Accueil > Actualité
Actualite financiere : Actualite bourse

Paris: revient 4 mois en arrière, WStreet casse ses supports

(CercleFinance.com) - A 5.
670Pts au plus bas, la Bourse de Paris (-1,92% à 5.679) a effacé en 4 séances seulement les gains des 4 mois écoulés.

Après une tentative de rebond avortée en début d'après-midi, le CAC a doublé, puis triplé et enfin quintuplé ses pertes, à -2%, dans des volumes massifs de 6,2MdsE (après quasiment 8MdsE la veille).

Le support des 5.730 de début décembre (2 et 3/12) avait fonctionné ce matin mais il n'a pas tenu et le CAC40 revient au contact de sa MM200 vers 5.665Pts.

L'E-Stoxx50 dévisse d'environ -2% et s'enfonce sous 3.600 (à 3.572).

Wall Street dérape de nouveau: à mi-séance le Dow Jones s'enfonce de -500Pts (-1,9% à 27.425, il enfonce potentiellement son plancher des 27.502 du 3 décembre) alors que la pression vendeuse a écrasé la petite vague de rachat à bon compte initiale.

Le S&P500 dévisse de -1,9%, sous son support des 3.225 pour s'établir à 3.160, le Nasdaq recule de -1,7% sous 9.100, dans le sillage de l'indice des semi-conducteurs qui perd -10% en 3 séances.
Le Russel-2000 (-2,5% à 1.587) enfonce sa MM100 pour la première fois depuis octobre.

Nouvelle preuve de l'aversion au risque, les taux longs se détendent spectaculairement sur les T-Bonds, de -3,5Pts à 1,33%, un nouveau plancher historique, les OAT affichant -2Pts à -0,248, les Bunds -3,7Pts à -0,517%.

Le pétrole replonge de -1,8% à New York, vers 50,5$ sur le NYMEX, ce qui plombe les parapétrolières avec Technip-FMC à -4% (lanterne rouge du CAC), Vallourec -6,6% et CGG (-8,8%, longtemps lanterne rouge du SBF-120 avant d'être détrôné par Europcar avec -9,4%

"Le coronavirus a atteint le plus haut point anxiogène sur les différents marchés mondiaux. (...) Dans ce contexte, la volatilité va évidemment rester importante. La première nécessité étant de se stabiliser sur la zone de moyen terme entre 5.760 et 5.805 points avant d'envisager un rebond technique et combler une première partie du gap laissé ouvert des 6.000 points jusqu'à 5.880 points", commentent ce matin les équipes de Kiplink.

Les derniers développements sur le front du coronavirus ont en tout cas de quoi inquiéter. Si elle observe un déclin de la maladie en Chine (80.000 cas déclarés, ça progresse encore, un peu moins vite peut-être), l'OMS juge notamment "très préoccupante (...) l'augmentation soudaine" de nouveaux cas en Italie (280), en Iran et en Corée du Sud et même au Bahrein. L'organisation mondiale de la santé évoque ainsi un "risque de pandémie", alors que plusieurs cas suspects ont été évoqués en France.

Du côté des statistiques, le climat des affaires en France se montre stable en février, au vu de l'indicateur synthétique de l'Insee, calculé à partir des réponses des chefs d'entreprise, qui se maintient à 105 et reste donc au-dessus de sa moyenne de longue période (100).

Comparé à janvier, le climat des affaires gagne un point dans le commerce de détail et les services, tandis qu'il demeure stable dans le bâtiment et l'industrie. Dans tous les secteurs, le climat des affaires se situe au-dessus de sa moyenne de longue période.
Pour l'anecdote, l'indice de confiance du consommateur du Conference Board est ressorti en légère hausse à 130,7 contre 130,4 en janvier, c'est moins bien que les 132 anticipés.

Dans l'actualité des valeurs, le secteur bancaire souffre ce mardi avec des replis compris entre -3,8% et 4,8% (BNP) au sein du CAC (les taux longs dans l'UE atteignent de nouveaux planchers, plus bas historique pour les T-Bonds US).

Le leader du jour reste Carrefour (+0,7%), devant Danone +0,05%... ce sont les 2 seuls titrs à finir dans le vert !

Coface fait part de la cession par Natixis de 29,5% de son capital à Arch Capital Group Ltd, Natixis ayant aussi l'intention de ne plus siéger au conseil d'administration de Coface à compter de la réalisation définitive de l'opération.

Après l'ouverture par le procureur de la République de Nanterre, le 19 février, d'une information judiciaire contre X pour des faits commis au détriment du groupe, Renault SAS indique s'être constitué partie civile afin de faire valoir ses droits.

Renault (-2,5%) a inscrit un nouveau plancher annuel à 28,6E, au plus bas depuis juin 2012, et même début février 2012.

Copyright (c) 2020 CercleFinance.com. Tous droits réservés.
 

societes

marches

tendances

 
Qui sommes-nous ? | Nous contacter | FAQ | Mentions légales | RSS | © Copyright 2007 Cercle Finance. Tous droits réservés.
Indices et cours différés d’au moins 15 mn | Cotations boursières fournies par ABC Bourse.