Accueil > Actualité
Actualite financiere : Actualite bourse

Marché: le calme n'est pas revenu

(CercleFinance.com) - Wall Street a beau avoir regagné une partie du terrain perdu lors du "lundi noir" du début de la semaine, il semble peu probable que le marché parisien retrouve sa sérénité mercredi matin.


Vers 8h15, le contrat futur sur l'indice CAC 40 - échéance mars - perd encore 150,5 points à 3837,5 points, annonçant une ouverture en baisse après le redressement poussif de la veille (+2,8%).

La Bourse de New York a connu hier une nouvelle séance agitée, alternant phase de correction et rebond technique, pour finalement terminer dans le vert, l'indice Dow Jones reprenant 5,2% après les 13% abandonnés lundi.

Les acheteurs ont réussi à reprendre la main suite aux dernières mesures mises en place par la Fed, qui compte remettre en oeuvre les procédures exceptionnelles utilisées lors de la crise financière de 2008, notamment via une enveloppe de 500 milliards de dollars destinée aux entreprises et aux ménages.

Le président américain Donald Trump a assuré, pour sa part, que 850 milliards de dollars allaient être directement versés sur le compte des citoyens américains en état de nécessité.

Mais les contrats à terme sur les principaux indices américains suggèrent ce matin un nouveau repli de près de 4% à Wall Street, une perspective qui explique la clôture négative de la plupart des places asiatiques.

Dans ce contexte de volatilité exacerbée, de plus en plus de voix à travers le monde appellent à une fermeture pure et simple des places boursières.

"Fermer les marchés d'actions pendant un certain temps pourrait ne pas fonctionner dans ce cas précis", estiment toutefois les équipes de Capital Economics.

"Les investisseurs pourraient finir par vendre tous les autres actifs qu'ils ont en leur possession afin d'obtenir des liquidités en urgence", explique le bureau de recherche londonien.

D'autres professionnels, comme BlackRock, invitent les investisseurs à "voir au-delà de la volatilité des marchés".

"Une réponse politique décisive et coordonnée devrait empêcher que le choc provoqué par le coronavirus ne se mue en une crise similaire à celle de 2008", assure le gestionnaire d'actifs.

D'après Bloomberg, la chancelière Angela Merkel serait ainsi disposée à approuver la mise en oeuvre par l'Union Européenne d'un programme de financement visant à limiter les conséquences économiques désastreuses de l'épidémie de coronavirus.

Copyright (c) 2020 CercleFinance.com. Tous droits réservés.
 

societes

marches

tendances

 
Qui sommes-nous ? | Nous contacter | FAQ | Mentions légales | RSS | © Copyright 2007 Cercle Finance. Tous droits réservés.
Indices et cours différés d’au moins 15 mn | Cotations boursières fournies par ABC Bourse.