Accueil > Actualité
Actualite financiere : Actualite bourse

Wall-Street: consolide à plat depuis 3 jours, baril WTI 58$

(CercleFinance.com) - Wall Street clôture en "repli" mais les pertes ne dépassent pas -0,25%.
Par ailleurs, le "Dow" et le "S&P" ont fait une incursion dans le vert à 90 minutes de la clôture, le Nasdaq était revenu à -0,05%... avant de s'affaisser doucement au cours de la dernière heure, la volatilité des 4 dernières heures de cotations ne dépassant pas 0,25% (et 0,35% sur l'ensemble de la séance).

Vu l'étroitesse des volumes, il aurait été très facile de faire clôturer les indices dans le vert... mais cela n'a sans doute pas été jugé souhaitable (le Nasdaq-100 venait d'aligner 7 séances de hausse consécutive et 10 ou 11 sur 13 depuis le 1er novembre).

Le Dow Jones s'effrite de -0,2% à 27.7765, le S&P500 de -0,16% à 3.103,5, le Nasdaq de -0,24% à 8.560 et le Russel-2000 de -0,48% à 1.584.

Les commentaires évoquent des "marchés sous pression" cédant à l'aversion au risque dû à l'absence d'avancées concrètes dans les négociations en vue d'un accord commercial entre Washington et Pékin.

Mais les "replis" qui en résultent (3ème séance de "baisse" sur le Dow Jones) sont sans commune mesure avec les hausses motivées par l'espoir d'un accord qui ne se matérialise jamais.

Loin de corriger, les marchés ne font que stagner alors qu'un accord de "phase 1" pourrait ne pas être conclu avant la fin de l'année, ce qui signifie que les surtaxes programmées sur quelque 200 milliards de dollars de produits chinois devraient entrer en vigueur le 15 décembre prochain.

Pas de soutien ni de déception suite aux dernières "minutes" de la Fed qui n'ont pas apporté d'éléments originaux : la banque centrale juge ses taux bien calibrés et qualifie l'économie américaine de "résiliente".

Les derniers chiffres en date confirment ce diagnostic : la NAR (National Association of Realtors) a fait état d'une hausse de +1,9% (à 5,46 millions) des reventes de logements anciens au mois d'octobre (le consensus tournait autour de +1,4%).

Un peu plus tôt, l'indice de la Fed de Philadelphie s'était établi à 10,4 sur le mois en cours, contre 5,6 au précédent, marquant ainsi une accélération de la croissance de l'activité manufacturière dans la région de Philadelphie: le consensus visait un indice en hausse plus modeste vers 7.

Ce chiffre avait été salué par une petite accélération symbolique à la hausse qui avait ramené Wall Street à l'équilibre.

Petite déception avec l'indicateur avancé du Conference Board qui s'effrite de -0,1%, à 111,7 en octobre, après une baisse de -0,2% en septembre puis en août.

Le Département américain du Travail annonce ce jeudi avoir dénombré 227.000 nouveaux inscrits aux allocations chômage la semaine dernière, stable donc par rapport à la semaine précédente (le chiffre de jeudi dernier a en effet été révisé à la hausse, de 225.000 à 227.000).

C'est toutefois un peu décevant car les analystes tablaient pour leur part sur 219.000 inscriptions.

Le pétrole continue de briller avec +2,3% à 58,25$ sur le NYMEX: cette hausse prolonge son sursaut de plus de 3% hier suite à un rapport américain faisant état d'un gonflement moins important que prévu des stocks de brut.

Cela a soutenu les valeurs pétrolières avec Halliburton +2,9%, Exxon et Marathon Pet +2,4%, Nal Oilwell +2%, Williams et EOG +1,8%, Conoco Philips +1,4%, Chevron +1,2%.

Le Nasdaq a été plombé par KLA -7%, Applied Materials -5,4%, AMD -3,6%, Best Buy -2,6%, Ulta Beauty -2,5%, Macy's -2,3% (après -11% la veille), Paypal -1,5%, Walgreen -1,2%.

Copyright (c) 2019 CercleFinance.com. Tous droits réservés.
 

societes

marches

tendances

 
Qui sommes-nous ? | Nous contacter | FAQ | Mentions légales | RSS | © Copyright 2007 Cercle Finance. Tous droits réservés.
Indices et cours différés d’au moins 15 mn | Cotations boursières fournies par ABC Bourse.