les mesures de soutien en Europe et par le bilan humain américain, qui dépasse désormais celui de la Chine", explique ainsi le broker britannique Liberum.

Mais la principale déception provient peut-être de l'indice de volatilité VIX de la Bourse de New York - autrement dit le "baromètre de la peur" - qui a rebondi de 7,5% à 65,5 points vendredi et qui ne montre aucun signe de détente sur la semaine écoulée.

Après sa rapide séquence de rattrapage, le CAC 40 pourrait néanmoins être tenté de temporiser, ou tout au moins se stabiliser, dans la zone intermédiaire des 4500 points, préviennent certains chartistes.

Bon nombre de gérants pourraient en effet décider d'alléger ou de se débarrasser des titres ayant bien résisté depuis le début de la crise pour se repositionner sur les valeurs ayant le plus sévèrement subi la claque boursière de la fin février/début mars.

L'objectif est évidemment d'aller débusquer des titres présentant un potentiel de hausse important.

Malgré cela, "il est bien trop tôt pour parler d'un rebond durable des marchés tant l'inconnue du développement de l'épidémie (surtout aux Etats-Unis) et ses conséquences sur l'économie restent pour l'heure, inquantifiables", tempère-t-on chez Keren Finance.

La prudence sur les marchés pourrait être renforcée par l'attente d'indicateurs économiques qui devraient peindre un tableau particulièrement sombre de l'activité, notamment aux Etats-Unis.

Les indices ISM des directeurs d'achat pour le mois de mars - qui seront publiés dans les jours qui viennent - devraient s'effondrer, à l'image des indices PMI dévoilés la semaine dernière.

Le rapport mensuel sur le marché du travail américain - qui sera officialisé vendredi - pourrait quant à lui faire apparaître des destructions d'emplois en mars, une première depuis 2010.

Copyright (c) 2020 CercleFinance.com. Tous droits réservés.
 

societes

marches

tendances

 
Qui sommes-nous ? | Nous contacter | FAQ | Mentions légales | RSS | © Copyright 2007 Cercle Finance. Tous droits réservés.
Indices et cours différés d’au moins 15 mn | Cotations boursières fournies par ABC Bourse.