Accueil > Actualité
Actualite financiere : Actualite bourse

WallStreet: rebond étagé, chute pétrole, Tesla bondit de 20%

(CercleFinance.com) - Wall Street avait bien entamé cette première séance de la semaine, et avec le soutien d'un très bon ISM manufacturier, le Nasdaq ne tardait pas à afficher +1,6% (vers 16H30), ce qui effaçait ses pertes de vendredi.


Mais les heures suivantes se sont avérées moins convaincantes et les indices US ont vu leurs gains se figer entre 2 eaux, jusqu'au coup de cloche final (le "Dow" prend +0,5%, le "S&P" +0,73%, le Nasdaq +1,34%).

Oui, un long épisode de stagnation, auquel a échappé Tesla qui a pris +20% (à 785$), doublant ses gains des 4 précédentes séances et portant son gain annuel à +86%... dans le cadre d'un rallye haussier qui n'a guère d'équivalent depuis la flambée du Bitcoin.
Et un gain de +530$ -un triplement de valeur, soit +90Mds$ de capitalisation- depuis le 23 octobre 2019- n'a également pas d'équivalent depuis la bull des "dot.com", il y a très exactement 20 ans.

Cette flambée semble complètement déconnectée des fondamentaux et chaque nouvelle explosion des cours semble confirmer l'hypothèse de rachats de "short" en panique, de positions vendeuses que les appels de marge désintègrent... et qui sont très emblématiques de la façon dont fonctionne un marché saturé de liquidités et où beaucoup de prises de positions ont un caractère spéculatif, amplifié par l'inclination à suivre les tendances, de façon de plus en plus "disciplinée".

Le second "fait du jour", c'est la chute du pétrole du pétrole sous le support des 51$ sur le NYMEX, puis sous les 50$, passant en territoire de correction.
Mais cela n'a pas plombé de façon significative le secteur de l'énergie, même si Marathon a perdu -4,5%, Valero -4,8%, Cimarex -5,8%.
Le 3ème "fait du jour", c'est le violent contre-pied à la baisse sur Alphabet, maison mère de Google, qui progressait de 3,5% en séance mais qui chutait en suite de -5% peu après la clôture, avec l'annonce d'un chiffre d'affaire de 46,06Mds$ (162Mds$ sur l'année 2019), manquant de peu le consensus de 46,94Mds$, ce qui est brutalement sanctionné.

Le bénéfice en revanche est ressorti à 10,67Mds, soit 15,35$ par titre, bien au-delà des 12,5$ estimés.

Wall Street a tenté de se rassurer sur la résilience de la croissance américaine: l'ISM manufacturier US bondit de façon tout à fait inattendue de 47,8 vers 50,9. C'est encore plus spectaculaire pour les "entrées de commandes" avec un écart de +4,4Pts, de 47,6 vers 52.

La hausse du "PMI" manufacturier US calculé par l'institut germanique Markit) ressort à 51,9, ce qui est supérieur à l'estimation initiale (51,7) mais reste inférieur au score du mois de décembre 2019.


Copyright (c) 2020 CercleFinance.com. Tous droits réservés.
 

societes

marches

tendances

 
Qui sommes-nous ? | Nous contacter | FAQ | Mentions légales | RSS | © Copyright 2007 Cercle Finance. Tous droits réservés.
Indices et cours différés d’au moins 15 mn | Cotations boursières fournies par ABC Bourse.